Accueil Famille Découvrir chaque soir son visage quand je vais le chercher à l ‘école

Découvrir chaque soir son visage quand je vais le chercher à l ‘école

par Griselidis
294 Vues
son petit chariot

Quel plaisir j’ai la chance d’avoir chaque soir depuis la rentrée. Je suis à l’heure ou quasi. J’attends deux ou trois minutes. Puis hop, je cherche son petit minois parmi les visages de tous les enfants qui se dirigent vers la sortie. 
Mon moment préféré est clairement cet instant lorsqu’il me voit et que nos regards se croisent. Presque systématiquement, j’entends alors « Mamannn ». Et ça me fait toujours un petit « quelque chose » d’entendre ce « mamannn ». 

Pouvoir le récupérer à l’école le soir, c’est une chance. Je le sais. Cela ne durera peut-être pas toujours lors de sa scolarité. Alors cette chance que j’ai depuis quelques mois, j’en profite. je la chéris. Je m’organise dans mon travail afin justement, d’avoir ce temps pour lui et avec lui. Ce qui laisse aussi à son papa cette latitude de ne plus être pressé dans les bouchons sur la route. Pour arriver à l’heure pour récupérer notre petit chéri.

Ses sorties d’écoles, c’est aussi le plaisir de le retrouver après une journée sans lui. Une journée lors de laquelle je pense à lui, évidemment. Mais lors de laquelle nous ne sommes pas aussi collés que d’habitude. Des journées qui sont bonnes pour lui, fatigantes aussi. Après une journée d’école, en général, son endormissement se fait en un quart d’heure seulement. 

Après l’école

Parfois, nous passons à l’épicerie pas loin de chez nous après l’école. Mais là, en hiver, nous rentrons souvent directement chez nous pour préparer son goûter. Nous sommes à une cinquantaine de mètres de son école maternelle. Alors tout ça, ça va vite. 

Puis mon petit père prend son goûter et on s’occupe tous les deux. Soit il regarde quelques cartoons, soit on fait des dessins, de la peinture. Ou alors, il joue aux voitures, ce qui est fréquent en ce moment car sans surprise, il adore tout ce qui roule

Et chercher son regard quand je le dépose à l’école

Quand il passe le portail de l’école, qu’il gare son petit chariot dans l’entrée s’il l’a pris, avant qu’il ne passe la porte de l’école pour y démarrer sa journée, j’aime attendre qu’il se tourne pour voir si je suis encore là. Il sait que j’attends souvent discrètement derrière la grille jusqu’à ce qu’il passe la porte. Alors souvent, il regarde en arrière et cherche mon regard. Comme je cherche le sien. Et qu’il trace sa route ou qu’il me regarde puis entre dans l’école, dans les deux cas, je pars sereine. Parce que j’ai vu qu’il était bien. Qu’il rentrait sans être sur les freins comme certains jours à la rentrée. Je sais qu’il est entre de bonnes mains. Qu’il va apprendre. Et que le soir, je chercherai encore son petit regard quand je viendrai le chercher. 

Ce sont mes petits rituels. Les siens aussi. Et je suis heureuse d’avoir ces petites habitudes puisque sa rentrée scolaire, la première d’ailleurs, ne s’était pas forcément faite avec facilité et fluidité. Tous ces changements avaient été rudes pour lui et ça avait paris du temps avant qu’il comprenne ce nouveau rythme, les rouages de l’école. 

Désormais, il a sa petite routine qui le rassure. Sauf en cas de fermeture de classe bien sûr. Et dans cette routine, il y a des moments que j’adore. Comme quand je vais le récupérer le soir à l’école et que je l’entends m’appeler. 

« c’est Mamannnn » 

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :