Accueil Humeurs Son petit chariot

Son petit chariot

par Griselidis
Publié le : Mis à jour le : 216 Vues
son petit chariot qui le suit partout

Ce chariot en plastique, qu’Anthony adore promener partout où on l’autorise à le faire, est arrivé chez nous en août. En vue d’un séjour en Normandie, à la plage, on avait acheté pour notre petit bonhomme, de quoi s’amuser dans le sable. Faire des pâtés, des châteaux… Bref, on avait trouvé et craqué pour un package avec tout ce qu’il faut, comme le seau, la pelle, le râteau, ainsi que ce petit chariot à tirer. Un chariot donc de plage, j’imagine. En plastique. 

Ce chariot, on l’avait trouvé en grande surface, en faisant des emplettes alimentaires. On ne réalisait clairement pas à ce moment-là, que ça deviendrait un objet du quotidien. Un objet qui l’accompagnerait jusqu’à l’entrée de l’école, en courses aussi. Ainsi que lors de certaines promenades. 

son petit chariot à la plage

Ce chariot, il est de la marque Ecoiffier. Une marque qui chez nous, est déjà largement représentée, sans que ce soit volontaire. Pour des raisons assez simples au demeurant. Pas mal de produits de cette marque sont aussi abordables que solides. Ainsi que faciles à trouver. L’achat de différents produits de cette marque étant la plupart du temps d’ailleurs, un hasard. 

Un Chariot pour se rassurer

Ce chariot, évidemment qu’il l’aime parce qu’il mignon, coloré, léger, qu’on peut l’emmener presque partout. Mais il l’aime aussi parce qu’il le rassure, j’en suis convaincue. Comme certains vêtements, jouets ou même comme son doudou, il y a des choses comme ça sur lesquelles il se concentre et auxquelles il porte une affection particulière. Parce que ça l’accompagne dans des moments de changement. Et le changement, notre petit mec, il ne le vit pas toujours bien, de manière générale. 

son petit chariot

Entre la rentrée à l’école, un changement de rythme dans sa petite vie, ses trois ans, tout son quotidien a changé. Certains changements, furent provoqués par lui. Comme le passage de son lit bébé à son lit de grand, dans la chambre qu’il partage donc le week-end avec son grand frère. Mais d’autres changements pour lui, sont moins fluides, moins faciles à vivre. Comme passer de son si joli quotidien chez son assistante maternelle à l’éfcole, aller à la cantine quelques fois etc… Le passage vers la propreté qu’il est en train de vivre aussi…  

On fait de notre mieux pour l’accompagner, pour tous ces changements. Autour de nous, beaucoup de soutien d’ailleurs. Comme d’une partie de la famille ou encore sa tellement chouette et pro assistante maternelle, que je regrette déjà ! Mais il y a aussi parfois, ces remarques dont on se passerait bien. Des remarques dont JE me passerai bien. Celles qui veulent qu’on en fait tantôt trop, tantôt pas assez. Qu’il faudrait faire plutôt comme-ci ou plutôt comme cela. Parce que ça marche pour beaucoup de kids. Pour untel ou unetelle. 

M’est avis qu’on fait comme on peut, de notre mieux. Et qu’on est surtout, les mieux placés pour le connaître. Et que tout ne marche pas toujours du premier coup. Qu’il faut du temps. Pour certains enfants. Et m’est avis aussi, qu’ils sont tous différents. Même au sein d’une même famille, d’une même fratrie. 

Son chariot qui nous suit partout

Parfois, je suis un peu empruntée quand j’ai son chariot dans une main tout en portant Anthony parce qu’il a un coup de mou et est fatigué. Mais je sais que ce chariot, je l’aime beaucoup aussi. Parce qu’il contribue à ce que notre petit mec se sente un peu mieux, à certains moments. Car c’est avec ce chariot, qu’on se rend à l’école maternelle plusieurs fois dans la semaine. Qu’on en revient. Avec lui aussi qu’on fait des petites emplettes à l’épicerie. 

En fait, une partie des commerçants du coin nous reconnaissent même grâce à ce chariot, qui fait du bruit dans la rue parfois, quand les roues passent sur des pavés. Quand les commerçants voient Anthony se baisser pour mettre à caisse, des produits achetés ensemble, afin qu’on les paie. 

Ce chariot, c’est notre petit pote qui nous suit, depuis mi-août. Et qui rassure notre petit mec, qui ressent de la fierté à le tirer. Qui met tout son cœur à le remettre sur ses roues quand il tombe sur le côté. 

Ce même petit chariot qui est garé tous les matins de jours d’école, entre le portail et la porte d’entrée de l’école. Parce que tout le monde a compris je crois, dans cette école à taille humaine, que cet humble petit chariot, qu’Anthony aime à garer à chaque arrivée et à reprendre à chaque départ, lui fait du bien. 

Alors merci, petit chariot !

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :