Séries TV

The Leftovers, La Série Coup de Coeur

the LEFTOVERS serie

Il y a des séries ou des films comme ça, qui laissent perplexes. Je garde rarement ce type de sensation plusieurs mois après un visionnage. Pourtant, quelques fois, comme pour justement la série The Leftovers, il y a comme un drôle de sentiment. Un sentiment difficilement descriptible.

La série est chouette, très chouette. J’aime beaucoup ce style, même si sur les deux premières saisons déjà diffusées, il y a eu des longueurs, des moments plats. Mais l’envie de connaître la suite prenait le dessus, faisant oublier ces instants trop calmes.

Et toujours, après chaque épisode consommé, cette impression bizarre. Je ne sais pas si c’était voulu, mais pour le coup, avec moi, ça ne rate pas. J’ai toujours comme le sentiment que cette série touche un point sensible que je n’ai pas encore réussi à identifier.

Les Disparitions

Dès le premier épisode, les choses sont posées. Nous voilà dans un patelin américain nommé Mapleton où l’intrigue se déroule. Où de nombreux habitants ont disparu, tout comme partout ailleurs sur terre. Ou quand 2% des humains se volatilisent sans explication aucune. Des enfants, des adultes. Et on apprendra plus tard dans la série que même un foetus aura subi le phénomène. In Utéro.

Nous voilà donc plongés dans le quotidien de plusieurs des habitants de cette ville du Texas, affrontant la vie 3 ans après les faits. Plus ou moins facilement. Entre ceux qui font comme si de rien était et ceux qui luttent pour réussir à ne pas pleurer à chaque instant.

La famille Garvey est un exemple parfait de cet éclatement social et psychologique causé par les disparitions. La mère s’est barrée dans une secte animée par la volonté de ne pas oublier les disparus, tandis que le père tente de continuer à vivre, seul dans leur grande maison avec sa fille. Le fils, enfant aîné issu d’une première union, est parti aux antipodes lui aussi vivant au sein d’une communauté sectaire elle aussi.

letfovers cover justin theroux

L’Ambiance

Bref, de quoi bien mettre en condition et générer un sentiment de curiosité mais aussi de gêne, d’inconfort. Faut dire aussi que les acteurs sont bons. La sensation de vide qu’ils semblent ressentir face à l’immense absence des disparus et surtout face à cette incompréhension générale, est communicative. La bande son n’y est pas pour rien non plus.

La musique signée Max Richter, triste et mélancolique, à gros renforts de piano lancinant, finit en général de vous plonger tout entier dans cette ambiance. Une ambiance qu’on retrouve finalement dans très peu de séries.

Cette série après chaque épisode, me laisse troublée. Un peu perdue. Une série dont l’ambiance me saisit depuis deux saisons et que j’avoue avoir hâte de retrouver pour la troisième qui devrait arriver à partir de l’automne. Même si la chance qu’une quatrième saison soit signée un jour soit très mince. Hélas. Hélas !

Car si toutefois j’adore des séries comme The Walking Dead et autres True Detective, j’avoue ne pas avoir ressenti le même sentiment que pour The Leftovers, ma série coup de coeur.

Ce soir d’ailleurs j’ai rendez-vous avec le second épisode de la dernière saison en date de Fear The Walking Dead. Mais là pareil, je n’y vais pas avec le même engouement, pas avec la même envie que pour The Leftovers.

Et même si je trouve Justin Theroux très à mon goût, mon attrait pour cette série n’a rien à voir avec sa plastique et ses regards de folie. La série est bonne, très bonne. Et ça, ça change, ça fait du bien.

Vivement la saison 3. Je la ferai durer. Ou pas. OU PAS !

(:

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply
    Sweet Judas
    29 août 2016 at 19 h 13 min

    J’ai liké en pensant que tu parlais de Flashforward… Mais en fait non. Jamais vu The Leftovers, mais elle est sur ma liste de trucs à voir, liste qui est longue comme mon bras mais bon, je désespère pas d’arriver à voir tout ce dont j’ai envie un jour hein.

    • Reply
      GG
      30 août 2016 at 10 h 23 min

      Flashforward, ça date, je ne me souvenais pas que c’était aussi ancien. Je me souviens avoir vu quelques épisodes quand ils les avaient diffusé en France à la sortie de la série. J’avais aimé puis j’avais lâché faute de temps à l’époque. Je prévois d’éventuellement la visionner prochainement ! merci pour l’idée :D et sinon, go pour the leftovers. ça vaut le détour !

  • Reply
    fibiel76
    29 août 2016 at 23 h 22 min

    ah tiens je viens de commencer, j’ai regardé 2 épisodes. Je suis d’accord que l’ambiance est vraiment spéciale, difficile de dire encore pour moi si je vais accrocher ou non. Je vais au moins regarder la saison 1 en entier sachant qu’il n’y a que 10 épisodes d’après ce que j’ai vu :-) je suis contente en tout cas de voir quelqu’un donner son avis sur cette série! :-)biz

    • Reply
      GG
      30 août 2016 at 10 h 24 min

      Yes les saisons passent vite, trop vite. Seulement 10 épisodes, et parfois l’intrigue traîne. Mais j’adooooore :)

  • Reply
    Rozie
    30 août 2016 at 11 h 49 min

    J’ai dévoré les deux saisons.
    Tu décris très bien l’effet qu’elle donne. C’est typiquement le genre de série que j’aime regarder parce qu’elle pose des questions existentielles. Faire face à des disparitions spontanées sans avoir de réponse. Regarder comment toute une population réagit face à ce genre de traumatisme. Penser qu’ils sont devenus fous et se dire que finalement, il y a de grandes chances pour que nous, à leur place, réagissions de la même manière.
    Il y a ce malaise lattent, parfois insoutenable. C’est théologique, c’est humain, c’est bestial.

    Tu dois sans doute connaitre mais il y a Black Mirrors comme mini-série qui fait énormément réfléchir aussi ! D’ailleurs la saison 3 sort bientôt sur Netflix, trop hâte !

    • Reply
      GG
      30 août 2016 at 12 h 19 min

      Le mot malaise est bien ce que j’ai ressenti parfois en visionnant cette série. Tu as trouvé le mot qui définissait la plupart des sentiments que provoque The Leftovers :) Merci !
      Pour Black Mirrors, je note merci beaucoup, j’adore ce type de série qui réveille un peu !

  • Reply
    very easy kitchen
    30 août 2016 at 13 h 47 min

    je ne me souviens plus si j’ai fini la saison 1 tellement j’ai trouvé ça long et trop théologique. Pourtant j’aime les séries lentes comme Rectify que j’ai adoré. il faudra peut-être que je m’accroche. Je confirmer Black Mirror c’est top

    • Reply
      GG
      30 août 2016 at 14 h 41 min

      Oui il y a des longueurs, je confirme. Heureusement que l’intrigue reste bonne et que l’envie de savoir si on connaîtra un jour la vérité sur les disparitions est là, sans quoi j’aurais sans doute lâcher aussi :)

  • Reply
    Carolina - la théorie du bonheur
    30 août 2016 at 13 h 49 min

    Je ne suis pourtant pas très séries mais tu m’as donné envie de regarder celle-ci !

    • Reply
      GG
      30 août 2016 at 14 h 42 min

      Elle vaut la peine d’être visionnée, au moins quelques épisodes pour voir :)

  • Reply
    Jessica
    30 août 2016 at 18 h 54 min

    Je n’ai pas encore regarder cette série, mais elle est sur ma liste de série à regarder! En lisant ton article, as ma donner vraiment envie de la regarder, ça sera donc ma prochaine découverte :)

    • Reply
      GG
      31 août 2016 at 9 h 25 min

      J’espère que tu accrocheras et aimeras :) !

  • Reply
    Moondies
    1 septembre 2016 at 21 h 45 min

    Vraiment une des meilleures séries que j’ai jamais regardé ! Tu m’as d’ailleurs donné envie de me refaire les deux premières saisons, c’est malin :D

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :