Green Plantes d'intérieur

Et trouver un beau Philodendron Selloum

philodendron selloum

Cela faisait au moins trois à quatre ans que je cherchais à acquérir un Phildendron Selloum. Mais si je ne prenais pas le premier croisé, c’est tout simplement parce que je souhaitais qu’il reste de taille raisonnable mais aussi à un prix qui reste correct. Parce qu’il faut bien admettre une réalité. Selon les boutiques physiques ou digitales, les prix de certaines plantes pourtant courantes, peuvent passer du simple au double. Pour diverses raisons que j’évoquerai à l’occasion d’un autre article. Ce n’est pas en effet, le sujet du jour. 

Et voilà qu’enfin, la semaine dernière, j’ai croisé un Philodendron Selloum qui remplissait ces conditions. Il était dans un pot de moins de 15 cm de diamètre et faisait moins de 50 cm de haut. Pourquoi opter pour un philo Selloum de taille moyenne ou petite ? Pour la simple et bonne raison que nous avons déjà pas mal de plantes chez nous et donc que je préfère ne faire rentrer dans l’appartement, que des plantes qui puissent être facilement installées et déplacées, sans que cela nous gêne au quotidien et sans que par manque de place en l’occurrence, on ne puisse s’en occuper correctement. Il se trouve par ailleurs que je préfère les feuilles de cette plante, quand elle est encore jeune. Avec un peu de patience, j’ai donc fini par trouver le petit philo Selloum que j’espérais croiser un jour. C’est désormais chose faite ! 

Le Philodendron Selloum

Nom(s) et origine du Philo Selloum

Je savais déjà pour m’être beaucoup documentée avant de penser à l’acquérir un jour, que le Selloum était une plante d’origine tropicale de la famille des Aracées, tout comme l’est la Monstera Deliciosa (faux philodendron). Sa différence étant que lui n’était pas composé de lianes mais plutôt formé d’une touffe principale. De loin d’ailleurs je trouve que le Philo Selloum comme le Xanadu, ressemblent beaucoup à tout ce qui est “Arums”. Mais cette impression n’engage évidemment que moi ;) 

Selon les vendeurs de plantes et selon les sources, il serait principalement nommé bipinnatifidum par les connaisseurs et grands amateurs. Pour ma part, étant une simple et humble amatrice de plantes, je me contenterai donc de le nommer Philodendron Selloum, car je trouve que ça lui va très bien, en étant au passage plus facile à prononcer et à retenir ! 

PHILODENDRON SELLOUM VUE DE DESSUS

Entretien du Philodendron Selloum

Je ne l’ai que depuis une petite semaine, alors je viendrai compléter cette publication en fonction de mes constats. Mais à première et d’après ce que j’en ai lu, notamment si il se comporte comme le reste des philodendrons pour lesquels j’ai de l’expérience (humble je précise), alors l’entretien reste minimal, avec un arrosage classique à ne pas répéter dans que la terre n’est pas sèche. Enfin, son rempotage n’est pas nécessaire même si on l’impression que ses racines sont à l’étroit. Ce serait quelque chose qu’il apprécie et qu’en effet je constate chez la plupart de mes philos. 

Autre détail non négligeable : Il serait toxique et donc à manipuler avec attention. Comme il convient de ne pas le laisser accessible aux plus jeunes ainsi qu’à nos animaux de compagnie, comme par exemple les félins ou canidés qui aiment parfois grignoter les végétaux. Dans notre cas, cette plante comme la plupart des autres, toxiques ou non, sont dans notre cuisine, qui reste fermée à nos félins. Elles sont pour la plupart positionnées en hauteur pour limiter encore plus leur accessibilité. Et quand nos deux félins entrent dans la cuisine, c’est uniquement sous notre surveillance. De quoi limiter les risques au maximum. 

nouvelle feuille philodendron selloum

jolie feuille de philo selloum

L’aspect Graphique du Philodendron Selloum

Son succès à la vente tient beaucoup dans son aspect graphique, il faut bien avouer la vérité. On acquiert parfois des plantes pour la jolie forme de leurs feuilles et/ou leur magnifique port, avant même de se demander si notre logement va leur convenir. Heureusement, le Selloum s’adapte très bien dans les intérieurs, dès lors où il dispose d’une luminosité suffisante. Son attrait graphique quant à lui, tient surtout dans la forme de ses feuilles déjà mâtures avec leurs bords irréguliers. Chez lui, pas de trous ou de découpes comme chez la Monstera Deliciosa. Les irrégularités de ses feuilles sont jolies. Elles restent cependant bien moins marquées que chez le Xanadu (que je recherche aussi depuis un moment, toujours de taille petite ou moyenne, avec un prix qui ne soit pas exorbitant au regard de la taille recherchée). 

bipinnatifidum philodendron selloum

Mon beau Philo Selloum

Maintenant que le Selloum a rejoint notre collection de plantes, j’espère avoir la chance de trouver un petit Xanadu ou alors, un Xanadu de taille moyenne. On verra bien ce qu’il en sera ! En attendant, je suis ravie d’apprendre à découvrir l’évolution du Selloum tout comme j’apprends de plus à connaître la Monstera minima :) 

Les nouvelles arrivées de plantes chez nous se font au rythme très raisonnable de deux fois par an environ pour ce qui est des chez achats. Le reste étant des boutures qui me sont offertes :) 

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Agnès - Esprit Laïta
    26 octobre 2020 at 8 h 58 min

    C’est une jolie plante. J’ai peu de plantes vertes chez moi. Les succulentes occupent déjà pas mal de place plus les boutures de ceci ou de cela (en ce moment du gingembre dans la salle de bain ;))

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :