Séries TV

Banshee, Découverte de la série

Banshee

La Série Banshee, je suis longtemps passée à côté sans m’y intéresser. Notamment quand elle était diffusée sur Canal+ et disponible en replay. Faut dire, pendant des mois, on avait pas mal de séries à visionner – période bénie – avec The Walking Dead et Consort… Alors quand on s’est récemment retrouvé en disette, on a fini par laisser sa chance au produit, ayant eu des bons échos sur la chose.

Les Premiers épisodes

On nous avait prévenu qu’il y aurait beaucoup de scènes explicites, très explicites. Et de la violence aussi. Presque dans tous les épisodes et à un rythme soutenu. Cela n’a pas manqué. Dans chaque épisode, le héros couche avec une nana et quasiment à chaque fois, c’est une femme différente. Quant aux scènes en question, elles sont effectivement très orientées sur le sexe, ce dès le début de la série.

Dès les premiers épisodes, la violence est également au rendez-vous. Le héros qui aura le rôle du Shérif de la ville de Banshee, se bat quasi tout le temps, quand il n’est pas occupé à coucher avec un des personnages féminins. J’exagère, mais ça représente tout de même une grosse partie de chaque épisode.

L’intrigue quant à elle, est posée dès le début, ce qui permet de vite situer les principaux personnages qui resteront présents pour la plupart, dans toute la première saison.

La Première Saison

Nous en sommes actuellement au début de la seconde saison, qui est dans la directe lignée de la première. Une première saison qui donne envie de connaître la suite. L’ennemi ultime, à savoir Rabbit, est-il mort ? Le héros quittera-t-il la ville ?

La première saison est plutôt bien ficelée et surtout : Elle est rythmée. Pas vraiment de temps morts. Du coup les épisodes s’enfilent assez vite. Je ne me suis pas ennuyée en la regardant. Bon, en revanche, je n’accroche pas avec les principaux rôles. Lucas Hood et son ex, très peu pour moi. Il lui court sans arrêt après alors qu’elle l’a tout de même laissé tomber pendant qu’il passait une quinzaine d’années en prison. Le personnage de Lucas Hood semble n’avoir aucune fierté ni amour propre, fonctionnant comme un petit toutou qui cherche désespérément à reconquérir son ancienne compagne.

En revanche, je trouve assez funky et amusant, le personnage de Job. Un pirate informatique hyper doué, capable de hacker les systèmes informatiques les plus sécurisés et de vous refaire dans la foulée, une nouvelle identité. Le personnage est plutôt bien vu mais pourrait être encore plus intéressant et complexe. Dommage qu’il reste lors de la première saison, relativement secondaire.

Les Regrets

Je n’ai rien contre les séries violentes ni quand des scènes de sexe sont présentes. La série Sons of Anarchy était déjà dans le même goût, cependant c’était mieux dosé et un peu plus subtil. Or dans Banshee, c’est too much car ça donne l’impression de faire passer l’intrigue au second plan. Cela n’apporte rien au héros et pas grand chose à l’histoire.

Idem pour le côté surréaliste de scènes de combat. Les héros sont souvent proches de la mort après des scènes interminables de lutte acharnée. Mais hop, comme par enchantement, après une demie journée à l’hôpital, ils galopent peinards.

Enfin, une saison complète ne suffit pas au héros pour comprendre que son ex ne veut plus de lui. Il est long à la détente pour piger. Tout en se tapant en parallèle, toutes les femmes de la ville. Pas très logique tout ça. Une impression que les scénaristes ont ajouté du sexe dans la série, juste pour en ajouter. Aucun réel intérêt.

La suite ?

La seconde saison à peine débutée, je reste cependant plutôt curieuse et motivée pour connaître la suite. Je sais que la série est relativement courte alors pas grand chose à perdre. Et puis, si ça devient mou ou longuet, on arrêtera tout simplement de regarder Banshee !

 

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :