Séries TV

American Gods, La série Made In Amazon

American Gods

C’est via les réseaux sociaux que j’ai appris qu’Amazon se mettait aux Série TV, avec American Gods. Je ne pensais pas pour autant qu’on finirait par visionner la série en question, mais voilà, tout arrive ! Et en quelques jours seulement, nous avons découvert cet univers un peu perché mais intéressant.

Synopsis

Ombre Moon, enfermé pour braquage, sortira dans quelques jours pour rejoindre sa femme après trois années de prison. Le début de la série démarre donc ainsi, avec pour héros, ce grand mec très terre à terre, qui attend sagement sa sortie. C’est au cours du premier épisode qu’il apprendra que sa femme est décédée et que c’est pour cette raison qu’il est libéré quelques jours plus tôt que prévu, afin qu’il puisse assister aux obsèques de feu son épouse.

La sortie d’Ombre Moon se fait donc dans une ambiance triste. Il sort de prison, s’apprête à prendre l’avion pour rejoindre la ville où lui et sa femme vivaient et où elle sera enterrée. Dans l’avion, il se retrouvera assis près de ce drôle de personnage qui aura réussi à obtenir une place, après joué la folie douce d’un vieil homme sénile, auprès d’une employée de l’aéroport. Une discussion démarre entre eux, à l’initiative de cet homme aussi étrange que bavard, qui préfère être surnommé Voyageur.

Le Voyageur finit par proposer du travail à Ombre Moon et lui laisse du temps pour réfléchir à cette proposition. Job que le héros Ombre Moon finira par accepter.

C’est ainsi qu’au cours de 8 épisodes qui composent cette saison sous forme de Road Trip, Ombre Moon s’immergera doucement mais sûrement, dans un nouvel univers fantastique, auquel il aura du mal à croire mais se verra confrontré malgré lui.

La Distribution

La distribution ne fait pas vraiment rêver pour une série qui se veut se grande ampleur.

On reconnaît rapidement Gillian Anderson qui incarnait Dana Scully dans la Série X-Files. Elle a d’ailleurs pris un sacré coup de vieux incontestable, que j’avais déjà relevé lorsqu’elle jouait dans la série Hannibal. Mais qui là est encore plus flagrant. Elle incarne à chaque fois, des icônes du passé, comme Marylin Monroe ou encore David Bowie.

Les autres sont pour la plupart des personnes déjà aperçues dans d’autres séries. Un des acteurs était présent dans Prison Break tandis que celui qui incarne un célèbre Leprechaun, a été vu notamment dans plusieurs épisodes de New York Unité Spéciale.

La série n’est donc clairement pas sortie avec à l’affiche, des habitués de séries à grand succès. Pourtant, tous ont un petit truc, qui les rendent attachants.

L’intrigue

Si on ne connaît que peu ou pas du tout la série avant de la visionner, il n’est alors pas surprenant de se retrouver un peu perdu(e) face à certains épisodes. En fait, on découvre un peu l’univers des dieux dans une vision moderne, en même temps que le personnage principal Ombre.

Pas facile en parallèle de situer chaque personnage qui incarne un dieu, à moins d’avoir une très bonne culture sur les divers Dieux qui existent et peuplent différentes cultures.

Dans cette première saison, des références aux Dieux nordiques seront assez évidentes, quand pour d’autres, les références seront plus subtiles. Certains dieux ou déesses sont en effet présentés sans mention de leur pouvoir et de leur réelle identité dans la série. Alors un petit coup d’oeil sur la toile pour se renseigner au cours de la saison, ne sera pas de trop, afin de comprendre qui est qui et qui fait quoi.

Pour ma part, j’aurais reconnu la référence aux dieux nordiques, la référence au dieu de la guerre ou encore celle au génie oriental qui doit réaliser vos souhaits…

Et c’est quand on commence à réellement situer les réelles volontés de vengeance de Voyageur, que la saison 1 se termine. Sans que certains personnages que l’on aura vu à plusieurs reprises, soient encore reliés à l’intrigue principale.

Première Saison encourageante

Je n’ai pas aimé les premiers épisodes. Je ne pensais pas d’ailleurs pousser le visionnage de la série jusqu’à la fin de cette première saison d’American Gods. Pourtant, par curiosité, je suis allée jusqu’au bout.

Finalement, cette première saison au global est encourageante. Elle ne provoque pas chez moi la même envie de connaître la suite que j’ai eu pour The Leftovers. Cependant, il y a une petite envie de savoir ce que deviendra le pauvre Leprechaun, Sweeney, que j’aime bien.

Cette saison est d’ailleurs quelques peu inégale. Les premiers épisodes s’enchaînent bien, puis en milieu de saison, trop de longueurs cassent le rythme qui reprendra en fin de saison.

Conclusion

Cette série est sympa, même si elle ne vaut clairement pas les poids lourds qui tournent depuis quelques années. Elle permet d’occuper quelques soirées sans trop réfléchir. Les amateurs d’action, de fantastique et d’hémoglobine y trouveront sûrement leur compte. Pour ma part, je préfère encore un bon vieux Fear The Walking Dead :)

Regarderai-je la seconde saison ? On verra !

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Camille
    26 juin 2017 at 10 h 18 min

    Yo !

    Un peu choquée que tu ne connaisses pas Ian McShane (Odin), et que tu ne dises pas que c’est adapté d’une oeuvre de… Neil Gaiman (qui n’est pas n’importe qui), avec sa participation à la série, justement.

    Je pense que ça serait à ajouter à l’article, car c’est une info capitale qui explique totalement le ton, la photo, etc. De l’oeuvre. Et puis… Bah, c’est Neil Gaiman, quoi x’D

    Voilà, je suis pas du genre à laisser des commentaires en demi-teinte, mais tout de même. Neil Gaiman, quoi :o

    • Reply
      gg
      26 juin 2017 at 10 h 44 min

      On a visionné à l’arrache car plus rien d’autre sous le coude, donc me suis pas renseignée avant. Mais j’avoue que même quand j’ai vu ensuite que c’était tiré d’un roman, je ne connaissais l’auteur que de loin. Je me coucherai moins inculte ! J’ajouterai l’info asap :) Merci pour le feedback ! J’apprécie tjs les commentaires, de toutes les teintes ^^ !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :