Freelance Musique

Travailler en Musique

bonjour

Imaginez que vous travaillez depuis environ 15 ans en Open Space. Pour beaucoup, l’idée même de travailler en Open Space est inimaginable, voire insupportable. Pourtant, même si avec le temps cela peut vraiment devenir fatigant, éreintant et usant, cela est possible. Cela est d’ailleurs finalement commun. Très commun.

J’ai réalisé il y a peu, que cela ne faisait pas 10 ans que je travaillais dans ces espaces communs, mais 15 ans. En effet, je bossais déjà en Open Space avant d’intégrer l’entreprise dans laquelle j’ai ensuite passé une décade. Cela explique sans doute encore plus ce seuil de tolérance que j’ai l’impression d’atteindre si souvent. J’ai passé plus d’un tiers de ma vie de trentenaire à bosser en Open Space. Je ne reviendrai pas sur tout ce que cela induit.

Comment tenir aussi longtemps dans ce cadre de Travail ?

Je ne mentirai pas. Par périodes et de façon cyclique, le boulot en Open Space, à raison d’une quinzaine d’années dans ce cadre, c’est difficile. Les envies de s’isoler dans un coin, seule, se font très présentes et récurrentes. Les envies de Silence, les envies de calme, idem. Cela devient un rêve. C’est dans ces moments là que le télé-travail lorsqu’il est envisageable et possible, devient une véritable aubaine, le cadre salvateur pour travailler plus sereinement.

Mais quand le travail à domicile n’est pas possible, ou limité en fréquence, il faut trouver des alternatives. Des alternatives et solutions concrètes pour continuer à travailler, ce sans perdre patience continuellement. Ce sans avoir des envies de tout casser (car ces envies, elles existent bel et bien, le tout étant quand on les ressent, de ne pas y céder).

Une des alternatives que j’ai trouvé, c’est la musique.

moon-and-birds-i-feel-free

La Musique adoucit les Moeurs

Bien entendu, il faut que cela soit autorisé et toléré par l’employeur ou le responsable, bref, parce celui ou celle qui “Manage”. Et il se trouve que depuis bien 6 ou 7 ans, je peux m’autoriser ce type de choses au travail.

Cela a tout simplement tout changé. Cela m’a aidé, cela a adoucit ce quotidien en Open Space qui n’est pas tout noir, loin de là, mais qui n’est pas toujours tout blanc non plus.

J’ai donc commencé à écouter de la musique en travaillant au bureau, au milieu de mes collègues. Je bossais seule sur une mission en particulier, il fallait que j’avance vite et il fallait que j’arrive à me concentrer suffisamment, ce qui justement est une des difficultés les plus courantes en espace partagé professionnel. Le bruit étant un élément contre lequel on ne peut rien et qui pourtant peut rapidement et si facilement troubler la concentration…

La musique couvrait justement ce bruit de fond et le bruit tout court. Dans la foulée, elle a rythmé ces heures à tester des formules à intégrer à ce site web que je montais. Formules qui devaient afficher des délais de traitement, des indicateurs de performances etc… Avant cette période, je n’avais jamais touché à ces formules tandis qu’aujourd’hui, je me réjouis d’avoir appris, seule à les créer et à les exploiter. Et ça, je l’ai appris et fait en musique. Je crois que sans elle, je n’aurais pas réussi.

La musique adoucit les moeurs, véritablement. Les journées étaient moins lourdes, moins longues. J’avançais plus tranquillement sur mon travail, avec un discret casque d’iPhone branché au téléphone et des titres qui se succédaient all day long. Et pour ne pas être à 100% fermée au reste du monde, je n’utilisais qu’une oreillette.

Cela fait désormais des années que ça dure et que je travaille dans ces conditions, seule ou en Open Space. La musique fait partie de mon univers, quand je bosse, qu’il s’agisse de monter un site web, un blog ou autres travaux.

Si pour beaucoup, la musique est un élément qui déconcentre, un élément perturbateur, pour moi, c’est quelque chose de galvanisant, de motivant.

iphone-6-strawberries-dot-fr

Inspiration, Concentration et surtout : Plaisir

J’ai souvent entendu : là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir. Je trouve cette expression encore plus vraie dans le cadre de la vie professionnelle. Alors puisque de nombreuses fois j’ai eu du mal à supporter l’open space pour des raisons très courantes et évidentes, la musique est tout simplement devenue indispensable, permettant de pallier à cette gêne qu’est le bruit, entre autres.

Grâce à la musique j’ai réussi à supporter les mauvais côtés de l’open space, tout en apprenant à bosser encore plus rapidement et efficacement. La musique inspire, elle rythme, elle permet de conserver et maintenir la concentration. Ceci est personnel, très personnel. Mais ceci fonctionne pour moi. J’ai trouvé une façon de travailler, qui me permet de me booster tout en faisant fi d’un cadre de travail qui parfois peut peser énormément. Peser sur le moral, sur la concentration, sur l’envie, l’inspiration et surtout sur le plaisir. Le plaisir de bosser.

Et vous, quels sont vos trucs pour bosser bien et efficacement ?

You Might Also Like

1 Comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :