Green

Les Petites Boutures dans l’eau

Bouture de Schlumbergera dans de l eau

Parfois ça fonctionne, parfois pas. Les boutures, ce n’est pas une science exacte, mais c’est aussi ce qui ajoute en magie à tout l’univers des boutures. Pour ma part, j’aime tester différentes techniques pour tenter de donner vie à de nouvelles petites plantes, qu’il s’agisse de procéder à des boutures de feuilles de plantes grasses ou aux plus traditionnelles boutures de plantes vertes disposées dans de l’eau.

J’ai tenté l’opération pour quelques rares plantes grasses qui tolèrent que leurs racines puissent rester dans de l’eau sans que la plante en souffre. C’est par exemple le cas avec :

La Schlumbergera :
Je savais que le bouturage de la Schlumbergera était assez facile pour ce qui était de faire démarrer des racines de feuilles avec de la terre. En revanche, pendant assez longtemps, j’ignorais qu’on pouvait aussi faire naître des racines du célèbre cactus de Noël directement dans de l’eau.
Il y a donc plusieurs mois, j’ai tenté l’aventure après m’être documentée sur le sujet. Avec deux Schlumbergera à la maison, facile donc de prélever quelques branchettes sans abîmer les plantes mères.

J’ai donc prélevé 2 petites portions dans un des deux pots puis hop, les deux portions de Schlumbergera furent installées avec des cure-dents, dans un petit pot en verre. C’est environ 3 semaines plus tard que les premières racines sont sorties. Et environ 2 mois plus tard que trois petites feuilles se sont montrées :) Bien entendu, ça a été un plaisir que de voir que ça avait fonctionné.

Bouture Cactus de Noel dans de l eau

Un Aeonium :
Les Aeoniums sont parfois capricieux s’agissant de leur entretien. Et les succulentes pour beaucoup, ne sont pas sujettes à la culture en eau, qu’il s’agisse de tenter des boutures ou d’y faire évoluer une plante adulte. Alors pour cet Aeonium j’avoue avoir pris un risque. Un risque mesuré car je savais que c’était une plante assez résistante et solide, mais un risque quand même étant donné qu’en terre, la plante présentait quelques signes de fatigue.
Alors un matin, j’ai décidé de retirer la tige de la terre. J’avais eu du nez sur ce coup là car les racines semblaient atrophiées. Puis je me suis contentée de déposer la plante dans un petit verre d’eau.
En quelques jours seulement, des racines sont sorties. Au bout de deux semaines, la plante semblait avoir reçu comme un coup de fouet, avec l’aide d’un soleil généreux.

Bouture dans de l eau

Depuis que la branchette est dans l’eau, les deux touffes de feuilles ont doublé de volume. Les feuilles se sont épaissies. Les racines sont en super forme même si un mucus vert s’accumule si je ne le retire pas via un petit nettoyage régulier. Bref, voilà une bouture qui adore l’eau et s’y trouve relativement bien.

Boutures Cactus de Noel dans de l eau

Je tente également régulièrement l’aventure des boutures dans l’eau avec des plantes vertes :

Yucca : C’est la bouture la plus récente tentée par ici. Avant, je n’avais encore jamais essayé de bouturer du Yucca même si j’avais entendu que cela était a priori assez simple. En l’occurrence, il s’agissait d’une toute petite pousse qui avait survécu à un Yucca beaucoup plus massif, qui lui n’avait pas tenu. C’est directement après avoir retiré la pousse du pot en question et avoir rincé les racines que la pousse fut passée dans un verre d’eau. Depuis, elle adore ce nouvel environnement et ne cesse de grandir. Je suis encore relativement surprise du résultat.

Bouture de Yucca

Forcément, quand les boutures prennent, je suis ravie. C’est gratifiant, magique. Bref, c’est toujours chouette. Cependant, ce n’est pas systématique. Sinon ce serait trop simple et surtout, ça se saurait ! L’avantage avec les boutures qui évoluent dans l’eau, c’est qu’on vraiment suivre leur pousse à travers leur pot en verre. On peut mesurer la pousse des racines, voir si tout va bien.
Bon en revanche, idem quand ça ne prend pas. On est fixé rapidement…

Autre détail tout de même pénible : Les marques de calcaire de l’eau. Le nettoyage de pots en verre régulièrement ne change pas grand chose à l’affaire. Par des températures chaudes comme en ce moment, l’eau s’évapore fissa. Alors le rajout d’eau est fréquent et le calcaire est visible quasi dans les deux jours qui suivent.

Mais ce n’est qu’un mince détail quand on sait que ses boutures sont en forme et qu’elles grandissent !

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Stéphanie - Il Etait Une Fois... Cocotte
    9 juillet 2017 at 10 h 26 min

    J’aimerais bien essayer de pratiquer la magie des boutures, je trouve ça génial, mais j’ai déjà bien du mal à garder mes plantes grasses alors je pense que je ne suis pas encore prête! ^_^

    Bisous

    • Reply
      GG
      9 juillet 2017 at 11 h 10 min

      Quel souci as-tu avec tes plantes grasses ?

  • Reply
    Aurélie
    10 juillet 2017 at 15 h 13 min

    Trop mignonnes les petites boutures! Ma maman aussi a réussi de belles boutures de Yucca dans l’eau, malgré le sceptiscisme d’un de ses amis jardinier qui ne jurait que par la multiplication dans la terre. Comme quoi, faut tenter!

    • Reply
      GG
      10 juillet 2017 at 15 h 19 min

      Oui c’est ça, il faut tenter ! Je suis d’autant + heureuse que la plante mère avait cédé après des années.

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :