Green

Des Petites Tricheries dans les Compositions de Déco Végétale

Terrarium succulentes Succulentissime

Parcourir régulièrement des jardineries, ça permet de se rendre compte de divers stratagèmes utilisés pour proposer parfois à prix forts des plantes dans des arrangements décos. Comme par exemple des Kokedamas ou autres Terrariums… On croit souvent acquérir de vrais objets design végétaux ! Or, il arrive quelques fois que ces terrariums et autres kokédamas, ne soient pas vraiment ce que l’on croit.

Je vous délivre aujourd’hui ces petites techniques de triche qu’on peut découvrir en jardinerie et ailleurs. Ces techniques sont-elles bonnes ou non pour les plantes ? Voici un début de réponse !

Le Faux Kokedama

Un vrai Kokedama est un vrai petit environnement végétal que l’on crée grâce à divers éléments comme de la mousse qu’on peut trouver en forêt. La plante évolue donc sans pot mais pousse dans sa petit motte ronde de terre, protégée par une jolie couche de mousse maintenue par un peu de fil. Pour de nombreux amoureux de plantes, le kokedama représente un véritable art de cultiver des plantes. Art qui émane d’ailleurs d’Asie et plus précisément du Japon.

On peut d’ailleurs découvrir sur le blog Kinoette combien il est simple et magique de créer son propre Kokedama :)

ko kay da ma

Alors en quoi consiste Le faux Kokedama ?

La plupart du temps, le faux Kokedama est en fait un cache pot rond, fabriqué en fibres diverses et variées, qui donnent l’impression que la plante évolue réellement dans une petite boule de mousse qui protège sa terre. Or, quand on s’approche de ce type d’arrangement végétal proposé en jardinerie, il suffit de regarder de près comment est fichu le fameux Kokédama. Il arrive alors de se rendre compte que la plante évolue dans un vrai pot, qui lui est caché derrière ce qui est un simple cache pot, rond.

Dans les cas les plus flagrants pour lesquels le nom de Kokedama n’est qu’un simple argument de vente, le pot n’est même pas caché et ses rebords sont visibles dès qu’on s’approche de près de la plante. Exemple ci-dessous en image :

Faux Kokedama

Alors est-ce une arnaque ? Bon, à première vue, ça donne cette impression surtout si on réalise que le kokedama n’est pas un kokedama, seulement une fois arrivé chez soi. Pourtant, on peut aussi voir du positif à ce type d’arrangement. En effet, l’entretien de la plante concerné sera facilité, l’air de rien. Si besoin de rempoter, il suffira de retirer le pot de sa “coque” puis de l’y remettre une fois la terre changée. Pour l’arrosage, idem.

Bien entendu, ce petit arrangement pris avec la véritable technique du Kokedama, n’est pas du goût de tous. Logique puisque le principe même du Kokedama est de faire évoluer une plante sans pot aucun !

Alors pour éviter toute déconvenue de ce type d’installations végétales vendues dans le commerce, rien de tel que de créer son propre kokedama :) ! Où alors, de bien regarder de très près, comment est fait le kokedama concerné, en manipulant la plante et son support. Ce qui est de toutes façons assez judicieux notamment pour s’assurer que la plante est en bonne santé en l’observant bien.

Le Faux Terrarium

Un Terrarium, ce sont en règle général, une ou plusieurs plantes qui partagent un petit espace semi clos ou clos, dans un conteneur transparent, la plupart du temps en verre. Les plantes y partagent la même terre, au risque de voir leurs racines s’emmêler au fil du temps.

Sauf qu’en jardinerie, il arrive que les terrariums soient plus subtiles que ça et ce pas forcément dans une démarche négative. Au contraire. La technique consiste simplement à mettre chaque plante en terre avec son pot et à cacher le pot sous quelques millimètres de terre.

Avantage : Si on souhaite sortir une plante de la composition, ses racines ne se seront pas emmêlées à celles des éventuelles autres plantes. Bonheur, pas besoin d’avoir à tout désolidariser en risquant d’abîmer le système racinaire de ses plantes :) ! C’est discret, ça ne se voit pas.

Cependant, même si cette petite technique consistant à planquer des pots dans la terre présente des aspects positifs, il faut bien avouer que cela fait perdre un peu de son charme au Terrarium, qui justement, est logiquement un petit écosystème consistant à pouvoir faire évoluer ses plantes dans ce petit espace, où la plupart du temps, l’aspect design et esthétique, repose en partie sur la transparence et les différentes couches de terre, cailloux et autres éléments végétaux.

Terrarium bocal

Bien sûr, les puristes trouveront sans doute ces petites tricheries regrettables et ne respectant pas les techniques pures et dures du kokédama et du terrarium. Cependant, ces petites tricheries ont le mérite de permettre à des amateurs, de se familiariser avec des plantes et éléments décos qui finalement, respectent le bien être des plantes (dans le meilleur des cas). Ces compositions permettant dans la foulée, un entretien simple et minimal.

Parce qu’il faut être pragmatique. Conserver certaines plantes comme les plantes grasses, de manière classique, ce n’est pas toujours simple. Entre les attaques de cochenilles et autres problèmes d’humidité auxquels on peut rapidement être confronté(e) avec un terrarium, la culture de plante n’est pas toujours simple ni sans quelques petites péripéties.

Idem s’agissant de créer son propre terrarium avec le matériel adéquat. Beaucoup de tutoriels sur la toile donnent des listes très longues de choses à avoir : Substrats spécifiques, pouzzolane… Vous avez du Pouzzolane chez vous d’emblée, vous ?

Alors oui, ces petits arrangements peuvent être vus comme des tricheries peu appréciables. Mais après tout, si on souhaite avoir un joli kokedama chez soi ou bien son propre terrarium, rien de tel que de le créer soi-même. Ce même sans forcément utiliser tous les éléments cités dans les tutoriels sur les grands site de Jardinerie.

On peut souvent faire beaucoup, avec peu. J’y viendrai d’ailleurs bientôt sans doute au détour d’un futur article !

:)

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Aurélie
    13 juillet 2017 at 14 h 53 min

    J’adore, la Sherlock de la Jardinerie ;)
    Là où j’habite les pépinières sont traditionnelles et peu innovantes. D’un côté c’est embêtant – si je cherche une plante un peu différente je la trouve difficilement – mais de l’autre j’ai été épargnée par les compositions un peu “de pacotille” que tu montres ici. Je me demande si sur le long terme les conditions de culture sont plus faciles pour les débutants, du moins elles ont le mérite d’être tout en un ce qui est bien pratique.
    Merci pour la mention du DIY kokedema, tu as vu c’est très facile à faire et cela ne m’a vraiment rien couté, juste une balade au parc – qui est un luxe en soi parfois, c’est vrai. Le petit érable est maintenant au fond de ma rue (j’ai fait du guérilla gardening) car il ne se plaisait plus dans la petite boule de mousse. Mon prochain essai sera avec une plante moins grande, on verra si ça marche :)

    • Reply
      GG
      14 juillet 2017 at 10 h 55 min

      Bah ici, si je dois faire les jardineries à pieds, les plus proches restent des jardineries, pas des vraies pépinières où tout est cultivé sur place. C’est vraiment chez les grandes enseignes frenchie que j’ai vu ces compositions qui trichent avec les techniques puristes. En pépinière les compositions jusque là étaient toujours fidèles aux vrais terrariums et Cie. J’imagine donc que ces tricheries sont purement commerciales.
      Pour le kokedama, je pense essayer cet été si j’arrive à mettre la main sur de la mousse. C’est pas gagné ^^ mais je me laisse le temps de trouver ça au hasard, vu qu’il fait bien les choses :D !

  • Reply
    Clément
    19 juillet 2017 at 19 h 22 min

    Bonjour !
    Pour les kokedamas, je ne pense pas que les jardineries trichent vraiment. Elles vendent simplement un concept qui à pour nom: Kokodama, avec des caches-pots à base de fibre de coco. C’est vrai que le nom de la marque porte à confusion mais je pense qu’après les spécialistes ne vont simplement pas acheter ce type de produit. Et les non-initiés l’achètent car c’est pratique !

  • Reply
    Annabelle
    21 juillet 2017 at 17 h 23 min

    Hello !

    Super article, j’aime beaucoup les kokedamas, c’est très beau et cela donne une jolie ambiance zen à la maison. J’ai vue de très jolie œuvres ici : http://www.deco-nature.com/fr/elements-naturels/le-kokedama . Le “kokedama fougère rouge” m’a vraiment tapé à l’oeil, le contraste est vraiment WOW, il se différencie vachement des autres œuvres que j’ai vue jusqu’à présent sur pinterest ou instagram.

    Je ne savais pas que l’on pouvait en faire nous-même et encore moins qu’il en existait des faux, (sans doute plus pratique pour les personnes comme moi qui avons deux mains gauches) mais j’imagine que c’est quand même plus plaisant dans avoir un vrai entre les mains. :)

    Super article merci beaucoup :)

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :