MIMOSA PUDICA PLANTE SENSITIVE
Green Plantes d'intérieur

Mimosa Pudica la Plante sensitive mystérieuse et vivante

16 août 2021

Parmi les plantes très mystérieuses qui existent, s’il y en a une qui m’intrigue et ne cesse de me surprendre, c’est bien le Mimosa Pudica. Cette plante sensitive qui réagit quand on la touche, est clairement une plante qui en dit beaucoup sur le monde végétal. Elle gagnerait d’ailleurs je crois, à être plus connue encore du grand public. Ne serait-ce que parce qu’elle permet de réaliser combien le fait que le vent ou encore la pluie, influe sur le comportement de certaines plantes. Mais combien l’humain et ses gestes, sont eux-aussi, des éléments parfois perturbateurs pour les végétaux. 

Cette plante m’intrigue et m’impressionne, tant par sa capacité à bouger au moindre contact, mais aussi de par sa jolie floraison à laquelle j’ai eu la chance d’assister. 

Floraison du Mimosa Pudica 

Quel bonheur pendant ces congés d’août de découvrir une jolie fleur de Mimosa Pudica un matin. Une fleur relativement éphémère puisqu’en l’occurrence, elle ne fut là que pour 24 heures environ. J’en ai donc profité pour immortaliser via photo numérique, cette chance de voir la fleur de mimosa pudica. 

fleur de mimosa pudica plante sensitive

Repli du mimosa Pudica sensitive au coucher du soleil

Je savais que le mimosa pudica se repliait au coucher du soleil tout comme l’Oxalis triangularis pourpre, via ce phénomène qu’est la nyctasie. Mais j’ai aussi pu le constater à nouveau de nombreux soirs ce mois-ci. La plante se déploie chaque matin et se replie chaque soir, pour se mettre au repos. Un autre phénomène qui rend cette plante très graphique, encore plus intrigante. 

LaThigmonastie

Voilà comment se nomme cette réaction de la plante à un contact ou choc, en bougeant, notamment pour replier ses feuilles et parfois, ses tiges : La thigmonastie. Je ne suis pas certaine de m’en souvenir aussi bien que pour la nyctasie que pour le coup je commence à bien connaître. Mais je suis ravie d’apprendre encore un peu plus sur ce monde du végétal, grâce à cette sensitive si jolie qu’est le mimisa pudica. 

Entretien du Mimosa Pudica Sensitive

J’avais déjà eu un Mimosa par le passé. En 2019 peut-être, je ne suis plus sûre. Toujours est-il qu’en quelques jours, l’affaire était malheureusement pliée. Plusieurs jours de canicule et une trop grande méconnaissance de cette plante de ma part avaient eu raison d’elle. Ses feuilles étaient devenues sèches… Voilà ce qui fait qu’aujourd’hui, je fais très attention à ce nouvel arrivé. Je sais qu’il faut maintenir la motte humide. J’ajoute un peu d’eau presque tous les jours, notamment ces jours-ci quand la température monte vite. 

J’évite aussi les contacts pour ne pas épuiser la plante. J’ai touché les premiers jours, car c’est toujours amusant de voir ces réactions de feuilles qui se ferment. Mais très vite, l’envie de garder la plante en vie et belle le plus longtemps possible nous rend raisonnable. J’y fais donc très attention. 

La plante est à environ un mètre de notre fenêtre de cuisine. Elle a ainsi toute la lumière dont elle a besoin sans soleil direct. Et a de l’air frais une bonne partie de la journée car la fenêtre est souvent ouverte. 

Continuer à s’émerveiller devant la nature et le règne végétal

Quand mon petit garçon sera plus grand, je prendrais le temps de lui montrer cette plante, afin qu’il découvre combien elle est aussi surprenante que fragile, tout en lui indiquant de faire attention car elle “pique”. 

Je suis heureuse d’avoir cette plante chez nous et espère qu’elle tiendra longtemps ! 

1 Comment

  • Reply
    Agnès - Esprit Laïta
    20 août 2021 at 9 h 57 min

    J’aime beaucoup cette plante très amusante. J’en ai vu dans des jardins tropicaux mais je ne pensais pas qu’on pouvais la cultiver chez soi. Dans son environnement naturel, elle devient très grande. J’en ai vu deux sortes, en arbuste et rampante.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :