Rhaphidophora tetrasperma en eau
Green Plantes d'intérieur

Mettre un Rhaphidophora tetrasperma en eau

8 juin 2021

Depuis environ un an déjà, je suis l’heureuse propriétaire de deux Rhaphidophora tetrasperma qu’on appelle aussi, Monstera Minima. Dès leur arrivée chez nous, ces deux plantes se sont relativement bien adaptées, proposant régulièrement de nouvelles feuilles, surtout aux belles saisons.

Mais depuis quelques semaines, notamment en avril 2021, j’ai remarqué que notre tout premier Rhaphidophora tetrasperma avait l’air moins vif. Son port n’était plus le même. Les feuilles ne se tenaient plus. J’ai d’abord pensé que ça pouvait venir du fait que cette plante poussait en hauteur depuis le départ. Quand sa pote elle, poussait en mode rampante.

Puis j’ai rapidement compris qu’il y avait un problème autre que son port. La plante était globalement en mode végétatif complet. Au point que je me suis décidée à la sortir de son pot pour vérifier l’état des racines. Avais-je trop arrosé ? Avais-je à l’inverse oublié d’arroser quand il aurait fallu le faire ?

Est donc arrivé le moment de sortir la plante de son pot et de retirer la terre autour du pied début mai. Pot comme terre étaient les mêmes qu’en jardinerie. On m’avait offert tout ça en l’état. Je n’avais pas rempoté le tout.

Et comme bien trop souvent à mon goût, j’ai eu la malheureuse surprise de découvrir le réel état du système racinaire de la plante, une fois la terre retirée de sa base. Et comment dire. Je me demande encore comment la plante a pu autant pousser en un an, sans avoir plus de racines que ça.

La plante n’avait en effet que deux petites racines d’à peine trois centimètres au total. J’ai vérifié toute la terre du pot pour y chercher d’anciennes autres racines séchées. Mais rien.

Mettre la plante dans l’eau pour la stimuler

Le pied fut donc immédiatement mis dans un vase avec un fond d’eau. Bien entendu, j’ai bien nettoyé le pied de la plante avant de l’immerger dans l’eau. Car saletés et terres salissent l’eau et risquent de contribuer à refiler maladie ou pourriture au pied de la plante. Or, l’idée étant de stimuler la plante. Loin de moi l’idée de la mettre en mauvais point.

Après une dizaine de jours en eau, on peut à mon plus grand soulagement, voir que des racines poussent. Blanches, trapues. Bref, de quoi stimuler le système racinaire avant de penser à passer la plante à nouveau en terre, dès que la motte de racine sera suffisamment consistante pour permettre une bonne reprise dans un terreau neuf et le pot de base.

Rhaphidophora tetrasperma en eau

Vous l’aurez compris, je ne compte pas laisser éternellement mon Rhaphidophora tetrasperma en eau et prendre le risque qu’il s’y habitue trop. Sinon, alors qu’il était déjà dans un état pas trop folichon, risque au passage en eau, de le traumatiser à nouveau avec des racines qui se seront bien trop habituées à l’eau et au milieu aquatique.

Aujourd’hui en juin 2021, la plante a largement repris du poil de la bête. Son port est plus caractéristique de la plante. Elle se tient mieux, les feuilles ont l’air plus robustes. Le système racinaire quant à lui, est développé.

Mettre un Rhaphidophora tetrasperma en eau

La culture de plantes en eau

J’aime beaucoup la culture de plantes en eau. Celles et ceux qui passent par ici régulièrement le savent. Je n’en suis pas à ma première tentative ni à mes débuts. Et justement, à ce titre je connais les avantages à faire raciner ou pousser une plante en eau, mais aussi les limites.

Dans le cas présent, le passage en eau de ce pied de Rhaphidophora tetrasperma, n’a pas vocation à durer longtemps. Je lui laisse juste le temps qu’il faut pour se retaper, notamment au niveau du système racinaire. Pour ensuite le repasser en terre :)

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :