Green

à la découverte de la Monstera Minima

monstera minima Rhaphidophora tetrasperma plante araceae

Pour la fête des mères, j’ai eu la chance de recevoir en cadeau par ma moitié, une petite visite en jardinerie et la possibilité d’y choisir quelques plantes. Cela faisait une éternité que nous n’y étions pas allés. C’était chouette de voir plein de jolies choses. Et pourquoi pas, d’y trouver une plante que je n’ai pas.

Je suis relativement raisonnable en achat de plantes. Donc en l’occurrence, je l’ai été cette fois-là aussi. Je suis rentrée avec quatre pots, petits pour la plupart. L’un d’eux contenait, ce que je pense être une Monstera Minima.

Je fais donc doucement connaissance depuis environ deux semaines avec cette plante pour le moment de petite taille, qui me charme déjà par la jolie découpe de ses feuilles qui n’est pas sans rappeler la Monstera Deliciosa que j’affectionne tant.

monstera minima Rhaphidophora tetrasperma

Apprendre à connaître la Monstera Minima

Si j’acquiers peu de nouvelles plantes, notamment à l’achat, c’est parce que je commence à connaître certaines d’entre elles mais aussi, celles qui ne seraient pas forcément au mieux chez nous. Et là, en ce qui concerne les Monstera de différents types, je suis rassurée car je sais que celles que j’ai sont plutôt en bonne forme. Donc pour cette petite Minima, je ne suis pas inquiète, même si je sais que comme les autres, je dois apprendre à savoir qui elle est, ce qu’elle aime, pour l’entretenir au mieux.

Aussi, je me documente régulièrement depuis plusieurs jours sur elle. Comme je le peux. A priori, son nom commun est Monstera Minima et son nom scientifique serait Rhaphidophora tetrasperma. Pas de rapport direct donc avec la Monstera Deliciosa, sans pour ce qui est des feuilles découpées et trouées, ainsi que le fait qu’il s’agisse dans les deux cas, de plantes de la famille des aracées (Araceae). Mais si leur famille est commune, leur genre lui, ne l’est pas.

feuille de Rhaphidophora tetrasperma Monstera Minima

Mes Observations sur la Monstera Minima

J’ai peu de recul, on est bien d’accord ! Cependant, j’ai déjà remarqué ce qui me rassure pour son entretien.

Il semble y avoir l’équivalent des racines aériennes sur les tiges. Actuellement, très courtes, mais c’est une bonne nouvelle pour qu’elle puisse capter l’humidité dans la pièce, la cuisine dans le cas présent.

Les feuilles poussent et se déroulent assez vite, comme chez la Monstera Deliciosa. Depuis une semaine, j’ai déjà une nouvelle feuille complètement dépliée et déjà passée au vert foncé, quand une autre, encore en forme de tige fine et élancée, se prépare à bientôt se montrer.

nouvelle feuille de Rhaphidophora tetrasperma Monstera Minima

Une plante facile à vivre

Jusque là, rien à redire sur cette plante. Elle est facile à entretenir et à vivre. Deux arrosages déjà pour notre petite Monstera Minima, car il a fait très chaud ces derniers jours et son substrat était complètement sec. D’ailleurs, puisque issu de la vente, il est malheureusement de piètre qualité, comme assez souvent. Il faudra donc que j’envisage un rempotage, sans trop tarder.

Les feuilles ne sont pas encore nettoyées depuis l’arrivée de la plante chez nous. Elles étaient assez propres au départ, je ne l’embête donc pas avec ça pour le moment.

Des boutures de Monstera Minima ?

Je ne l’envisage pas pour le moment. La plante est petite, je ne vois pas de pied indépendant. Et nerf de la guerre, je manque sévèrement de place ! Je verrai donc plus tard, au fil de son évolution, comment cela se présente. Je profite déjà de cette belle plante, apprends à la connaître et à l’entretenir. Le reste comme les boutures, peut attendre !

 

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :