racines de boutures de monstera deliciosa en eau faux philodendron
Green Plantes d'intérieur

Bouture de Monstera en eau : N’attendez pas trop si vous devez la passer en terre

17 mars 2021

Je suis une humble jardinière du dimanche. J’expérimente. J’apprends. C’est ce que je partage ici. Et si j’ai bien compris une chose, c’est qu’il y a une différence très subtile entre tenter de bouturer des plantes en eau et tenter de les bouturer en terre. Je pratique les deux. Et j’ai aussi des plantes en eau notamment depuis 2017, comme je cultive des plantes en terre. Je commence donc à avoir un petit peu de recul sur la culture en eau et sur les différences entre les deux.

Concernant les boutures de certaines plantes vertes comme la monstera déliciosa, que ce soit en eau ou en terre, les choses ont l’air d’être semblables, mais elles sont différentes. D’où l’importance de ne pas trop attendre si on fait naître des racines en eau mais qu’on souhaite ensuite faire pousser sa bouture en terre.

Boutures de Monstera deliciosa en eau

Je bouture peu de monstera deliciosa mais quand je tente de multiplier des pieds de faux philodendron, je le fais quasiment toujours en eau, sauf à de rares exceptions. La bonne prise des boutures est fréquente, même si elle n’est pas garantie. Il se peut qu’une tige mise en eau, même avec un noeud, se mette à noircir et donc à commencer à pourrir. Cela arrive à tout le monde, qu’on dispose de beaucoup d’expérience ou non.

Toujours est-il que les boutures de monstera deliciosa en eau, c’est chouette. C’est gratifiant et sympa de voir les racines pointer leur nez, de les voir pousser,  bien blanches et charnues. Et de constater à quel point cela peut aller vite en seulement quelques jours.

L’évolution des racines en eau

Mais c’est justement sur l’évolution de ces racines en eau et qui passeront ensuite en terre (si c’est souhaité bien entendu), que se trouve le défi qui est de ne pas les laisser trop longtemps s’habituer à l’eau. L’évolution d’une racine dans l’eau n’est pas du tout la même qu’en terre. Souvent dans un pot transparent, la racine est soumise à la lumière. Elle s’habitue au milieu aquatique et donc à une manière différente de capter les nutriments dont elle a besoin. Elle capte aussi dans l’eau des nutriments différents de ceux qu’elles trouveraient en terre.

Monstera deliciosa en terre

Pourquoi il ne faut pas trop attendre pour passer une bouture de l’eau à la terre

Dans un monde parfait, il faudrait passer une bouture de la terre à l’eau dès qu’on voit poindre le début d’une racine.

Pourquoi ? Parce qu’une bouture est une presque toute nouvelle plante. Elle aura beau se montrer en pleine santé avec des feuilles et tiges robustes et bien vertes, elle reste quoi qu’il arrive une jeune plante qui vient d’être désolidarisée de sa plante mère. Ce changement d’environnement, cela lui demande de l’énergie pour s’adapter. Et cette adaptation, à peine terminée, sera stoppée pour une autre nouvelle adaptation lors du passage de l’eau à la terre.

Et comme on l’apprend avec l’expérience et le temps, changer l’environnement d’une plante, que ce soit sa luminosité ou son milieu de culture (terre, eau, sphaigne…), c’est toujours comme un choc pour une plante. Cela lui demande de se réadapter. Et comme pour toute adaptation ou réadaptation, cela peut se faire assez bien, mais parfois aussi avec de la casse. En l’occurrence, avec des pertes de tiges, de feuilles, mais aussi d’une grande partie d’une plante ou d’une plante tout court.

Quand passer la bouture de l’eau à la terre ?

En vérité, le mieux quand on sait à l’avance si la plante devra être mise en terre, est de mettre sa bouture en terre directement sans passage en eau. Cela évitera à sa bouture de devoir subir deux adaptations différentes et de risquer de la perdre. Car dans les deux cas, il arrive qu’une bouture ne prenne pas, que ce soit en terre ou en eau.

Si vous ne savez pas encore si votre bouture sera mise en terre ou en eau, notamment si vous offrez cette bouture, tablez sur l’idée qu’il est probable que la bouture soit mise en terre, car c’est tout simplement le milieu de culture le plus fréquents chez la plupart des gens en intérieur. Sachant que le terreau reste le milieu de culture le plus naturel de la monstera deliciosa. Même si c’est une plante tropicale qui a prouvé et prouve régulièrement qu’elle peut tenir en eau.

Si en revanche vous pensez garder votre bouture future plante en eau, vous pouvez la laisser ainsi, avec ce que cela implique d’entretien (changer l’eau régulièrement, notamment si elle est trouble, marron ou verte…).

Quoi qu’il arrive, si la plante doit passer de l’eau à la terre et que votre bouture montre déjà des débuts de racines en eau, passez très vite votre bouture en terre, avec un terreau humide. N’attendez pas que les racines fassent plus de trois à quatre centimètres. Plus les racines se seront habituées à l’eau, plus il est probable qu’elles meurent une fois en terre car il sera trop complexe pour elles de s’adapter à la terre.

coupe d une tige de monstera deliciosa en tronçon

Conclusion : Il vaut parfois mieux profiter d’une belle bouture en terre qui mettra plus de temps à prendre et à pousser, plutôt que de savourer l’exotisme de la jolie pousse de belles racines blanches en eau. Les boutures en eau, même si le succès de prise n’est pas garanti, évoluent vite en plus d’être sympa voir (effet de transparence si pot en verre…), mais si la plante est vouée à vivre en terre en suite, il faut donc la passer dans son terreau rapidement dès apparition des racines.

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :