Accueil Dans le coinAsnières Sur Seine Apprendre la fermeture de l’école maternelle par un tract

Apprendre la fermeture de l’école maternelle par un tract

par Griselidis
Publié le : Mis à jour le : 87 Vues
son petit chariot

La vie de quartier est devenue très importante pour moi au fil des années. Nous vivons dans cette commune depuis décembre 2012. Nous y avons notre vie de famille recomposée depuis donc une dizaine d’années. Je l’écrivais ici d’ailleurs en 2019. 
Cette vie de quartier est encore plus valable et importante pour nous depuis que notre petit garçon est né en 2018. Il aura fallu trouver des modes de gardes, consulter de nouveaux professionnels de santé. Puis en septembre 2021, l’accompagner pour sa première rentrée à l’école. En maternelle. 
L’année scolaire se terminera donc bientôt. Dans moins d’un mois.  

Un futur espace vert de 6000m² mais la disparition d’une école maternelle à taille humaine

Il se trouve que la semaine dernière, un tract est arrivé dans notre boîte aux lettres. Un tract plutôt sympa au demeurant. En tout cas à première vue. 
Ce tract évoque sans fioriture aucune la future création d’un futur espace vert de 6000 m² dans un quartier collé à celui où nous vivons. Jusque là tout va super bien ma foi ! Comment ne pas se réjouir d’un tel projet, notamment quand nous vivons dans une commune très proche de Paris et donc très urbanisée ! Mais sur la première page du tract qui est à parcourir recto verso, tout lecteur apprendra alors que sur le terrain annexe se trouve une école actuellement en préfabriqué. Que ce bâtiment provisoire a vocation à être démoli pour laisser le terrain libre. On apprend donc que dans la foulée, l’agrandissement d’une autre école dans un autre quartier de la ville (plutôt loin au passage), permettra l’accueil des élèves de l’école qui va donc disparaître. 

L’école maternelle va disparaître

Cette école maternelle est celle que fréquente notre fils de 3 ans. Une école qu’il aurait pu fréquenter pendant tout son cursus d’école maternelle. Mais cette école maternelle va être détruite. Sans que les parents d’élèves soient prévenus autrement que par une petite affiche reçue dans les boîtes aux lettres. Idem pour beaucoup de riverains de ce quartier. 

Cette école maternelle, nous l’aimons beaucoup non pas seulement parce qu’elle est à peine à 100 mètres de l’immeuble où nous habitons, mais aussi parce qu’elle est à taille humaine. C’est une petite école dans tous les sens du terme. La taille des bâtiments, sans étage. Le nombre de classes (six je crois). L’équipe enseignante qui est très impliquée et accessible. Sans oublier le fait que les murs hébergent le centre de loisirs et périscolaire. Le matin, le midi et le soir. Les mercredis. Et durant les vacances scolaires. 

La disparition de cette école, c’est synonyme de beaucoup moins de vie dans le quartier, dans notre rue par extension. On ne croisera plus le bal des papas, mamans et nounous qui viennent déposer ou chercher les enfants. 

Ce seront aussi de plus longs trajets pour les élèves, qui donc ont grosso modo entre 3 et 6 ans, pour se rendre à l’école maternelle le matin. 

Sachant qu’à ce jour, comment savoir quand l’école fermera exactement ? Comment savoir si son enfant ira dans la fameuse autre école qui doit être agrandie pour les accueillir ? 

Accueillir ce projet avec le sourire ?

Si le projet n’incluait que l’espace vert de 6000m² initialement prévu, tout le monde s’en réjouirait j’imagine. Mais depuis, un projet immo d’immeubles d’habitation (privé) fait partie du jeu. Là encore, dans l’absolu, pourquoi s’en plaindre ? Le changement, du neuf, de la nouveauté, ça a souvent du bon n’est-ce pas ? Des nouveaux commerces tout ça. Ma foi dans l’absolu, pourquoi ce serait à voir avec méfiance ? 

Ce projet d’espace vert avec habitations, il va remplacer une grande surface de l’enseigne Point P en incluant son parking. Alors évidemment, de la nature à la place du béton, bitume, macadam ou autre ciment, c’est du rêve en barre de végétation luxuriante ! Mais !

Mais la question du pourquoi faire « sauter » cette petite école se pose. Que son ou ses enfants fréquente(nt) ou pas cette école. Cette école c’est de la vie dedans et tout autour. Ce sont des élèves qui y ont leur repères. Les premiers repères dans l’univers scolaires pour beaucoup. Et admettons que l’école disparaisse parce que le bâtiment est en préfabriqué. Pourquoi ne pas la reconstruire en dur, à la même place ? Ou sur le plan de ce si beau projet naturel et vert ? Pardon. De ce beau projet immo. 

Accueillir ce projet avec le sourire alors que j’aime les plantes, les fleurs, les arbres et la nature, ça devrait donc être évident. Mais non. J’ai beau tenter, ça ne vient pas. 

En revanche, sentir venir le doux chants des bruits de travaux. Des véhicules de travaux, ça, ça vient. Anthony adore les travaux et les véhicules de travaux ! Mon petit garçon de bientôt 4 ans adore tout ce qui roule. Du coup, c’est un peu le seul aspect positif à ce projet que je vois, dans l’immédiat. 

Pour le reste, je suis déçue. Triste. Déconcertée aussi. D’apprendre ce projet comme ça. J’entends par là, la fermeture et destruction de l’école maternelle de mon fils et de tant d’autres élèves, qui ne mesurent pas encore un mètre pour la plupart mais qui y ont déjà, leurs premiers souvenirs d’enfance.


Mise à jour de cette publication le 13 juin 2022 : Ce week-end, une réunion a eu lieu avec le Maire de notre commune ainsi qu’une partie de son équipe municipale. Dans une ambiance tendues, des échanges se sont tenus. L’issue a pourtant été très favorable puisque l’idée de reconstruire l’école maternelle RPC en dur fut alors envisagée. L’information est depuis confirmée via un courriel envoyé aux parents des élèves de l’école. 

La mobilisation autour de la fermeture et destruction initialement prévue de l’école était belle. Et cela a fonctionné. Aujourd’hui, je suis ravie de savoir que notre petite école de quartier sera maintenue. Tout comme je suis ravie de mettre à jour cet article avec une si belle nouvelle ! 

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :