tradescantia sweetness
Green Plantes d'intérieur Plantes extérieures

Zoom sur la Tradescantia Sweetness

26 octobre 2021

Dans la famille de la tradescantia, je demande la tradescantia Sweetness ! Une douce plante qui porte bien son surnom puisqu’elle est effectivement, pleine de douces couleurs.

Cette plante est arrivée chez nous il y a plusieurs mois déjà. Et j’adore depuis la voir évoluer proche de nos autres tradescantias. Qu’il s’agisse de la Zebrina très classique ou encore de la Nanouk.

tradescantia sweetness

Tradescantia Sweetness

C’est le nom qui était donné à cette plante de la famille des tradescantias sur le petit bout de carton attaché au bâtonnet planté dans le pot de de l’achat de cette Sweetness. Alors est-ce vraiment son vrai nom ? Je n’en sais rien et j’ai toujours un petit doute parfois quand les noms ont l’air plus « marketing » qu’autre chose. Toujours est-il en attendant d’un jour savoir si c’est son vrai nom, que celui-ci lui va plutôt très bien.

Après quelques recherches sur la toile la concernant, je me suis rendue compte que sur des sites français, il n’y avait vraiment pas grand chose comme documentation, même sur des sites de vente de plantes ou sites de jardinerie. Aussi, je me fais donc ma propre expérience de cette belle représentante des tradescantias. Sachant que oui, il semble très proche de la Nanouk, aussi bien dans son entretien que dans son port et ses couleurs.

Quant aux différences entre la Sweetness et la Nanouk, de mon humble expérience toujours, j’y viendrai au détour d’une prochaine publication.

Entretien de la Tradescantia Sweetness

Là encore, je parle de ce que je peux constater avec cette plante depuis environ six mois. Son entretien est franchement très proche de celui de la Nanouk. Elle aime l’humidité et que son substrat/terre reste légèrement humide. J’ai eu le malheur de l’oublier un peu en septembre, quand les températures à l’intérieur était très douces. Elle me l’a fait payé avec plusieurs tiges qui ont littéralement séché à leur base. Le pot qui était très fourni l’est donc moins depuis. J’essaie de faire repartir ces tiges en eau depuis.

On verra si elle peuvent devenir des boutures.

tradescantia sweetness et tradescantia zebrina misère

Bouturer de la tradescantia Sweetness

Comme pour la nanouk, j’ai donc des tiges en eau. Je ne les regarde pas trop depuis (environ un mois). Et j’espère qu’elles vont faire des racines. Selon leur évolution, je viendrai partager dans cet article ou via un nouveau billet de blog, l’expérience en question. Vu la facilité de prise en eau avec la Zebrina, j’espère que leur lien familial aura la même influence :)

Intérieur ou extérieur ?

J’ai lu à diverses reprises que la plante tradescantia Zebrina pouvait vivre dehors. La nanouk idem. Je ne le fais pas mais je n’ai pas trop de doutes sur le fait qu’effectivement elles tiendraient. En revanche, pour la sweetness, j’ai beaucoup plus de craintes quant à l’idée de la mettre dehors, même en bord de fenêtre à l’abri du vent et de la pluie.

Au pire, je testerai avec une des boutures si elles prennent :) Et je viendrai indiquer ici ce que ça aura donné selon les conditions climatiques etc…

Douce et belle Tradescantia Sweetness

Toute compacte et au rose doux, elle apporte vraiment de la douceur en termes de graphisme. Le rose est surtout visible au revers des feuilles et chez celle-ci, plutôt aux pointes des feuilles. Je viendrai ajouter d’autres clichés dès que le soleil montrera son nez, pour avoir des photos claires :)

En attendant, j’adore cette plante au nom doux et sucré. Qui finalement, va très bien à cette douce tradescantia au rose girly et discret.

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :