Accueil Green Les problèmes des plant lovers !

Les problèmes des plant lovers !

par Griselidis
Publié le : Mis à jour le : 82 Vues
problèmes de plant lovers

Pour démarrer 2023, j’avais envie d’évoquer ces problèmes classiques chez les amoureux des plantes couramment appelés des Plant Lovers. Sur le ton de l’humour bien sûr. Et avec du vécu, du vrai. De celui qu’on n’avoue pas toujours.

Aussi, voici :

Problème de place pour mettre des nouvelles plantes

Dès qu’on est amoureux de plantes, ça peut aller très vite. En réalité, ca va même souvent très vite. On commence par des petits pots. On s’en fait offrir (notamment si et quand le budget est limite limite). On a toujours une bonne excuse pour avoir de nouvelles plantes chez soi. Oh celle-là c’est une collègue qui donnait des boutures au bureau ! Oh il y avait une grosse promo de fou chez machin ce matin quand je suis allée acheter du papier toilettes… Bref. Qu’on vive en studio ou F3, même combat.

Quand la place manque, c’est vite problématique. On peut jouer d’astuces, mais on ne peut pas pousser les murs et donc il faut faire avec !

Certaines plantes sont plus belles chez les autres

Voici un problème qui me fait sourire autant que parfois, il peut être frustrant. Vous vous rendez chez des proches, vous vous installez et en grand(e)s amouroux(se) des plantes, vous faîtes un 360° de la tête pour voir toutes les plantes présentes dans la pièce. Et là, paf, c’est le moment fatidique lors duquel vous réalisez que votre hôte a des plantes belles. Très belles. Mais vraiment trop belles !

Purée. Plus grandes, plus massives, plus vertes. Plus tout.

Bon, le pire c’est je crois quand on offre des boutures à des proches. Des petites boutures. Qu’on revient quelque mois plus tard et que les boutures font chez votre hôte, trois fois la taille de la plante mère qui est chez vous :)

grand pilea peperomiodes en avril 2020

J’ai connu ça en offrant un Monstera une fois de 5 ou 6 feuilles. Le truc était devenu monstrueux chez ses nouveaux propriétaires. Avec 1m50 de hauteur, des feuilles énormes. Bien trouées. Idem chez les mêmes personnes pour un piléa du commerce. Aujourd’hui, il rejette des boutures dans tous les sens. Il est énorme, tuteuré sur environ 1 mètre tant le tronc principal est grand…

J’ai relativisé évidemment. Nous n’avons pas une double exposition chez nous. J’ai moins de temps, je ne mets pas d’engrais.

Limites de budget pour de nouvelles plantes

Oui, il faut savoir se limiter sur les nouvelles plantes quand on les adore. Le budget, avec certaines plantes et/ou certaines enseignes de vente de plantes, ça peut aller vite aussi. Pour ma part heureusement, ça fait des années que je suis en mode slow sur l’achat de plantes. Parce qu’il y a d’autres priorités évidemment. Mais aussi parce que voilà, au bout d’un moment on finit par réaliser que tout n’est pas forcément bon à acheter tel quel. On finit par repérer les prix trop gonflés, les plantes trop chères car oui il y en a. Et on finit par trouver le moyen d’en trouver gratuitement, via les boutures, le troc de boutures, les dons de plantes…

Certaines plantes lâchent

C’est carrément le pire qui puisse arriver à un(e) plant lover : La plante qui meurt. Pourtant, vu que ce sont des êtres vivants, les végétaux sont sensibles et parfois oui, on perd des plantes. Le pire est quand ça arrive à une des ses plantes préférées…

Par la suite, non pas qu’on s’habitue (je ne m’habitue pas pour ma part). Mais on relativise. On apprend. On réfléchit à pourquoi la plante a lâché…

On vous bombarde de questions sur les plantes

Là, c’est surtout de l’humour. Mais c’est vrai. Il m’est déjà arrivée d’être interrogée sur des plantes que je ne connaissais pas. Et j’ai été franche. J’ai répondu que j’avais beau aimer et avoir pas mal de plantes, je ne connaissais pas encore certaines.

Et quand on m’interroge sur celles que j’ai et dont j’ai une petite expérience, je réponds en toute humilité. Je partage ce que je constate et ai constaté. Et ce que j’ai lu (je lis énormément sur les plantes et toujours via beaucoup de sources différentes, notamment chez des pros du secteur).

Les périodes sans soins à apporter aux plantes

L’hiver, souvent, les plantes sont en repos. Notamment les plantes grasses. Donc peu de soin à apporter sauf si on veut les esquinter. Alors oui, quand on l’habitude de passer du temps à s’occuper de plantes, on peut vite se retrouver un peu perdu(e) à ne plus savoir trop quoi faire pour ses plantes.

Pour ce problème du/de la plant lover, j’ai appris à faire avec. J’essaie de me documenter au maximum sur les plantes que je connais peu. Sur justement les soins et entretiens à apporter aux plantes en hiver ou par période de gel. De quoi continuer à apprendre !

jolie feuille de monstera deliciosa avec trous

Il manque toujours quelque chose !

Voici un autre classique des amoureux des plantes ! Il manque très souvent quelque chose. Le bon pot à la bonne taille, le bon tuteur, le bon engrais. Bref, les plantes poussent bien et vite. Elles sont belles, mais arrive ce moment où il faut changer certaines plantes de pot. Sauf qu’on ne dispose pas toujours d’un pot immense chez soi.

Idem pour les tuteurs. Pour moi, c’est récurrent. Les plantes grimpantes poussent et poussent vers le haut, sauf que je n’ai que des tuteurs de 50 cm à 1 mètre…

Bref, être un(e) plant lover, c’est difficile, vraiment hardcore ! On ne se rend pas toujours compte du poids que ça peut être pour de frêles épaules :)

Bien entendu, tous ces problèmes de plant lovers ne sont en général rien à côté du plaisir immense que la plupart des fans de plantes prennent en s’occupant de leur famille de végétaux. Dont je suis heureuse de faire partie !

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :