Green

Mes Petites Boutures de Piléa Pépéromioïdes

Boutures de Pilea peperomioides

Il faut que je l’avoue. Je suis une récidiviste. Je pensais pouvoir me calmer mais chassez le naturel et il revient au galop. Je suis coupable d’avoir à remis ça avec des boutures. Encore. Ce qui n’est pas sans poser des problèmes de place à la maison !

M’enfin, puisque la plupart de ces boutures partiront rapidement vers d’autres horizons, j’espère être rapidement pardonnée ! :)

Cette fois, comme indiqué dans le titre, ce sont des boutures de Pilea Peperomioides dont il est question. Quatre boutures de cette belle plante grasse aux feuilles rondes faisant penser à des pièces de monnaie ou à des nénuphars flottant dans l’air, au gré de la lumière du soleil.

Bouturer du Pilea Peperomioides, c’est super facile. Je vous l’explique tout de suite !

Boutures de Piléa Pépéromioïdes dans l’eau

Il est possible d’opter pour la mise en terre immédiate ou de conserver ses boutures dans de l’eau afin que le système racinaire puisse se développer. Pour ma part, j’ai une préférence pour la culture en eau. D’abord parce que ça permet de vraiment suivre l’évolution de chaque bouture, mais aussi parce que c’est un type de culture que j’apprécie particulièrement.

Les Boutures prélevées et préparées ces derniers jours, émanent de mon premier piléa, trouvé au hasard lors d’une balade chez Truffaut il y a déjà plus d’un an. Celui-ci avait d’ailleurs montré des signes de fatigue assez rapidement et j’avais du le rempoter. Et c’est quelques mois après ce rempotage qu’au moins 5 à 6 rejets s’étaient montrés.

Prélèvement des rejets de Piléa Pépéromioïdes

Pour ces rejets, j’ai patienté plusieurs mois avant d’y toucher. J’ai préféré attendre afin que leur taille soit suffisante pour donner plus de chances aux petites pousses pour qu’elles démarrent au mieux. En somme, les rejets avaient tous des tiges de 4 à 5 cm minimum et avaient déjà trois feuilles ou plus.

Pour la coupe, j’ai utilisé une lame toute classique et non pas des ciseaux, pour que la coupe soit nette et que les tiges ne soient pas “pincées” au moment de la coupe.

Les premiers jours, toutes les boutures furent installées dans un tout petit conteneur transparent avec de l’eau. J’étais hélas en manque de pots libres ! Un problème que les récidivistes de la bouture en masse doivent connaître et comprendre ;)

Bouture de Pilea Peperomioide

Apparition des Racines de Boutures de Pilea Peperomioides

Je savais déjà qu’il faudrait probablement attendre plusieurs semaines avant de voir apparaître des racines. Ce qui était chouette d’ailleurs, c’était de découvrir comment évolueraient 4 boutures d’une même plantes mère, de taille assez proche. Auraient-elles la même vitesse de pousse ? Un système racinaire proche ? J’avoue rester toujours aussi curieuse face à ces petites boutures et la manière dont elles sont susceptibles de pousser et changer.

Il se trouve qu’en une semaine, deux petites racines d’environ 3 à 4 millimètres étaient déjà visibles sur une des boutures. Joie dedans et joie dehors, évidemment ! :)

Bouture Pilea pepermioides dans pot en verre et eau

Une fois que les racines seront suffisamment longues et dès qu’elles auront l’air assez solides, alors il suffira de les mettre dans de la terre avec quelques billes d’argile au fond de leur pot. Ensuite, un arrosage tous les deux à trois jours leur fera du bien pour aider à leur bonne prise.

Que deviendront ces boutures ? D’abord, il y aura des cadeaux. Une déjà réservée, partira en Bourgogne du côté de chez ma mère :) Les autres trouveront rapidement j’en suis sûre, leur futur(e) propriétaire !

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Des Pensées au Jardin
    5 janvier 2018 at 10 h 03 min

    Génial !!! Je m’y mets aussi . Belle journée. D

    • Reply
      GG
      5 janvier 2018 at 12 h 04 min

      Merci, toi aussi ! et belle année toute douce :) !

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :