Freelance Humeurs

Le Télétravail, Un Cadre Idéal

bureau-freelance

Si le télétravail ne se prête pas à tous les jobs, ni à toutes les configurations de famille, ni à tous les caractères, pour ma part et pour l’avoir testé pendant plusieurs années, je ne peux qu’aimer cette façon de bosser. A vrai dire, je n’y vois que des avantages.

Un Confort Incomparable

Le Télétravail, ça commence à être intéressant dans l’énergie et le temps que cela permet d’économiser. Dans le cadre de mon job de salariée, cela me permet de ne pas passer environ 1h15 le matin dans les transports en communs et environ 1h30 le soir. Soit presque 3 heures de gagner dans la journée. Du temps que je peux dédier à autre chose que d’être écrasée dans un bus bondé et de râler parce que la circulation est “Encore” lente, lente ! C’est de l’énergie que je ne dépense pas à faire 2 changements entre le bus et le tram et encore le tram puis un autre bus. Le tout dans le froid et parfois la pluie. Sinon ce n’est pas drôle ! Bref, bosser de chez soi, ne serait-ce qu’une journée par semaine, c’est de l’énergie et du temps en plus, pour autre chose. Sans déconner, c’est peut-être peu à l’échelle d’une semaine, mais ça reste énorme quand chaque heure de la journée vous paraît comptée alors que vous n’êtes pas encore levé(e).

Le Cocon

C’est là que selon les caractères mais aussi les moments de la journée et l’état d’esprit, le cadre peut devenir une source de distraction. Pendant des heures, motivation et enthousiasme sont là. Mais parfois aussi, des petits coquin(e)s viennent vous faire signe qu’il faut faire une pause ;) Une pause qu’on occuperait bien à se distraire devant un écran loisir et pas un écran ‘boulot’. Une petite caresse et ça repart ? La plupart du temps ;)

working-cat

Son chez soi, son cocon, c’est aussi et surtout synonyme de repos, de confort. Alors parfois, le Boulot, on a envie de le remettre à plus tard. C’est un des revers du télétravail : Il faut éviter de se laisser déconcentrer. Il faut réussir à se discipliner. Et une fois qu’on a réussi : Que c’est bon !!

mycat-yesweblog

La vérité, c’est que je suis beaucoup plus productive quand je bosse de chez moi. Que je repense à l’époque où je vivais seule en studio, ou maintenant dans un appart plus grand et avec une famille, pas de différence. Le tout est de réussir à s’isoler suffisamment pour ne pas être déconcentrer. C’est parfois la mission hein, ne nous leurrons pas ;) Mais le fait d’être dans une autre pièce suffit souvent à avoir le calme suffisant pour bosser et bien dépoter.

hiding-cat

J’ai la chance de pratiquer des jobs qui me permettent ce télétravail, en freelance ou en salariat. Autant dire que dès que c’est possible, j’en profite un max. Entre l’open space (surtout après 15 ans à connaître et pratiquer l’open space) et la chaleur de chez moi. Je vous laisse deviner où je me sens le mieux. Et je suis persuadée plus que jamais que dès lors où l’on se sent bien dans un cadre/environnement de travail, alors le reste suit. Sans surprise.

Productivité, motivation, riment pour moi parfaitement avec télétravail. Une façon de bosser que je suis ravie de pouvoir pratiquer à nouveau depuis peu dans le cadre de mon salariat. Un boosteur dont je ne me passerais plus, désormais !

lucky and me

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Julia
    8 décembre 2015 at 10 h 05 min

    Je suis du même avis que toi.
    Si je compare salariat en entreprise et freelance chez moi, je préfère sans aucun doute mon appartement cocooning.

    Parfois j’ai tout de même des coups de blues à bosser toute seule.
    Mais je me rapproche de mes autres copains freelance, et ça va tout de suite mieux !

    • Reply
      GG
      8 décembre 2015 at 22 h 00 min

      Hello Julia, Je te rejoins sur la solitude. J’ai percuté post publication que j’avais complètement ignoré cet aspect du télétravail qui compte énormément. Je l’ai sans doute ignoré car je suis assez solitaire et d’expérience, la solitude ne me pèse pas, même avec le temps. J’ai aussi encore régulièrement une bonne dose d’open space qui contre-balance ^^ ceci explique sans doute cela. Tiendrais-je le coup de la solitude sur des mois et sans open space/salariat à côté ? j’ai un doute. Je pense que comme toi, j’aurais besoin de contact :) Merci de me rappeler que j’ai cette chance d’avoir cette diversité dans l’environnement de travail :) et pour ton petit mot !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :