Humeurs

Ces Trucs qui me rendent Dingue

go-crazy

Il est des moments où tout va bien. Le Calme est là, il règne. Tout est propice à l’inspiration et à la productivité. Sauf que surviennent quelques fois, ces choses dont je me passerai volontiers. Parce que fichtre, qu’est-ce que c’est pénible ! Cela se pointe toujours au mauvais moment, toujours quand t’es disposée à tout donner, à avancer comme jamais dans le boulot où sur un article. Ou quand tu es pressée, que tu dois rendre visite à quelqu’un ou filer à un rendez-vous… Dans ces instants là, c’est comme quand tu as dit 20 fois un truc à quelqu’un, que tu le lui as aussi écrit 10. En gros, par mail. Que tu sais que ça a été lu. Mais qu’en face, t’as l’impression d’avoir la mauvaise foi incarnée… En bref, c’est le drame !

Quand le Wifi saute !

Tu tapes tranquille, presque les yeux fermés, les mots viennent naturellement. Tu tiens ton sujet, tu connais ça par coeur. Bref, c’est un de ces instants où logiquement, rien ne peut t’arrêter dans ta foulée. Sauf la connexion merdique, à savoir le wifi qui est bidon. Là, tu maudis le wifi. Tu maudis aussi au passage le moment où tu as changé de fournisseur d’accès internet. T’as envie d’envoyer l’ordinateur par la fenêtre. Parce que ça arrive trop souvent. Comme si un petit lutin était planqué dans la box à appuyer sur un bouton juste pour t’em**rder. Ou quand l’hystérie n’est pas loin ;)

nonono-wife-screaming

Quand tu es enfermée à l’intérieur !

Il y a ceux qui sont parfois enfermés chez eux parce que leur moitié est partie bosser en fermant mécaniquement à clé, dans l’empressement matinal et que bien sûr, il n’y a pas d’autres jeux de clés dedans. Récemment, il m’est arrivée de descendre à l’épicerie à quelques pas de l’immeuble. Un dimanche après-midi, quand t’as besoin juste d’une brique de lait et de litière pour les chats, t’es toujours happy d’avoir l’épicier à dispo. Alors je m’y suis rendue. Le sourire aux lèvres. La porte est ouverte, je rentre. Un autre client rentre. J’aperçois l’épicier et dis Bonjour. Il ne me voit pas, l’air ailleurs. Je fais mes petites emplettes, j’arrive dans le rayon qui mène à la caisse, l’autre client est déjà là à attendre. On attend 5 minutes. Puis 10. Personne ne vient. Là on se met à discuter, du : Il fait quoi le proprio du coin ? L’autre client tente regarde au fond de l’épicerie. Nobody. Il tente d’ouvrir la porte du magasin et là. On comprend. Moment de solitude ! Le téléphone du mec sonne, c’est sûrement sa moitié. Après quelques échanges avec elle, je comprends qu’ils sont des immeubles d’en face, et que de sa fenêtre elle voit le proprio de l’épicerie en train de boire un café au troquet portugais du coin de la rue. Le client raccroche. Il m’explique que le proprio arrive, qu’il a été prévenu à l’instant qu’il nous avait enfermé dedans. Lol ?

C’est là que je me dis que je ne devrais pas sortir sans mon téléphone. Parce que non, je ne l’avais pas avec moi. Pas besoin quand je sors JUSTE acheter du lait et de la litière hein. Faut croire que si ! Le proprio a débarqué pour nous libérer. On lui a suggéré de s’offrir une machine à café ! Pour se réveiller. Mais aussi et surtout pour les clients qu’il enferme à l’intérieur :D parce qu’en nous facturant nos produits, il nous a raconté en riant, qu’on était pas les premiers. Hihi ;) Et ça bien entendu, c’est quand ton mec t’attend à la maison parce que tu dois partir fissa ailleurs ^^ !

angry

Quand tu ne peux pas sortir

C’est valable pour les ascenseurs ou quand tu veux descendre du bus ou encore du métro. T’as 36 pékins qui se plantent devant les portes, comme si toi et les gens à l’intérieur, vous étiez transparents. Comme si il ne fallait pas vider un truc avant de le remplir. C’est comme vouloir faire rentrer des ronds dans des carrés, mais non, il y en a toujours qui ne comprennent pas. Je tolère sans mal les personnes qui sont étourdies, distraites ou dans la lune et qui la plupart du temps s’excusent. Mais celles qui te fixent genre ‘j’vais monter et toi tu vas rester là, je te vois mais je te vois pas !’. Elles. Pff ! Je vous laisse deviner quelles envies m’envahissent alors. Et non je ne vous donne aucun indice !

minion-colere

Quand La Mauvaise foi s’invite

Je crois que c’est une des choses que je déteste le plus. Hélas, c’est si répandu que j’ai parfois des envies de lancer des objets. C’est l’histoire de ces choses que tu répètes, 10 fois. Puis encore 10. Et encore encore 10. Oralement. Par écrit. Du style :’Si vous ne faîtes pas ça, votre site, il va s’arrêter. Un matin vous viendrez travailler et il n’y aura plus de site. Parce que cette version s’arrête’. Ce genre de fois où on te répond : Ok ! Ok. Sauf que tous les 4 matins, les mêmes te reposent les mêmes questions. Et tu répètes encore la même chose. Comme si ça rentrait d’un côté… Comme si il fallait parfois que ces personnes se retrouvent au pied du mur pour percuter. Bref, vive la mauvaise foi. Je devrais la pratiquer aussi tiens !

En attendant, je vais m’entraîner à faire le Minion. Celui de gauche :D

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    mh
    8 décembre 2015 at 9 h 45 min

    Je voudrais bien te voir en “minion” ! ! Tu veux que je t’offre un déguisement pour Noél ?
    Cela me donne des idées pour moi à l’accueil …
    Tous ces gens que tu décris ils sont aussi ici !
    Bisous et courage….

    • Reply
      GG
      8 décembre 2015 at 14 h 31 min

      Euh, nan je crois que cela ne m’irai pas :) il faudrait que je m’arrondisse de partout :) Les lunettes me plaisent bien ceci-dit j’adore les lunettes d’aviateur

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :