Floraison de l’Anacampseros rufescens telephiastrum lost love sunrise

Nous avons cette plante grasse considérée comme rampante depuis au moins 7 ans. L’Anacampseros rufescens telephiastrum lost love sunrise ou peu importe les noms qu’on lui donne, est particulièrement reconnaissable. De par ses teintes rosées au bord de ses feuilles ou de par son aspect fragile. Alors qu’elle est résiste réellement bien aux intempéries. Pluie, neige et plein soleil. Sur notre balcon, elle est présente dans deux jardinières. Et dans ces deux jardinières, l’Anacampseros rufescens telephiastrum lost love sunrise nous offre depuis au moins trois ans, de belles hampes. Au bout desquelles parfois, si on a de la chance, on peut découvrir une fleur.

Cette année, j’ai enfin réussi à capter l’éclosion d’une fleur d’Anacampseros rufescens telephiastrum lost love sunrise. Sa floraison est succinte. Les hampes peuvent rester des semaines en l’air, prêtes à fleurir. Mais en réalité, la floraison intervient très peu.

Voici donc des instants de floraison de nos tiges d’Anacampseros rufescens telephiastrum lost love sunrise.

fleur rose d'Anacampseros rufescens telephiastrum lost love sunrise

Anacampseros rufescens telephiastrum FLEUR DE PROFIL

Et puisque je me suis créée un compte TikTok dans l’été, uniquement dédié aux plantes, voici de quoi découvrir cette fameuse floraison aussi fugace qu’appréciée !

[penci_video url= »https://www.tiktok.com/@griselidis7/video/7257039387349863707?is_from_webapp=1&sender_device=pc&web_id=7170032986410321413″ align= »center » width= »600″ /]

Je n’ai pas encore compris pourquoi je tombe si rarement sur des fleurs ouvertes de cette plante grasse alors que pas moins de trente hampes sont bien visibles dans cette jardinière. Idem dans notre jardinière du milieu. Faudrait-il que la plante soit moins cachée ? (Elle est un peu planquée par un vieux mandevilla à sa gauche). Quant à l’autre jardinière, idem. Elle est dans un coin et clairement, elle est un peu à l’étroit.

Ma foi en attendant, je me réjouis de voir enfin fleurir cette plante qui profite tout de même plutôt pas mal dans ce coin du balcon. Hiver ou été, elle reste belle, bien charnue et surtout, elle fleurit. Enfin !

Cette plante n’a jamais été aussi que depuis qu’elle vit dehors. Bien loin des quelques photos de mon premier article ici en 2019 : Anacampseros telephiastrum

Encore un bel exemple sur le fait que beaucoup de plantes grasses sont bien mieux dehors que dedans. En l’occurrence, c’est le cas pour l’anacampseros lost love.

Griselidis
Griselidis

Maman depuis septembre 2018, j'alimente cet humble blog avec des tranches de vie du quotidien depuis plus de 9 ans. En partageant sur les plantes de notre jungle intérieure ou encore sur notre vie de famille recomposée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *