Accueil GreenPlantes Grasses et succulentesCrassulaceae Zoom sur le sedum nussbaumerianum

Zoom sur le sedum nussbaumerianum

par Griselidis
69 Vues
sedum nussbaumerianum vue de dessus en jardiniere

Nous avons chez nous du sedum nussbaumerianum depuis au moins trois ou quatre ans, si ce n’est plus. Et que dire sinon qu’il s’agit là d’une plante grasse vraiment résistante ? L’autre détail relativement notable d’après mes constats est sans doute que cette plante grasse est faite pour vivre dehors où elle prendra des couleurs magnifiques selon son exposition et les saisons. Et si installé dehors, ce sedum poussera de manière incomparable. 

Sedum nussbaumerianum 

Cette plante grasse qui fait partie de la famille des crassulaceae est un beau sedum assez résistant. Peut-être pas aussi résistant qu’un sedum palmeri mais assez robuste au demeurant. Il est quelques fois vendu sous le nom de sedum Adolphi, mais reste cependant très reconnaissable car commun et ses couleurs comme sa floraison permettent en général d’écarter des doutes sur son identité. Dans mon cas, je l’avais trouvé il y a plusieurs années avec le nom sedum nussbaumerianum sur l’étiquette du pot. 

Les feuilles du sedum nussbaumerianum sont dans notre jardinière d’un vert très clair tirant sur le jaune. Ces couleurs assez vives éclairent la jardinière ou les pousses de ce sedum sont avec d’autres plantes grasses. Les bords des feuilles rougissent d’ailleurs quand la plante trouve des conditions optimales pour sa pousse. 

Il s’agit d’un sedum aux feuilles très charnues et épaisses si les conditions de cultures lui conviennent. 

Le sedum nussbaumerianum serait originaire d’Amérique du Sud et plus précisément du Mexique. 

Sedum nussbaumerianum Une plante grasse d’intérieur ou d’extérieur ?

J’ai eu ce sedum pendant des mois en intérieur au tout début. Comme je les ignorais car j’avais beaucoup trop de plantes, je ne réalisais sans doute pas combien ils s’étiolaient et surtout, combien ils végétaient. Mais au bout de quelques mois, ils furent passés en bord de fenêtre dehors, pour faire de la place à l’intérieur et pour vérifier s’ils tiendraient le coup. 

Aussi, le constat fut assez clair et rapide. Les plantes ont clairement apprécié d’être dehors, ce qui est d’ailleurs au passage leur milieu naturel. J’avais fait une erreur de débutant(e) en les laissant dedans autant de temps. 

Dès qu’elles furent installées dehors, l’étiolement s’est arrêté. Des petites pousses se sont montrées le long des tiges. Les feuilles se sont épaissies et ont eu enfin de belles couleurs. Mais le summum fut après leur passage en jardinière. Là, leur pousse n’a plus rien à voir. Elles poussent très vite, font beaucoup de nouvelles tiges et feuilles. Leurs couleurs sont vives. 

Bref, pour résumer, le sedum nussbaumerianum est fait pour vivre dehors. Idéalement en plein terre donc en jardin. Mais en jardinière, ça passe très bien aussi ! Ce qui est notre cas. 

Une fois qu’on sait ça, concernant l’entretien, ça devient assez minimaliste. 

Zoom sur le sedum nussbaumerianum

Zoom sur le sedum nussbaumerianum qui vient d’être arrosé

Entretien du Sedum nussbaumerianum 

Apport en eau

En période hivernale, c’est le minimum syndical. Un peu d’eau toutes les deux semaines (parce que cette jardinière est à l’abri de la pluie). En période estivale voire caniculaire, c’est de l’eau au minimum une fois par semaine de manière raisonnable. Et légèrement plus en cas de canicule si je constate que le substrat dans la jardinière est vraiment très sec. La terre y étant bien drainée, c’est d’ailleurs le cas en 24h quand il fait plus de 30 degrés dehors. 

Rusticité

Il semblerait que ce sedum puisse résister au gel et jusqu’à -2 degrés. Aussi, si des gels devaient survenir l’hiver prochain. Je mettrais au minimum un voilage. Vu que le sedum est en jardinière, je ne sais pas encore dans quelle mesure je pourrai le rentrer. 

Exposition du sedum nussbaumerianum

En bord de fenêtre, le sedum nussbaumerianum était bien mais plutôt à l’abri d’un soleil direct car mis dans un angle du bord de fenêtre. Cela a permis de doucement l’acclimater à la vie dehors. C’est ensuite après mise en jardinière en plein soleil sur le balcon que j’ai constaté que le soleil direct et donc une pleine exposition lui convenait très bien. Il pousse plus vite, mieux et ne s’étiole plus. Les feuilles sont plus épaisses et les tiges semblent plus solides encore qu’avant. 

sedum nussbaumerianum

Floraison du sedum nussbaumerianum

Je ne me souviens pas d’avoir vu nos pots de sedum nussbaumerianum en floraison. Mais a priori la floraison serait assez classique avec une hampe florale surmontée de petites fleurs blanchâtres. 

Bouturer du Sedum nussbaumerianum 

Comme beaucoup de sedum, le sedum nussbaumerianum peut se bouturer par feuilles et/ou par tiges. Assez facilement d’ailleurs. En respectant les classiques du genre, à savoir bien laisser sécher plusieurs jours la plaie de coupe de la tige et/ou des feuilles prélevées. J’en ai déjà bouturé via des feuilles à plusieurs reprises par le passé et les boutures vont assez vite dans leur pousse et évolution. Je ne les expose pas beaucoup au début et j’attends d’avoir des vraies jolies racines pour ensuite les mettre en terre. Ensuite, acclimatation progressive pour une mise en extérieur de manière plus durable :) Parce que c’est là que le le sedum nussbaumerianum est le mieux : Dehors ! 

Conclusion

C’est une plante grasse parfaite pour tout débutant car elle ne réclame quasi pas d’entretien si installée dehors. Elle pourra pousser dans un petit pot mais en pleine terre ou en jardinière, elle trouvera des conditions de pousse plus proches de son environnement naturel. Cette plante grasse qu’est le sedum nussbaumerianum a besoin de beaucoup de lumière car le cas échéant, il y aura étiolement de la plante et donc elle pourra être plus fragile. Ce qui peut l’exposer à plus de sensibilité à d’éventuels ravageurs ou parasites. 

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :