Humeurs

Se mettre au vert

Summer Time - Charentes Maritime - Plage

Se reposer au grand air, c’est sans doute ce qu’il y a de mieux, de plus sain. Ce n’est pas pour rien qu’on dit souvent qu’il faut savoir aller se mettre au vert. C’est donc ce que j’ai fait, ce que nous avons fait, cet été.

Nous avons quitté la région parisienne pour quelques semaines et nous sommes rendus sur la côte atlantique. Si le soleil n’était pas au rendez-vous, on a tout de même passés de supers moments. Des moments simples, des instants de bonheur simple, à boire une tasse de café le matin et voir ce qu’on ne prend pas le temps de voir d’habitude : des choses naturelles, les plus naturelles qui soient, comme découvrir des brins d’herbe encore recouverts d’un peu de rosée, et trouver ça beau. Prendre le temps d’immortaliser certains de ces instants via quelques clichés, pour pouvoir les revoir plus tard, notamment quand on aura repris ce rythme de dingue qui nous nourrit et nous loge certes, mais qui nous flingue aussi un peu en parallèle, entre le stress et la permanente sensation de ne jamais pouvoir tout faire en une journée.

raindrops-grass-strawberries-fr

raindrops-strawberries-fr

Ce rythme de dingue de parisiens que nous sommes, il était loin ces derniers jours. Bien loin. On a pu souffler, oublier, déconnecter. On a fait des ballades, on est resté tranquille aussi, et on a fait quelques rencontres, inopinées, sympas, amusantes :) Des rencontres qu’on ne ferait pas d’habitude, et qu’on ne refera pas avant un an sans doute.

lizard-king

Ces bons moments passés à la campagne m’auront réappris à prendre le temps pour certaines choses. Elles m’auront redonné envie de relancer certaines idées et projets que j’ai en tête depuis quelques temps déjà mais que j’avais enterré, pour des raisons à la con. Pardonnez cette vulgarité, pour des mauvaises raisons en somme. Cela m’a aussi redonné le dernier souffle et le dernier déclic qu’il me fallait pour me lancer ici, pour plonger dans la blogosphère sur une note optimiste !

Un petit billet doux et vert, qui sent bon l’air frais et sain de la campagne, qui sent bon les vacances, les congés, dont on oublie parfois combien ils sont précieux et accessoirement, bons pour la santé, notamment la santé morale.

Aujourd’hui c’est la rentrée, c’est ma rentrée, les hostilités du quotidien parisien reprennent. Bouh. Enfin bref, je disais donc que ce billet sentait bon les embruns de la côte et la verdure, mais il sent aussi la fin de ces bons moments au vert.

A bon entendeur, rendez vous prochainement pour un autre billet, doux je ne sais pas, peut être sucré, ou salé ?

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :