Accueil Green Rafraîchir notre appartement en période de canicule et chaleur

Rafraîchir notre appartement en période de canicule et chaleur

par Griselidis
14 Vues
monstera deliciosa lumière estivale

J’ai commencé à rédiger cet article juste après la dernière canicule de mi-juillet 2022. Histoire de ne pas oublier tout ce que nous avions fait pour tenter de ne pas laisser la température trop monter dans notre appartement. Parce qu’il se trouve que l’orientation de l’appartement comme l’exposition des ouvertures comme les fenêtres font que si nous n’agissons pas, alors très vite il fait très chaud à l’intérieur du logement. Bien trop chaud d’ailleurs pour que ce soit supportable. Sachant que quand nous sommes au complet, alors nous sommes quatre dans environ 60 m². Sans oublier nos deux félins qui sont également sensibles aux chaleurs et autres canicules

Aussi, j’ai remarqué que tous, nous avons agi pour tenter de rafraîchir le logement quand dehors il a fait parfois plus de 40 degrés. 

Baisser les stores et volets

Anthony qui aura bientôt 4 ans appelle ça des volets. Mais ce sont bien des stores que nous avons à chaque fenêtre et plus précisément, à chaque porte fenêtre. Alors oui, nous avons tout baissé presque à son maximum en journée dès environ 9h du matin. Qu’il fasse juste 28 degrés dehors ou lors des canicules de juin et juillet de cette année 2022. 

Baisser les stores, c’est éviter mécaniquement que le soleil chauffe l’intérieur des chambres comme du salon. Idem dans la cuisine avec un store intérieur. Notre appartement est baigné de soleil du matin au soir, alors si nous ne baissons pas les stores, ça chauffe beaucoup et ça chauffe vite. Autant donc éviter de laisser la température monter quand dehors c’est la canicule ou quasiment. 

ciel rose lever de soleil fevrier 2022

Faire sécher le linge à l’intérieur en soirée

J’ignorais encore il y a quelques années que faire sécher du linge à l’intérieur pouvait jouer un rôle pour tenter de diminuer le taux de chaleur dans un logement. Pourtant, je l’ai lu à plusieurs reprises et entendu dans les médias. Alors les lessives tournaient en soirée puis étaient étendues avant le coucher, avec du linge à sécher dans une des chambres et un peu dans l’autre. L’énergie consommée pour absorber l’humidité des vêtements absorberait aussi un peu de la chaleur présente dans l’air. Alors même si parfois je doute de ce réel rôle du linge qui sèche, j’ai joué le jeu car après tout, ce geste reste quotidien et j’aurais de toute façon lavé ce linge et l’aurais étendu. Seules les heures pour le faire auraient été différentes ! 

Mouiller le sol en faisant le ménage

Là encore, finalement, les gestes habituels ne changent pas vraiment, à part le fait que j’étais plus généreuse en eau utilisée pour nettoyer les sols qui l’autorisent. Nous avons principalement du parquet donc ces gestes étaient assez limités ! Mais dans les pièces d’eau ou encore la cuisine, j’ai lavé le sol à grande eau histoire de faire jouer à nouveau l’action d’absorption de l’humidité par l’air chaud. 

Des bouteilles d’eau glacées 

Avant même que la canicule ne soit là, de l’eau glacée fut préparée dans notre mini congélateur dans le frigo. Et le soir lors des nuits caniculaires, les bouteilles étaient sorties (parfois enroulées dans des serviettes pour nos félins) et disposées un peu partout dans l’appartement. Pas besoin de changer l’eau qui restait dans ces bouteilles donc pas d’eau gâchée. Une fois la canicule passée et l’eau à température ambiante, hop, elle fut utilisée pour arroser des plantes sur le balcon

Brumisateurs

J’avais acheté un brumisateur en juin juste avant l’annonce de la première canicule de cet été. Je ne regrette absolument pas cet achat quand je vois combien cela a pu amuser Anthony et combien c’était agréable de pulvériser cette eau. Désormais, nous en avons deux. Un grand et un petit. Le petit pouvant être glissé dans un sac à dos lorsque nous sortons et qu’il fait très chaud dehors

C’est tout bête et pourtant, pendant quelques instant, cela fait du bien et offre une sensation très agréable de fraicheur ! Notre petit garçon a eu l’air d’aimer ça, alors je garderai bien entendu cette arme secrète pour les prochains épisodes de canicule

Le ventilateur ?

Nous avons un ventilateur en forme de tour. Acheté une trentaine d’euros il y a plusieurs années, en 2018 sans doute. Il est utile mais est plutôt bruyant. Aussi, quand il fait chaud, nous l’allumons assez rarement. Vu la conso électrique assez dingue de ce type d’équipement mais aussi parce qu’il est bruyant, nous l’avons finalement laissé éteint la plupart du temps lors de la canicule de juillet. 

Appareils et équipements électriques éteints ou en veille

Là, j’avais lu récemment que les appareils en tout genre utilisant de l’électricité pouvaient consommer et donc générer ne serait-ce qu’un peu de chaleur. Alors autant dire que j’ai joué le jeu à fond lors de la canicule de juillet. Tout fut éteint dès lors où ce n’était pas utilisé. Décodeur TV, chargeurs de téléphone ou tablette… Bref, aucun appareil ne restait en veille. 

Pourquoi ? Parce qu’en plus d’éviter que ça puisse jouer un rôle sur la température ambiante, je savais que ça contribuerait à nous faire faire quelques toutes petites économies d’énergie comme des économies sur nos factures d’énergie. Alors vu que ça n’avait que des avantages, ce fut presque un jeu ! Je deviens de plus en plus sensible à tout ce qui peut permettre d’économiser de l’énergie, que ce soit à des fins écologiques ou économiques pour le porte-monnaie. C’est dans l’air du temps. Nous y sommes constamment conviés dans les médias. Alors je suis disciplinée tout en étant parfaitement consciente du pourquoi j’agis ainsi. 

Canicule et enfant en bas âge

Anthony qui a trois ans, a été particulièrement fort pendant ces deux canicules récentes et surtout celle de juillet. Nous sortions nous promener très tôt le matin pour rester chez nous en journée. Il a été patient même si je sais qu’à certains moments, la frustration de ne pas pouvoir sortir le tiraillait un peu. Nous sommes restés calme à l’intérieur. Avons joué et profité d’activités tranquilles. Je suis fière de lui et de sa patience. Car je sais qu’à son âge, tout ça n’est justement, pas facile. 

Sans surprise, certains jours je le laissais en sous-vêtement afin qu’il ne souffre pas trop de la chaleur. C’était amusant car inhabituel. De quoi tenter de rendre ces jours et nuits de canicules un peu fun parfois, même si évidemment, ça ne l’était pas. 

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :