Les plantes dépolluantes sont elles efficaces ?

Nous sommes chaque jour de plus en plus nombreux à souhaiter rendre notre intérieur plus sain. Alors puisqu’il est courant de pouvoir lire ou entendre dans les médias que certaines plantes sont dépolluantes, cela fait évidemment envie. Sachant que côté vente de plantes d’intérieur dans les jardineries ou sur des boutiques de plantes en ligne, cette action dépolluante de certains végétaux est clairement misE en avant. Sans nul doute afin de pousser à l’achat de ces plantes.

Mais qu’en est-il vraiment de l’efficacité de ces plantes qui seraient dépolluantes ? Le sont-elles vraiment ? Combien faudrait-il en avoir chez soi ou dans une pièce pour que l’air intérieur devienne plus sain et soit dépollué ? Quelles plantes sont les plus dépolluantes ?

J’avoue que cela me titillait depuis un moment de publier sur la question. Aussi, c’était le le moment ou jamais d’aborder le sujet.

Les plantes sont-elles vraiment dépolluantes ?

Il faudra évidemment faire partie d’une équipe de scientifiques et biologistes de très haut niveau et étudier le sujet pour pouvoir répondre soi-même de manière certaine. En attendant, des médias de renom comme le site 60 millions de consommateurs ont déjà répondu à cette question. Il est notamment possible de parcourir cet article évoquant cette interrogation pertinente.

Une fois l’article lu, la réponse est donc claire et nette. Oui, de nombreuses plantes permettent à l’air d’être filtré par la plupart d’entre elles, mais même si une personne dispose de trente plantes vertes dans une pièce de 20 mètres carrés, non, statistiquement, l’air de cette pièce ne sera pas dépollué par les plantes.

ROSE JOUR DE PLUIE BOURGOGNE MARIE HELENE

Pourquoi est-il alors indiqué que les plantes sont dépolluantes ?

Le marketing

S’il vous est arrivé de lire dans des médias grand public que les plantes vertes et/ou d’intérieur sont dépolluantes, c’est très probablement purement marketing. Comment mieux tenter de vendre des végétaux qu’en indiquant qu’ils seront bons pour l’air de votre logement et par extension pour votre santé ?

Il ne faut donc pas se laisser tromper et ne pas acheter ou acquérir une plante quelle qu’elle soit uniquement au motif qu’elle serait dépolluante. Car c’est principalement un prétexte commercial vous invitant à passer à l’action et donc d’acheter.

Une légende urbaine

Il n’est pas rare aussi de tellement entendre ou lire une information, qu’elle finit par être inconsciemment intégrée dans l’inconscient collectif. Les plantes et arbres sont bonnes pour notre planète oui. Mais avoir une douzaine de plantes vertes dans sa chambre à coucher n’aura aucune action dépolluante de l’air ambiant. Il s’agit donc là d’une légende urbaine. D’une info souvent prise pour valide et acquise alors qu’elle n’est pas scientifiquement étayée.

Agir pour dépolluer l’air de son intérieur

Aérer régulièrement les pièces de son logement

n somme, pour dépolluer efficacement l’air d’une pièce chez soi, rien de tel que d’ouvrir la ou les fenêtres plusieurs dizaines de minutes par jour. Concernant les logements qui seraient par exemple accolés au périphérique parisien, il est évident que l’air extérieur notamment en période de grosses chaleurs ne sera pas le plus sain qui puisse être trouvé. Pourtant, si une personne estime que l’air de son intérieur n’est pas sain, c’est encore l’aération de cet intérieur qui sera le plus efficace pour renouveler l’air.

Les campagnes médiatiques pendant la crise sanitaires auront largement inviter les particuliers mais aussi les professionnels et entreprises, à procéder à une aération régulière des locaux ou logements. Ce pour que le virus soit moins concentré dans les lieux clos où potentiellement il pouvait être présent. Aussi, beaucoup d’entre nous ont déjà pris ce réflexe sain. Il faut donc ainsi savoir que ce réflexe est sain afin de dépolluer l’air ambiant chez soi si toutefois vous estimez qu’il est « pollué ».


Il est possible d’avoir un intérieur à l’air sain et le cas échéant de tenter de faire au mieux pour que son logement ne soit pas l’objet d’une pollution intérieure. Notamment quand une personne souffre d’asthme et/ou d’allergies. Disposer d’un intérieur qui serait sain est possible ! En tout cas, on peut tenter de faire en sorte que l’air chez soi soit plus clean, ne serait-ce qu’en ayant des gestes qui changent au quotidien. Naturellement, sans se mettre la pression.

Griselidis
Griselidis

Maman depuis septembre 2018, j'alimente cet humble blog avec des tranches de vie du quotidien depuis plus de 9 ans. En partageant sur les plantes de notre jungle intérieure ou encore sur notre vie de famille recomposée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *