Mon cœur de maman

Je crois qu’il n’est pas encore calibré comme il le faudrait. Mon cœur de maman. Dès que mon petit chéri est malade. Qu’il a de la fièvre. Qu’il n’est pas bien. Alors le palpitant se met à taper fort. Et vite.

On me l’avait dit et je le savais. Mais on m’avait aussi dit qu’il faudrait s’habituer, que c’est normal. Et que ce n’était pas près de s’arrêter. Sauf que clairement. Je ne suis pas prête ou disposée à rester stoïque ou d’un calme olympien quand il faut appeler le pédiatre ou le médecin pour lui.

Je n’aime pas le savoir mal, savoir qu’il a mal quelque part. Lui qui ne sait pas encore parler et ne peut alors pas nous guider pour trouver l’origine de sa ou ses douleurs. Je déteste me sentir démunie et impuissante quand la fièvre se pointe et qu’elle remonte dès que le Doliprane commence à ne plus faire effet au bout des classiques 6 heures. Je n’aime pas appréhender la prise de température quand je sens très bien que les chiffres sur l’écran du thermomètre ne seront pas ceux que j’aimerai.

Alors non, mon cœur de maman ne tient pas la route pour le moment. Il se met à partir en vrille dès que mon chaton n’est pas en forme. Dès que ses yeux brillent à cause de la fièvre, dès qu’il n’a pas son sourire habituel car fatigué par une énième laryngite.

Mais je pense que je ne suis ni la première, ni la dernière, à avoir un cœur de maman aussi mou qu’un chamallow. Qui se met à battre la chamade dès qu’il sent qu’une crève se pointe et qu’un petit chaton va probablement être malade pendant quelques jours.

Alors je laisse le temps faire son œuvre. Et je me dis que ça sera sûrement différent avec le temps qui passe.

Mon cœur de maman sera-t-il plus musclé à mesure que mon bébé grandira ? Seul l’avenir le dira.

En attendant, je suis pressée. Très très pressée, que mon chaton aille mieux et que sa fièvre baisse. Car à l’instant T. Mon cœur est un gros chamallow tout mou qui se fend en voyant ce petit bonhomme malade.

 

Griselidis
Griselidis

Maman depuis septembre 2018, j'alimente cet humble blog avec des tranches de vie du quotidien depuis plus de 9 ans. En partageant sur les plantes de notre jungle intérieure ou encore sur notre vie de famille recomposée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *