Succulente en bord de fenêtre
Green Plantes Grasses et succulentes

Mettre ses plantes grasses dehors : Pourquoi c’est mieux

14 septembre 2021

Quand on débute avec des plantes grasses, c’est souvent parce qu’on a craqué sur de jolies compositions vues en jardinerie ou chez un fleuriste. Ou encore dans de très jolis pot et cache-pots chez des proches. Il y a d’ailleurs tellement de très bels exemples de superbes plantes grasses présentées comme vivant en intérieur, qu’on finit par croire que c’est là qu’elles sont le mieux et que justement, ce sont des plantes d’intérieur.

Pourtant, la réalité est que la plupart des plantes grasses sont faites pour vivre en extérieur. Dehors. Alors oui, selon le secteur où l’on vit, elles seront soumises aux aléas de la météo et des intempéries. Mais elles auront aussi une évolution beaucoup plus chouette et naturelle, voire plus rapide, qu’en intérieur.

Voici un article basé sur mon humble expérience.

pot composition succulentes plantes grasses

Pourquoi la plupart des plantes grasses sont-elles  mieux dehors ?

Comme indiqué plus haut, quels que soient leurs pays d’origine, les plantes grasses trouvent leur véritable environnement naturel en extérieur. Beaucoup de plantes grasses émanent de zones chaudes du Globe. Citons par exemple le Mexique ou encore Madagascar. Alors oui, c’est dehors qu’il conviendrait d’installer et faire pousser ses plantes grasses quand on en acquiert.

Apprendre à connaître les plantes grasses pour adapter leur vie en extérieur

En France, il faut composer avec la région dans laquelle on se trouve. Et avec les saisons. Les plantes grasses qui vivent dehors sont pour certaines très sensibles au gel, quand d’autres résistent très bien même quand la température passe sous le zéro. Il en va de même quand le soleil tape très fort en période de canicule ou de fortes chaleurs. Il convient parfois de protéger certaines succulentes du soleil direct, en les mettant à l’ombre.

Tout ça, on peut le faire quand on apprend à connaître ses plantes grasses. En se documentant sur celles-ci, sur leurs sensibilité aux températures chaudes ou froides, comme on se renseignera sur leur capacité à gérer les potentielles sensibilités à l’humidité.

La capacité d’une plante grasses à résister ou non au froid est la rusticité.

Choisir ses plantes grasses en fonction de son chez soi

Le mieux est aussi de choisir les plantes qu’on va acquérir, en fonction de l’environnement qu’on peut leur proposer. De nombreux propriétaires de jardin ou terrains, dans diverses zones littorales, aiment par exemple à planter de belles agaves dans des massifs et rocailles. Ces plantes prouvent en effet dans leurs zones d’origines qu’elles sont capables de facilement supporter des chaleurs extrêmes.

Autre exemple de plantes très résistantes aux températures négatives ? Prenons le cas de ces sempervivums comme le Sempervivum arachnoideum x montanum ‘Rubrum’ qui peut tenir jusqu’a -25°C. C’est fou mais il est capable de tenir !

Echeveria Ramillette et autres plantes grasses

L’idéal VERSUS la réalité

Pour ma part, en banlieue parisienne, avec un balcon seulement et des rebords de fenêtre, j’essaie d’adapter désormais la plupart de mes plantes grasses à  l’extérieur. Car oui, à l’exception de mon pot de sedum palmeri qui trône sur le balcon, toutes ont vécu d’abord en intérieur.

Je les trouvais belles, je leur offrais de jolis pots et cache-pots. Jusqu’à ce que progressivement j’ai lu et relu, que les plantes étaient mieux dehors. J’ai donc testé et ai bien constaté combien c’était vrai.

J’ai eu des pertes aussi, au passage, notamment pendant deux périodes de gel en mars dernier. Mais j’ai aussi été très surprise de voir que certaines plantes étaient très résistantes au froid, quand d’autres ces derniers jours de grosses chaleurs par ici, montraient presque des poussées de feuilles très rapides avec ce soleil chaud et direct.

Désormais donc, je compose avec l’environnement que je peux proposer à mes plantes. Mes haworthias restent dedans, car je ne peux pas proposer de zones d’ombre vraiment adaptées. En revanche, quasi toutes les autres plantes grasses, sauf rares exceptions, sont en bord de fenêtre.

Pour celles qui craignent l’humidité et donc la pluie, je les cale dans des coins testés avec d’autres plantes par le passé, qui sont à l’abri justement, de la pluie. Ainsi, elles seront protégées des trop grosses averses et donc à des pics d’humidité qu’elles ne pourraient supporter.

C’est donc en apprenant mais aussi en expérimentant que je comprends que les plantes grasses et succulentes sont effectivement faites pour vivre dehors. Cela n’empêche pas d’aménager leur vie dehors afin de les protéger des intempéries comme d’un soleil trop généreux et direct, afin que justement, leur évolution soit la plus naturelle, belle et douce possible :)

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :