Accueil Technologie L’arrêt du tabac et le passage à la cigarette électronique – ce qu’il faut retenir

L’arrêt du tabac et le passage à la cigarette électronique – ce qu’il faut retenir

par Griselidis
235 Vues
cigarette électronique vapeur au lieu de la fumée

Cela faisait un moment que je voulais évoquer le sujet de l’arrêt du tabac. Et précisément le cas de l’arrêt de la cigarette classique en optant pour la cigarette électronique. Longtemps appelée e-cigarette. Je me souviens des premières cigarettes électroniques qui arrivaient à l’époque sur le marché. Il y en avait de toutes les formes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs. 

Au début, je me souviens aussi que peu de personnes s’y mettaient. J’en croisais peu dans la rue. En pause au travail. Puis c’est devenu courant, au point de rendre les fumeurs et fumeuses de cigarettes classiques, minoritaires ! 

En fait, on sait très vite que les fumeurs de clopes classiques sont devenus beaucoup moins nombreux, quand on voit une personne galérer pour trouver « du feu ». J’en souris, mais je sais que c’est toujours un moment qu’on préfère ne pas connaître. Car quand l’envie de tabac est là mais qu’on ne peut allumer sa cigarette… Bref. Vous aurez compris !

Pour quelle cigarette électronique opter ?

Il existe tellement de sources pour s’en procurer ! Une pléthore de sites proposent des e-liquides pas cher sur le net. Il y en a pour tous les goûts. Et c’est sans doute ce qui contribue à convaincre beaucoup à se convertir doucement à l’e-cigarette. On peut en trouver des fines et peu encombrantes. D’autres plus massives et bruyantes. 

Je me rappelle de l’époque à laquelle j’avais testé ce système qui a convaincu beaucoup de proches autour de moi. J’avais déjà des goûts très tranchés à l’époque. Je la voulais petite, fine. Peu bruyante. Qu’elle ne prenne pas de places. Et je me souviens ne pas vouloir entendre parler des milliers de goûts qui existaient déjà. Qu’il s’agisse des arômes fruités ou mentholés. J’avais juste envie de retrouver ce que je perdais en lâchant la clope traditionnelle au bénéfice de la cigarette électronique. La même saveur. Et sans doute avais-je besoin aussi, sans le savoir ou en le niant, besoin d’avoir ma dose de nicotine. Oui, ça fait un peu « junkie » que d’écrire ça. Pourtant, quand on est fumeuse ou fumeur, c’est bien la nicotine qui nous donne envie d’en « allumer une ». 

Aussi, dans le choix d’une cigarette électronique, il faut je crois se faire confiance et laisser ses goûts et envie parler. Je ne vais pas conseiller à quelqu’un tel modèle ou telle marque. Je sais aussi qu’il faut parfois tester un modèle ou deux avant de jeter son dévolu sur la cigarette électronique qui finira par devenir « l’officielle ». Celle de tous les jours. 

La sécurité des cigarettes électroniques

Ce n’est pas une question qui m’inquiète pour ma part. J’ai le cas d’une personne très proche qui fume et a arrêté le tabac classique grâce à la cigarette électronique depuis 2015 au moins. Et jamais la sécurité n’a été un problème. 

Je sais que quand on a un doute, il suffit aussi de se documenter sur la sécurité des cigarettes électroniques. L’autre façon de se rassurer quant à un futur achat, c’est aussi de parcourir et comparer les différents sites qui en proposent. En se faisant pourquoi pas conseiller par un proche qui a de l’expérience en la matière. Ce qui ne manque pas puisque ne serait-ce qu’autour de moi, la plupart des anciens fumeurs et fumeuses de cigarettes classiques, reconverti(e)s depuis dans la cigarette électronique, connaissent très bien le sujet. 

e cigarette

Cela aide-t-il vraiment à arrêter le tabac classique ?

Honnêtement, même si cela n’a pas marché pour moi, hélas, je dois bien reconnaître que numériquement, ça fonctionne pour de très nombreux anciens fumeurs. Je le vois avec mon conjoint qui ne regrette pas une seconde, d’avoir réussi à arrêter par ce biais ! Il n’y a d’ailleurs plus du tout de nicotine dans ce qu’il fume, depuis plusieurs années. 

C’est bêtement mathématique. Quand je regarde autour de moi et que je constate combien ont arrêté en optant pour la clope électronique, je ne peux que confirmer que ça fonctionne pour une majorité de personnes. 

Mes constats au quotidien quand je discute avec d’anciens fumeurs reconvertis dans la e-cigarette, sont simples et parlants. Ce serait beaucoup moins nocif, pour soi et ses proches. C’est moins onéreux sur le court, moyen comme long terme. C’est facile à gérer (chargement…). Bref. En fait ça devient un petit objet du quotidien qui remplace l’ancienne copine devenue une EX. 

 

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :