Découvrons L’aeonium une plante grasse de caractère

S’il est une plante grasse qui est envoutante, c’est bien l’aeonium. Quelle que soit sa forme d’ailleurs. J’en ai eu plusieurs mais à l’époque, je ne les connaissais pas assez je crois pour bien les entretenir. Pourtant, en attendant d’en avoir à nouveau, je me documente afin de mieux les connaître et bien m’en occuper. Cette plante grasse parfaite en rocaille, est d’ailleurs connue pour pouvoir vivre dehors et être résistante. Certains en revanche, craindraient le gel.

L’aeonium et sa diversité

Si on peut constater une chose, c’est qu’il y a une grande diversité chez l’aeonium. Qu’on pense à l’aeonium tabuliforme ou à l’arboreum, on ne peut que voir combien ils sont différents tout en étant envoutants. On peut les reconnaître à leurs feuilles souvent assez longues et plates, ce qui les différencie de beaucoup d’autres plantes grasses. Pourtant elles restent des succulentes comme les autres.

Leur tronc est également assez caractéristique.

La particularité notable de beaucoup d’aeonium est qu’il est au repos pendant l’été tandis que sa croissance et sa pousse auront lieu plutôt en automne et hiver, à savoir plus d’octobre novembre à mars avril.

Son bouturage par tige se fait plutôt vers avril. Rares sont les aeoniums qui ont des racines aériennes. Aussi bouturer l’aeonium se fera surtout par tige ou par la coupe de tête ou de branchettes. Qui par la suite, une fois la plaie de coupe sèche, pourront être mises dans un substrat adapté.

aeonium Schwarzkopf
aeonium Schwarzkopf
aeonium sunburst
aeonium sunburst
Aeonium tabuliforme
Aeonium tabuliforme

La floraison de l’aeonium

Lorsque l’aeonium fleurit, il n’est pas rare que la rosette ayant fleuri, périsse peu après par épuisement. C’est d’ailleurs ce qui hélas attriste les propriétaires de l’aeonium qui connaissent bien la plante grasse. Car ils/elles savent qu’une floraison est belle et extraordinaire. Mais qu’elle sera en parallèle souvent synonyme de fin pour la tige concernée ou du pied d’aeonium.

Et si on se cultivait !

La plupart des aeonium sont originaires des îles Canaries. On peut cependant en trouver dont les origines sont plutôt de l’Afrique du Nord, dont le Maroc. Idem pour l’Ethiopie et Madère.

Ils font d’ailleurs partie des Crassulaceae. Il y a plus d’une quarantaine d’espèces d’aeonium aujourd’hui dans le monde.

Le plus connu est l’aeonium tabuliforme car il est presque plat. Lorsqu’il pousse en pleine nature, il peut faire jusqu’à 50 cm de diamètre ! S’il est si connu, c’est du fait de la forme très géographique de ses feuilles et du graphisme de la plante vue de dessus. Hélas, le tabuliforme est une de ces plantes qui meurent après avoir fleuri. Ce sont les plantes dites monocarpiques.

Griselidis
Griselidis

Maman depuis septembre 2018, j'alimente cet humble blog avec des tranches de vie du quotidien depuis plus de 9 ans. En partageant sur les plantes de notre jungle intérieure ou encore sur notre vie de famille recomposée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *