Humeurs

Et ne pas être rassurée pour la Suite

seuil de tolérance

Deuxième canicule en l’espace de quelques semaines. Des périodes de chaleur de plusieurs jours, qui fatiguent et mettent les organismes à dure épreuve. Et ça, c’est pour la région parisienne. Mais partout ailleurs, ce n’est pas mieux. Incendies ravageurs au Portugal, en Alaska… Honnêtement, je ne suis pas rassurée pour la suite. Encore plus depuis que je suis maman.

Je n’ai pas attendu de devenir mère pour commencer à être pessimiste pour l’avenir proche. Cependant, les conditions climatiques actuelles, ici et ailleurs, me font frémir.

Ces jours-ci, j’y pense régulièrement. Je m’interroge en arrivant hélas à la fréquente conclusion et impression qu’il est sûrement trop tard. Je me plante sûrement et franchement, j’espère clairement me planter. Parce que bien entendu, je n’ai vraiment pas envie d’avoir raison. J’ai envie d’un bel avenir pour mon pioupiou, avec des conditions climatiques que l’humain pourra supporter. Comme j’espère de même pour sa génération et les suivantes.

J’ai l’impression qu’à ma petite mesure, qu’à mon échelle, je ne peux pas faire grand chose. Je me sens bien impuissante. Et j’ai peur que comme on peut l’entendre ou le lire dans les médias, selon les versions, il soit déjà trop tard.

 

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :