crassula minima en bord de fenêtre
Green Plantes Grasses et succulentes

Ma jolie Crassula Ovata Minima

27 janvier 2021

Parmi les plantes grasses que j’ai mis du temps à mieux connaître, il y a la Crassula Ovata Minima. Très proche de la Crassula Ovata classique qu’on appelle aussi arbre de jade, elle n’est pas très différente. Il s’agit d’une Crassula Ovata aux feuilles plus petites que chez l’ovata classique.

L’entretien de la Crassula Ovata Minima

Je l’entretiens comme je le ferai avec une Crassula Ovata des plus courantes. Peu d’apport en eau pendant les saisons froides, et un apport en eau par bassinage du conteneur aux saisons chaudes.  Beaucoup de lumière naturelle sans soleil direct toute l’année. Cela semble suffire à cette petite beauté dont les feuilles prennent des teintes rouges en extérieur. En somme, moins je m’en occupe, mieux elle se porte :) 

La Crassula Minima en été sur un bord de fenêtre est à l’aise en région parisienne. Protégée du vent par d’autres plantes plus grandes et près de la fenêtre pour la protéger de la pluie. 

En fin d’automne, les feuilles restent bien épaisses et toujours aussi en forme malgré le froid ambiant. De nouvelles petites feuilles pointent tout de même leur nez. Même si leur pousse sera probablement ralentie ou stagnera car la période d’hivernage a déjà démarré pour certaines plantes grasses. 

crassula ovata minima en hiver en bord de fenêtre

Crassula ovata minima 

Cette petite a tout d’une grande à mes yeux. Elle est juste plus petite et trapue. Mais elle garde un très beau port et de belles feuilles bien épaisses et charnue. J’aime beaucoup la symétrie de ses feuilles qui poussent presque toujours par deux, avec la même forme, la même pousse, comme si un miroir séparait la tige en deux. Quant à ces teintes rouges que prennent les feuilles aux beaux jours, évidemment, ça lui donne un air que j’adore. 

Cette plante grasse fait partie des rares grassouillettes qui tiennent bien à l’intérieur comme dehors. Du coup, je la laisse en bord de fenêtre tant qu’elle donne l’air de ne pas en souffrir. 

Bouturage de la crassula ovata minima

Cette jolie grassouillette vivace se bouture facilement par tige, mais également par feuille. Plutôt à la saison douce qu’en ce moment. La prise de mon humble expérience, est assez courante. Comme d’habitude, si la feuille ou tige est retirée manuellement en vue de futures boutures, il reste recommandé de laisser la plaie de coupe sécher plusieurs jours avant de poser la feuille ou tige sur la terre/substrat. On peut même parfois oublier la tige ou feuille dans un coin au sec et à l’abri de la lumière, puis découvrir plus tard, des petites racines pointer leur nez. 

 

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :