Accueil Humeurs Changer avec les années

Changer avec les années

par Griselidis
Publié le : Mis à jour le : 118 Vues
Petits coeurs en sucre

Je me souviens quand alors que je n’avais qu’une vingtaine d’années, j’avais des idées bien arrêtées sur tout un tas de choses et de sujets. J’étais convaincue de ceci et j’aurais volontiers soutenu mordicus de cela. Je m’imaginais que le futur serait plutôt comme ci et que je ne pratiquerais pas ça. J’étais persuadée que certains événements surviendraient quand d’autres n’arriveraient qu’aux autres.

Faut croire que j’étais dans la lune dans ces moments là. Encore que. Ces idées arrêtées et ces convictions bien présentes que j’avais, elles étaient typiques de cet âge.

Plus de 10 ans après, je constate avec le sourire combien on change avec les années et combien tout ce à quoi on croyait fort comme tout ce dont on était convaincu(e), peut différer avec la réalité qu’on imaginait et ne pas se vérifier. Je constate aussi combien l’expérience nous transforme. Combien les rencontres nous font ou nous défont. Combien les années agissent sur nous.

boutures-duo

Quand j’avais la vingtaine, pour sûr, je ne me serais pas imaginée avec plus de 12 années passées dans la même boîte. Je ne me serais certainement pas non plus forcément imaginée encore locataire et de surcroît imaginée locataire en banlieue parisienne.

Quand j’avais la vingtaine, je ne me serais pas doutée non plus que je tiendrais plusieurs blogs, que je publierais régulièrement dessus. Que je serai si active sur la toile.

Je ne me serais pas imaginée freelance/slasheuse. Pas imaginée à jardiner non plus.

En fait, je rêvais de journalisme dans un canard rock. Et je pensais que je passerais des années à galérer et à laisser tomber à force de ne pas percer. Je pensais passer des années à ramer aussi, dans cette grande ville qu’est Paris, mais je ne m’imaginais pas pour autant rêver une décade plus tard, de retours en province.

Sur le plan perso, je ne croyais pas à grand chose non plus. J’étais convaincue de mémoire, que l’amour était une vaste arnaque. Que pour ça, j’allais sans doute ramer aussi !

Quoi ? Je voyais les choses en noires ? Mmmmh nan. Je crois que je voyais avec ma lorgnette de l’époque, que je composais avec les expériences du moment.

Mais ce qui est intéressant il me semble, ce n’est pas tellement le fait que je n’étais pas sûrement optimiste fut une époque. C’est surtout que la suite m’a donné tort qui compte.

Car même si je ne suis pas devenue une pigiste ne serait-ce même que pour un canard rock de seconde zone, bah j’ai eu des jobs pas si mal depuis. 8 Ans après mes premières envies de chroniques rock, j’avais même créé mon propre blogzine musical qui aura été ouvert plus de 6 ans.

Car même si j’ai ramé sur le plan amoureux, bah j’ai eu aussi de la chance.

Car même si ma vie ne ressemble pas à celle que j’imaginais, elle est une vie qui aujourd’hui, me plaît :)

Bien entendu, il y a des rêves qu’on a et qui ne se réalisent pas. Bien entendu tout n’est pas conforme à ce que l’on pensait ni à ce à quoi on croyait à 20 balais pétants.

Mais ça peut aussi être chouette et bien :) Ou quand les années vous changent et vous font voir les choses et la vie via d’autres lorgnettes. Ou quand les années vous changent, assez pour voir que la vie n’est toute blanche ou noire, mais composée de plein de teintes entre les deux. De nuances.

 

You may also like

3 commentaires

Céline 2 mars 2017 - 20 h 56 min

On ne change pas, On évolue non ?

Répondre
Céline 2 mars 2017 - 21 h 18 min

On ne change pas, On évolue plutôt non ?

Répondre
GG 3 mars 2017 - 10 h 29 min

Oui tu as raison, on évolue :) avec l’âge et les expériences :) Bien vu !

Répondre

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :