Accueil FamilleÉveil Apprendre en s’amusant

Apprendre en s’amusant

par Griselidis
295 Vues
gommettes pour ses deux ans

Depuis plusieurs mois déjà, notre petit bonhomme sait compter et connaît quelques lettres de l’alphabet. Nous ne l’avons pas cherché. Cela s’est fait avec son environnement j’imagine. Entre les puzzles dont celui qui est composé de lettres à repositionner. Ou certaines comptines que nous passons souvent. Toujours est-il que notre petit garçon apprend seul et ce qui me plaît particulièrement, c’est qu’il apprend en s’amusant.

Anthony n’a pas encore deux ans et demi à ce jour. Donc autant dire qu’il a largement le temps de se remplir la tête avec tout ça. Mais quand il nomme les couleurs d’objets ou de jouets avec une fierté non dissimulée quand on lui dit « ouiiiii bravo ! », alors évidemment, ça nous fait plaisir. Car lui a l’air de prendre du plaisir.

Aujourd’hui, nous avons beaucoup de jeux et jouets d’éveil. Qu’il s’agisse de puzzles qui lui furent offerts pour ses anniversaires ou pour Noël. De cahiers de coloriage. De gommettes. Mais si toutefois je me rendais compte qu’il y avait de la lassitude chez lui, alors j’irai sans doute télécharger des ressources sur des sites de mamans qui connaissent déjà bien la situation, comme par exemple mamaternelle.com. D’abord pour y trouver des jolis coloriages. Mais aussi plus tard, quand il aura l’âge, pour télécharger des lettres à retracer ou encore des activités de découpage, qui je n’en doute pas, lui plairont.

découvrir la peinture à l'eau à deux ans

Que notre petit chéri apprenne en s’amusant et pas par contrainte, c’est vraiment une chose à laquelle je tiens. Il se trouve que cela se fait tout seul et qu’il se prête à de nombreuses activités très volontiers. Que ce soit le week-end ou en soirée pendant la semaine après être rentré de chez son assistante maternelle.

Peinture, coloriage, collages… Tout ça lui plaît et c’est tant mieux. Alors entre deux ou trois sessions de jeux avec ses véhicules et autres jouets, nous n’hésitons pas à proposer des moments différents, pour lire un livre, mettre un peu de musique. Des moments de calme qui deviennent parfois des moments d’apprentissage. En toute quiétude, à la maison.

Le langage, ce facilitateur

Anthony parle de plus et de mieux en mieux, même si il y a encore beaucoup de bribes de phrases que nous ne comprenons pas toujours. Quoi qu’il en soit, cela nous facilite vraiment la tâche pour comprendre ce qu’il veut, aime ou l’inverse. En termes d’apprentissage, cela nous permet de réaliser qu’il a une compréhension de plus en plus fine de ce qui l’entoure.

Alors l’apprentissage, en s’amusant, ne pourra que se faire encore plus simplement quand nous saurons de sa part encore plus finement ce qu’il aime.

 

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :