Humeurs Technologie

Accro ou pas accro ?

appareil-photo-numerique-pencils

Non, je ne parlerai pas du fait d’être accro ou pas au Blogging, qu’on se rassure. Le Blogging est sans doute addictif, mais je préfère me dire qu’il s’agit surtout d’une passion pour l’écriture et le partage, parce qu’à la base le Blogging, c’est ça : Du partage et de la passion. Alors à accro à quoi ? De quelle éventuelle addiction est-il question ici ?

L’objet de l’Addiction

Bon, ok, d’accord, je crache ma Valda. Je parle de cette addiction au téléphone qu’on a toutes/tous ou presque. Et plus précisément de l’addiction au Smartphone, ce mobile super évolué que l’on repeint d’empreintes de doigts à longueur de journées, pour envoyer des Sms, des vidéos, des Mms, pour jouer, pour filmer, prendre des photos, s’enregistrer, prendre des notes, gérer son budget, faire des montages photos, publier sur son blog, vérifier ses stats de blogs, surfer et échanger sur les réseaux sociaux, naviguer sur la toile, vérifier un trajet en métro, à pieds ou en voiture, rechercher un taxi ou un lieu, écouter de la musique…

Oui je parle bien de ce petit objet sans lequel beaucoup se sentent à poil, celui qui fera un jour le café j’en suis sûre ! On peut d’ailleurs déjà commander certaines cafetières et leur demander de faire couler un bon expresso via une application sur son téléphone mobile, alors le café hein, on en est pas si loin. Bref, c’est bien de téléphone portable dont il s’agit, de ce petit bijou de technologie qui je crois, m’a rendue accro.

iphone-6-strawberries-dot-fr

L’Addiction

Je pourrais chercher des excuses et vous dire que c’est à cause d’un des mes deux boulots que je suis accro. Il se trouve que j’évolue depuis plus de 10 ans déjà dans l’univers de la télécommunication et en l’occurrence, dans l’univers de la technologie mobile. Alors le téléphone portable, il fait partie de mon quotidien, quand bien même je n’y serai pas plus attachée que ça. Mais bon, voilà, j’avais déjà un téléphone portable avant d’entrer dans cet univers professionnel et j’étais déjà fan des premiers écrans couleurs de portables, des premiers mobiles qui permettaient de surfer sur internet à s’en abîmer les yeux tant les pages étaient petites et lentes à s’afficher… Alors non, je ne vous sortirai pas cette excuse. En fait, je n’ai pas d’excuse.

Dès lors où j’ai craqué pour mon premier téléphone portable un peu évolué, cela ne s’est plus arrêté. C’était souvent long d’ailleurs, de devoir attendre 1 an ou 2 ans pour pouvoir en changer pour encore mieux, encore plus beau, plus petit et plus performant, avec encore plus de pixels pour les photos, plus de rapidité pour surfer, plus de tout ! J’ai toujours eu ce côté Geek, cette inclinaison pour les petits objets de technologie, ces petits objets fichus pour que justement, on devienne accro et qu’on le reste.

Parce que oui, les mobiles sont faits pour qu’on les utilise au maximum. Les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour que chaque nouveau modèle soit encore plus fou et performant que le précédent : Nouveau design, nouvelles sécurités comme le fait de faire reconnaître son empreinte digitale par son Iphone pour accéder aux fonctions plutôt que de taper un code pin à 4 chiffres, des appareils photos encore plus précis, des navigateurs plus souples, une sensibilité meilleure au réseau… Cela ne s’arrête jamais, ça évolue sans cesse et super vite. Tout est fait pour qu’on craque, qu’on s’habitue et qu’on en veuille toujours plus. Et force est de constater que ça marche, toujours mieux.

Comment faisait-on avant ?

Il m’arrive parfois, de me demander comment je faisais avant. Avant d’avoir un répertoire de numéros de téléphone enregistré, avant de faire tout ou presque avec mon mobile. Et souvent, je me rends compte que je me débrouillais très bien sans. Je connaissais les numéros importants par coeur ou alors ils étaient notés sur un petit carnet. Quand j’avais besoin de connaître un itinéraire ou trajet, je me débrouillais pour dégoter une carte chez moi ou dans la rue sur ces panneaux faits pour ça. Pour le reste, idem. Je faisais sans le téléphone portable, comme tout le monde.

Les photos ? Je les prenais avec un appareil photo. Les jeux ? J’avais une console pour jouer.(Geekette un jour, geekette toujours…) Bref, je faisais tout, sans le téléphone mobile. Surfer sur le net ? Je le faisais via un PC quand j’en ai eu un. Filmer ? Je ne le faisais pas car pas d’occasion, mais le reste, tout le reste, c’était sans ce petit objet devenu aujourd’hui indispensable et ça se passait bien. Très bien. Alors oui, il est sûrement tout à fait possible de se passer d’un mobile, en tout cas d’un smartphone. On a tous su vivre sans toutes ces fonctionnalités dingues que le téléphone portable propose aujourd’hui. Beaucoup, faute de budget ou parce que pas attirés par ces performances technologiques, font très bien sans, avec des petits téléphones portables simplissimes sans couleurs, qui ne remplissent que la fonction qu’on attend d’eux : téléphone + sms et c’est tout.

Quand ça va trop loin

Je reconnais être assez accro à mon smartphone, un iPhone 6 classique avec lequel je fais des tas de choses. Pourtant, je fais attention à ne pas aller trop loin. Je suis en effet la première à déplorer les impolitesses que beaucoup se permettent avec leur mobile. Je suis certaine que vous aussi, vous n’aimez pas parler à une personne qui joue sur son téléphone sans vraiment être attentive, ou être avec quelqu’un qui passe sa vie à naviguer sur son mobile alors qu’il y a du monde autour. Le pire, c’est à table ou au restaurant… Je suis accro à mon mobile dans une certaine mesure, mais je n’en suis pas encore là.

cafe-together

Je passe beaucoup de temps sur le mobile, pendant les longs trajets en transports en communs matin et soir. Cela fait passer le temps, en jouant ou bouquinant, en ayant de la musique sur les oreilles. Idem lorsque je prends l’air seule pendant une pause au travail. Je jette un oeil aux réseaux sociaux etc… Mais si je suis à table avec quelqu’un, que je discute avec une personne ou autre situation sociale du même acabit, je fais attention à ne pas laisser le mobile devenir trop présent. Il l’est déjà beaucoup, tout court. J’ai même arrêté de l’utiliser pour certains usages, comme rédiger des parties d’articles de blogs sur le bloc note, parce que ça fatigue la vue et que rien ne vaut le confort d’un grand écran.

Objet du quotidien

Je suis donc accro. Pas vraiment d’autres mots pour qualifier la place qu’a le téléphone mobile dans mon quotidien et la dépendance avérée que j’en ai. Le mobile est partout, tout le temps, dans une poche de veste, dans le sac, sur la table de nuit… Il me suit comme il vous suit sans doute aussi. Il est encore plus présent que certains bijoux qu’on adore mais qu’on ne porte pas tous les jours. Plus présent que bien d’autres objets pourtant pas moins utiles. Et c’est banal, super banal. Cette omniprésence s’est banalisée, c’est entré dans les moeurs. Cela ne choque pas ou plus. C’est comme ça, chez beaucoup de personnes et cela ne fait plus de différence. Cela convient à tout le monde ou presque. On laisse le téléphone portable ponctuer en partie nos journées, à coup de notifications, de Sms, de jeux, de réseaux sociaux, de photos partagées… Et on s’y fait, on joue le jeu et on aime ça.

Mais jusqu’où cela ira-t-il encore ? Jusqu’où iront les téléphones mobiles dont les fonctions sont désormais aussi déportées vers des montres connectées et autres objets connectés ? Personnellement, j’aime être surprise par la technologie, par les avancées qui nous font chaque jour un peu plus halluciner. Mais parfois aussi, je flippe un peu, car cela modifie un peu malgré nous, nos gestes, nos habitudes, notre quotidien, notre façon d’appréhender les relations sociales et le web… Cela impacte nos vies et y colle des dépendances, sans qu’on s’en rende vraiment compte.

Je fais donc attention, depuis peu, à moins sortir mon mobile pour un oui ou pour un non. Surtout si je ne suis pas seule. Je ne veux pas que le mobile soit entre moi et mon prochain. Je ne veux pas ou plus qu’il prenne plus de place. Tiendrais-je le coup ? Je l’espère !

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Je Bosse Dans Le Web - Strawberries
    23 novembre 2015 at 22 h 00 min

    […] quelques petits couacs réglés, quelques personnes ici ou là, pouvaient à nouveau réutiliser ce petit objet du quotidien, sans que ça […]

    • Reply
      cecile
      4 mars 2018 at 16 h 33 min

      Le blog nous dit qu’en France il y a plus de téléphones portables que d’habitants, on nous dit qu’en 1994 il y avait 20 000abonnements alors que maintenant il y a 70,5 millions d’abonnements.
      Je ne pense pas être accro à mon téléphone portable car je peux très bien le laisser 5 jours comme 4 heures. Je pourrai très bien faire la journée sans portables car le portable n’est pas indispensable.

  • Reply
    Carolina Pires
    18 mars 2018 at 20 h 43 min

    Activité proposée au cours de français: essai

    L’impact social du téléphone portable

    Le développement de la technologie et l’établissement de la mondialisation ont changé plusieurs aspects du contact humain. Si autrefois les personnes ressentaient la nécessité de se rencontrer pour communiquer, aujourd’hui les téléphones portables constituent une partie très significative de nos vies. Donc, l’importance de connaître les avantages et inconvénients de cette utilisation trop fréquente est évidente.
    En premier lieu, les téléphones portables fonctionnent comme une manière très pratique de communication et cela permet, dans le monde contemporain qui exige constamment la productivité, la réduction de la perte de temps. Deuxièmement, avec les téléphones et Internet, nous pouvons partager des informations immédiatement et, par conséquent, on voit l’augmentation de certains débats sérieux au niveau international et de la connaissance générale et culturelle de la population.
    Toutefois, les inconvénients sont aussi notables. Il y a une fine séparation entre l’utilisation bénéfique du téléphone et l’utilisation préjudiciable. Dans certains cas, le phénomène de l’addiction mobile apparaît, ce qui symbolise l’anxiété et le sentiment de vide quand le téléphone ne peut pas être utilisé. De plus, on voit la croissance d’une compétition entre des personnes. Le partage des informations personnelles permet la construction d’une vie magnifique et imaginaire et la création d’une nouvelle stratification sociale en fonction du niveau de bonheur apparent de chaque individu.
    En conclusion, le téléphone portable est un appareil électronique qui a révolutionné l’interaction sociale, mais, qui a quelques inconvénients dangereux. Est-ce que nous devons l’utiliser de mode plus conscient? Cela représentera une question à laquelle les générations futures aurons besoin de répondre.

  • Reply
    Marina Blaya
    18 mars 2018 at 21 h 46 min

    Le téléphone portable est une avancée technologique dans le domaine de la communication et la recherche d’information. Cependant, on pourrait se poser la question suivante : crée-t-il plus d’avantages que d’inconvénients ? On peut trouver des opinions en tout genre.
    Tout d’abord, c’est clair que le téléphone portable nous permettre de rester en contact, de façon permanente, avec le monde entier. N’importe où qu’on soit. Il facilite la communication et, surtout, il est le meilleur outil d’aide en cas d’urgence.
    Cependant, même si on peut se communiquer sans problème, en théorie, avec des amis, collègues, familiales… c’est seulement en théorie. En pratique, on perde de capacité de s’entretenir, converser, débâtir face-à-face. C’est bien confortable de dire n’importe quoi vers un écran, mais on perdre la spontanéité et les habiletés sociales. Puis, on est habitué à consulter le portable tout le temps, donc même si on est en passent un agréable moment avec des amis, on ne peut pas laisser le téléphone sur la table sans le consulter de temps en temps.
    D’ailleurs, le portable est une énorme source d’information. Ce qu’on veut savoir, on peut le chercher avec notre dispositif. De plus, il nous facilite la vie : il garde toutes nos photos, il nous sert d’agenda, il nous annonce le temps, l’état du trafic et la route pour arriver n’importe où. Est-ce qu’il y a un supermarché ouvert en dimanche ? Où peut-on manger la meilleure carbonnade flamande à Lille ? Quels sont les horaires du train à Bruxelles demain ? Quoi qu’il en soit, on trouvera la réponse vers l’Internet et le téléphone portable.
    Mais qu’est-ce qu’il passe quand on en perde ? Voilà l’angoisse et le stress. On ne sait pas comment vivre sans téléphone portable, sans être en permanent communication avec le monde et sans avoir tout ce qu’on crée nécessaire à portée de main. C’est la dépendance, la « nomophobie ». Ainsi, que les portables affectent notre santé, tant psychologique comme physique, est un fait. En effet, on peut parler de « nomophobie » (de l’anglais, no-mobile-phobie) mais aussi des effets des rayonnements électromagnétiques. Par exemple, il a été démontré que les ondes Wi-Fi sont mauvaises pour le cerveau.
    En outre, si on veut souligner des effets nuisibles des téléphones portables, on peut continuer en mentionnent le problème environnemental qu’ils posent : ils consomment beaucoup d’énergie et émettent trop de CO2, et ses piles et batteries contiennent des composantes dangereux pour la nature et pour notre santé.
    En conclusion, je crois fermement que les téléphones portables posent beaucoup plus d’inconvénients que d’avantages. La perte des habilités et d’intimité, la dépendance, le risque pour la nature et la santé sont seulement des exemples. Il est difficile d’échapper cette réalité, mais on devrait réfléchir sur leur usage et les problèmes qu’ils créent.

  • Reply
    ALEXANDRA KREDÁTUSOVÁ
    21 mars 2018 at 12 h 40 min

    On peut constater aujourd’hui que les gens ont tendance à réduire la taille de tous les objets du quotidien. On a effectivement réussi à transformer nos téléphones filaires anciens aux petits „ordinateurs“ de poche.
    On peut toujours téléphoner et envoyer les textos, mais la liste n’est pas finie : les smartphones nous permettent de rechercher sur internet, faire les photos et les partager même travailler !
    Ces possibilités presque infinies provoquent chez nous l’impression de ne pas nous débrouiller sans nos deuxièmes cerveaux. Et cette souffrance, c’est à deux doigts de tomber dans l’addiction.
    Certes, on doit admettre que les smartphones ont révolutionné nos vies en nous les facilitant. Grâce à eux, on est capable de communiquer sans fil, partout où il y a un réseau de téléphonie mobile. De plus, ils nous offrent le choix des applications varié et entièrement customisé parmi lesquelles il est indéniablement possible de trouver quelques-unes qui peuvent être considérées utiles voire presque indispensables.
    Mais tout ce qui brille n’est pas or. Alors, il y a également des inconvénients. Selon des études scientifiques, le smartphone, même éteint ou en mode silencieux, nuit à notre capacité à la concentration. Nos pensées deviennent distraites ce qui a pour conséquence l’altération des fonctions cognitives qui aboutit à la détérioration de la performance suivante au travail. Sans oublier l’impact sur la santé humaine qui est bien évidente. Ensuite, le fait qu’on puisse joindre les gens dans n’importe quelle situation fait naître des questions sur le respect de la vie privée.
    En somme, je suis sûre de l’importance des portables dans nos vies. Il nous reste à trouver la façon optimale de les utiliser.

  • Reply
    Lucía Navarro López
    22 mars 2018 at 15 h 15 min

    Actuellement, la plupart des personnes des pays développés ont un téléphone portable. Ce dispositif est devenu l’un des instruments les plus importants pour notre vie quotidienne. Mais au cours des dernières années, il y a eu un usage massif de ces appareils, dès lors nous devons nous demander si cet usage est bon ou, au contraire, peut comporter des conséquences négatives. Dans cet essai on va analyser les avantages et les inconvénients que les téléphones portables apportent à notre vie.
    Il est indéniable que l’usage des téléphones portables a des points négatifs.
    Tout d’abord, c’est un fait que l’usage massif des téléphones portables peut affecter à nos relations face à face. Si on ne peut pas voir à une autre personne, c’est plus difficile savoir ses sentiments et émotions, donc la relation est un peu artificielle. En second lieu, aujourd’hui on observe une dépendance totale des sur les téléphones portables, c’est inconcevable l’idée de passer un jour sans eux, ou de les perdre. C’est un phénomène si fort qu’on pourrait parler d’addition. En outre, ces dispositifs peuvent être un risque pour la santé, pour exemple, les ondes électromagnétiques auxquelles nous sommes exposés, ou regarder continument l’écran est nocif pour les yeux.
    Malgré les aspects négatifs des téléphones portables, on peut rencontrer aussi des arguments positifs qui les favorisent.
    En premier lieu, grâce à les téléphones portables nous pouvons être en contact avec la famille ou les amis qui sont loin, comme les personnes qui vivent en un autre pays. On peut parler avec leurs, et faire une video-appele pour les voir. Par ailleurs, on peut dire que les téléphones portables sont les nouveaux ordinateurs. Ils ont les mêmes applications et nous offert les mêmes moyens que les ordinateurs, de plus ils sont plus pratiques et nous pouvons les porter toujours. Par exemple, applications comme les réseaux sociaux, navigateurs d’internet, calculatrice, camera, email, etc. Ensuite, un autre avantage des téléphones portables est qu’ils sont très utiles lorsque nous avons une urgence, parce que nous pouvons appeler à n’importe qui pour nous aider, ou à la police, les pompiers ou l’ambulance.
    En conclusion, puis analyser les aspects positifs et négatifs des téléphones portables, mon avis est que, actuellement, les téléphones portables sont presque indispensables dans la vie quotidienne d’une personne, et les avantages qu’ils nous apportent sont très bonnes, mais c’est vrai qu’on doit les utiliser avec control, de forme limitée, et sans les transformer en une autre partie du corps. Il faut que nous trouvions la façon de réussir dans cette mission et profiter entièrement des choses bonnes qu’ils nous apportent.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :