Vie Pro

Vie Pro : Quand le Télétravail s’arrête

notebook

Même si à plusieurs reprises par le passé, j’avais déjà eu la chance de pouvoir en bénéficier, cela faisait environ 2 ans que le télétravail faisait partie de ma vie pro de salariée.
Cependant, il y a un mois environ, je profitais alors de ma dernière journée à travailler dans ce cadre. Un cadre qui, il faut bien l’avouer, confère un confort certain. Quel confort ?

bureau

Et si on commençait par des basiques bien basiques mais tout de même très importants et valables !

Distance et trajet

Le télétravail, à savoir donc bosser de chez soi, c’est déjà ne pas sortir et faire le trajet domicile-travail puis travail-domicile. Rien que ça, c’est un gain sans commune mesure. C’est d’abord un gain de temps. Bah oui, quand il faut environ 1H30 pour se rendre sur son lieu de travail et autant voire plus pour en revenir, sur la journée, ça vous fait trois heures d’économisées quand vous travaillez de chez vous. 3h ! c’est tout simplement énorme.
Et ne pas se taper 3h de trajet dans la journée, c’est donc moins de fatigue, moins de stress à courir entre deux correspondances en se demandant si même partie en avance, on ne va pas finir quand même en retard… Bref, c’est un gain de temps, mais aussi d’énergie. Et l’énergie pour bosser et surtout, bien bosser, ça me semble assez intéressant et pertinent.
Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je trouve que cette première raison est déjà valable. Très valable. Elle ne le serait d’ailleurs pas moins pour un salarié qui ferait 10 minutes à pieds pour aller travailler. Par temps de neige ou quand il fait super froid et que tout est verglacé, pouvoir rester chez soi et se mettre à bosser direct, ce n’est pas négligeable non plus ;)

Organisation et Cadre

Ensuite, bosser de chez soi, c’est avoir un cadre qu’on peut organiser à son gré. Avoir les volets grands ouverts ou une lumière tamisée. Avoir un silence complet pour une concentration optimale parce que c’est comme ça qu’on est le plus performant et réceptif, ou mettre un peu de musique parce que ça nous booste. On fait comme on veut ou presque. Les contraintes de l’open space sont pour une journée au moins, loin de nous. Avec tout ce que l’open space est susceptible de comporter (bruit, dérangement, passage incessant, clim à fond (ou pas) ou chauffage à fond (ou pas), conversations persos de collègues manquant de discrétion, odeurs persistantes de nourriture, partage de microbes de personnes qui semblent ignorer les bases de l’hygiène élémentaire…
Dois-je continuer ?

Être autonome et efficace

Le télétravail, c’est aussi apprendre et profiter d’une autonomie pro qui permet d’évoluer. Lors des premières années de télétravail que j’ai pu vivre, en 2011 en l’occurrence, j’ai découvert ce que c’était que bosser de chez soi. Au début, je m’oubliais. Je mangeais plus tard que prévu le midi parce que je ne voyais pas le temps passé. Idem le soir.

Puis j’ai appris à parfaitement respecter mes horaires tout en avançant sur mes tâches. C’est en grande partie en télétravail que j’ai à cette époque réussi à monter un site web interne qui aura été utilisé pas moins de 6 ans par plus d’un millier de collaborateurs. J’étais autonome. Je m’organisais. Et c’était donc un mode de travail qui me convenait très bien et dont mes responsables depuis lors, confirmaient puisque jusqu’à il y a un mois, tous m’ont permis de télétravailler, sachant qu’ils furent cinq à se succéder.

Quand ça s’arrête

Alors ne plus pouvoir travailler à domicile, même à raison d’une seule journée par semaine, c’est forcément un changement qui a des impacts sur ma vie pro comme perso. Bien entendu, je trouve regrettable de ne plus pouvoir profiter de cette possibilité de travailler chez moi. Je n’aborderai pas ici les raisons du pourquoi ça s’arrête. Ou peut-être ultérieurement. Toujours est-il que le résultat est le même. C’est un fait que je n’ai pas choisi et que clairement je subis. Tout en espérant pouvoir un jour profiter à nouveau de tout ces avantages que confère le télétravail.

Quoi qu’il arrive, avec 8 ans d’expérience en la matière, je sais que si toutefois ce mode de travail ne convient pas forcément à tout le monde, pour ma part, cela collait parfaitement à mon profil et surtout, aux tâches qui m’étaient et me sont confiées à ce jour.

Alors si l’occasion se représente, sans hésitation aucune, je postulerai pour bénéficier à nouveau du télétravail.

Et à toutes celles et ceux qui hésiteraient à sauter le pas et qui ont l’opportunité de travailler ainsi, je dirai qu’il faut tester et voir :) Et que quand ça convient, ça vaut vraiment la peine !

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Koalisa
    19 juin 2019 at 16 h 24 min

    C’est dommage que tu ne puisses pas continuer, vu que ça te convient ! Plein de bonnes choses pour la suite !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :