Quand la floraison des succulentes et plantes grasses se prépare

On est confiné oui. Et le printemps arrive. Alors même si beaucoup ont l’impression que le temps passe moins vite, que la terre ne tourne plus très rond, bah pourtant, côté nature, ça suit son court. Tranquillou bilou.

Au bord de notre fenêtre de cuisine, j’observe pendant quelques secondes, une à deux fois dans la semaine, la pousse des hampes florales de deux de nos grosses plantes grasses.

Le soleil est là ce matin. Comme hier. Oui ça donne l’envie de se coller à la baie vitrée, et de ne plus s’en décoller. Cela donne envie de sortir avec le petit, de s’aérer. Mais non, on ne le fera pas, parce qu’on est discipliné.

Le pire, c’est qu’on est à la maison, mais j’oublie pourtant de m’occuper des plantes en général. Pas la tête à ça, tout simplement.

Pourtant, je prends et trouve les instants de regarder ces futures fleurs, dont je crois deviner la future couleur. J’avoue, ce sera la surprise car je n’avais pas ces plantes l’an dernier, et ne connaît donc pas leur floraison.

Deux grosses représentantes de l’écheveria. Grasses et douces. Voluptueuses. Dont la suivante est a priori une écheveria Pulidonis. Sa floraison le confirmera. Affaire à suivre :) La floraison est donc aussi belle qu’utile puisqu’elle aide souvent à identifier des plantes grasses.

hampes florales succulentes

J’avoue que ça me fait du bien, peu importe le degré, de voir que des petites choses mignonnes et positives comme ça, se passent en ce moment. Je grappille ainsi, chaque petite chose positive qui se pointe. Une simple future floraison de plante grasse suffit donc à rendre un peu plus douce parfois, cette période déstabilisante.

HAMPES florales plantes grasses echeveria

En plus d’une belle écheveria Pulidonis (nommée écheveria amado sur l’étiquette du pot), nous avons une échéveria orion. Qui serait une plante hybride entre écheveria lilacina et écheveria Pulidonis.

echeveria orion au soleil avec hampes florales

Alors que la fièvre de notre pitchou est là tous les jours depuis des jours, et qu’elle monte un peu aujourd’hui, j’essaie de trouver du réconfort où je le peux. Les dents, le rhume, la toux. Le pauvre n’est pas gâté. Ne pas pouvoir sortir, ne jamais être assez dispo (à mon goût) pour lui car télétravail… Cela met dans une position que je déteste.

Vivement le moment où on pourra souffler, tous. Conscient(e)s de ce que nous avons vécu, prêts à changer nos habitudes, pour mieux rebondir.

Griselidis
Griselidis

Maman depuis septembre 2018, j'alimente cet humble blog avec des tranches de vie du quotidien depuis plus de 9 ans. En partageant sur les plantes de notre jungle intérieure ou encore sur notre vie de famille recomposée

3 commentaires

  1. bonsoir. Je fais comme vous en cette période difficile et compliquée… j’ai la chance d’avoir un extérieur donc je me réjouis comme vous de petites choses simples comme les de surveiller l’évolution des plantes et fleurs du jardin. Courage à vous dans cette épreuve et bon rétablissement à votre petit. J’espère bientôt quand tout ira mieux voir les jolies fleurs de vos succulentes

    • Hello :) On est orienté Sud Est avec du soleil du matin au soir, sauf quelques heures en milieu de journée à cause de l’immeuble d’en face. Elles sont cependant chacune d’un côté du rebord de fenêtre pour la fraîcheur des coins et les protéger de la pluie et du vent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *