MIMOSA PUDICA PLANTE SENSITIVE
Vie Pro

Envisager un avenir professionnel dans l’univers des plantes ?

17 novembre 2021

Pour tout dire, cela m’a déjà traversé l’esprit ces trois dernières années. Tant et si bien que j’avais même contacté des écoles en vue de concrètement envisager une reconversion professionnelle dans l’univers des plantes. Puis pour des raisons diverses, j’avais mis cela de côté. 

Pourquoi ne pas donner suite à cette idée de reconversion ? 

Parce que cette idée était justement à l’époque, peu compatible avec mon quotidien. Et je ne souhaitais pas faire certaines concessions comme par exemple, passer moins de temps encore, avec mon petit garçon. 

Je savais aussi qu’il faut parfois savoir cloisonner passion et travail. Ce qui est aujourd’hui une passion que je vis au quotidien, ne serait plus forcément aussi passionnant si des pressions quelconques venaient s’y greffer. Avec je l’imagine, par exemple et non des moindres, la pression de générer assez de revenus pour vivre d’une telle passion. 

Aujourd’hui comme à l’époque, je rêve parfois pendant quelques secondes, d’avoir une boutique avec pignon sur rue, et plein de fleurs et plantes à l’intérieur. Et de vendre ! Mais ce n’est justement qu’un fantasme éclair. Pas un rêve que j’ai, genre chevillé au corps. Avec lequel je m’endors souvent et me réveille régulièrement. 

Et c’est là justement que je sais que c’est la différence pour moi. Entre rêve et fantasme. Entre une idée passagère et ce qui pourrait tenir du projet très sérieux. 

Entre besoin de voir autre chose et réalité

Déjà à l’époque où j’avais projeté une reconversion pro dans l’univers des plantes, je savais qu’il s’agissait aussi et surtout, d’un besoin de voir autre chose. De faire autre chose. Mais de sortir de ce dans quoi j’étais. 

Or, je suis bien placée pour savoir après des années à y réfléchir, qu’il faut bouger pour de bonnes raisons. Même au sein d’une même entreprise. Même dans un même secteur d’activité. 

Partir seulement pour fuir ou voir si l’herbe est plus verte ailleurs, notamment si c’est fait dans la précipitation, ce n’est pas toujours une garantie de « mieux ». Cela ne veut pas dire que la suite ne sera pas chouette ni mieux. Mais pour ma part, j’avais finalement préféré alors, prendre le temps de bien travailler un projet de reconversion, avant de sauter sur la première occasion qui se présenterait. Pour sûrement regretter ensuite. 

Passion avant tout

Les plantes, c’est une vraie passion pour moi. Ce n’est pas pour rien que notre cuisine est devenue une vraie jungle. En fait, c’est presque la première chose qu’on voit qu’on on entre chez nous depuis que la porte de la cuisine est une porte vitrée. On voit la fenêtre qui en face de la porte d’entrée, et les plantes qui sont partout, autour. 

Mais c’est avant tout une passion. Et je n’ai pas la prétention de dire que c’est autre chose qu’une passion. Je me documente beaucoup. J’adore apprendre sur les plantes et j’apprends vraiment. Mais je ne reste qu’une jardinière du dimanche. Cela tient probablement donc du Hobby. Sans doute plus que du hobby, vu que je remplis ce blog en grande partie à base d’articles portant sur les plantes. 

Mais ça reste une passion. Qui me fait du bien. Sans pression aucune sinon celle que je me mets seule, de tenter de ne pas perdre de plantes. Et je crois que je n’ai pas envie d’inclure dans cette passion, autre chose que le plaisir et le bien que ça m’apporte. 

Et des passions, il se trouve que j’ai la chance d’en avoir d’autres. Dont la passion pour le web et ma micro-entreprise. Cette boîte ouverte en janvier 2015. Dont il est très rarement question ici. Voire plus du tout question ici. Car oui, je suis à la fois salariée et en micro-entreprise. Et ça, l’air de rien, ça fait déjà pas mal au niveau pro :) 

Et cette passion pour le web, le webmastering et consort, elle me permet déjà de générer des revenus. 

Alors non, je n’envisage pas aujourd’hui, comme on me le demande régulièrement, de faire une reconversion pro en tant que fleuriste. Je ne l’exclus pas à long terme. Sait-on jamais un jour. Qui sait ! Mais dans l’immédiat et pour les une ou deux années à venir. Ce ne sera pas le cas :) 

On peut être passionné(e) par un univers, sans ambitionner de vouloir en vivre ni de travailler dans cet univers. Pas seulement par crainte des contraintes que ça engagerait. Mais simplement parce que cette passion, je la garde bien pour moi. Comme une passion. Sans enjeux. Sans pression. Sans rien d’autres que l’espace que je veux bien lui donner et l’espace que je lui donne par exemple, sur ce blog. 

Une passion que je partage donc. Et finalement, c’est déjà énorme ! 

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :