Accueil MaisonCuisine De la difficulté à meubler une petite cuisine

De la difficulté à meubler une petite cuisine

par Griselidis
291 Vues
inspiration cuisine grise

Cela fait quelques temps déjà que je regarde ce qu’il y a sur le marché de la cuisine. Sachant qu’on aurait besoin de mobilier, mais pas du tout d’électroménager. Notre électroménager fonctionne très bien. Nous avons déjà tout et une partie est très récente. Donc pas question d’en changer. Concernant le mobilier de cuisine en revanche, s’il est une chose certaine, c’est que meubler malin et pour pas trop cher une petite cuisine (comprendre pas là, sans y laisser un salaire), ce n’est pas aussi simple que ça pourrait en avoir l’air. 

Meubler une Petite cuisine étroite de 8 m²

Notre cuisine n’est pas minuscule puisqu’on peut déjà y mettre un grand réfrigérateur, un lave-vaisselle, un lave-linge, un meuble d’évier avec évier de 120 cm de large… Des meubles hauts et des meubles bas dont 160 cm de meubles bas en largeur. Donc non, ce n’est pas riquiqui. Mais pour circuler à deux, même quand c’est un adulte et un enfant, c’est vite compliqué. Il faut qu’une des deux personnes se faufile. Et ça, au quotidien, c’est un peu lourdingue. Sachant que quand mon chéri est aux fourneaux, les deux garçons adorent être avec lui pour le regarder et discuter. Alors à trois, c’est tout de suite trop petit, trop étroit, trop étriqué. 

Bref, on cherche des façons malines et pas trop onéreuses de configurer le mobilier pour faciliter le passage et la circulation, tout en ayant du rangement. Nous sommes quatre et on ne peut donc se contenter d’un système minimaliste en mode kitchenette

Les configurations pour une cuisine étroite

Alors je regarde et je compare. Je mesure. Je teste les outils 3D de différentes enseignes. On tente de voir ce que cela donnerait avec une cuisine en angle ou, une cuisine couloir dont un côté aurait du mobilier peu profond (environ 30 à 37 cm). Mais force est de constater que dès lors où on n’achète pas un pack, les prix grimpent très vite. 

Les finitions

C’est amusant autant qu’étonnant, mais selon les enseignes, notamment chez le géant suédois, dès qu’on veut partir sur des finitions à teintes foncées, on saute tout de suite sur la gamme supérieure. En fait, selon les cas, pour du noir ou du gris foncé, il faut payer plus, pour les mêmes matériaux. Cela nous pousse donc évidemment à rester sur du milieu de gamme, pour ne pas payer que la « couleur ». 

Le choix de l’enseigne 

Pour les cuisinistes classiques, on a très vite fait le tri. Pas envie. Non pas que ce soit moche, mais on préfère rester sur des enseignes plus classiques. Leroy Merlin… 

Bien évidemment, je suis allée voir du côté de IKEA. Mais entre la rupture de stocks et les hausses de prix, pour trois ou quatre éléments de mobilier uniquement, on atteint des sommes folles. Sans prendre les finitions les plus onéreuses. Et pour quelques simulations 3D que nous avons fait, avec un minimum d’éléments, impossible de tout avoir en une seule fois. Si on veut un évier, un plan de travail et un meuble sous évier, aucun des deux magasins les plus proches n’aurait tout en même temps. Que ce soit en livraison (pas donnée d’ailleurs) ou qu’on se déplace. 

Avancement du projet de rénovation cuisine

Alors améliorer notre cuisine. Ou plutôt, rénover une partie de notre cuisine, ça m’a l’air pour le moment mal embarqué. Je ne perds pas espoir car il faudra renouveler au minimum le meuble évier et l’évier qui finiront tôt ou tard par lâcher. Mais nous aimerions faire malin, économique. Et pour le moment, on ne trouve pas vraiment notre bonheur. Rien qui ne soit convaincant à 100%. 

L’inflation étant passée par là, je constate aussi que les hausses de prix annoncés dans le secteur de l’ameublement, se confirme chez une majeure partie des marchands. En ligne ou magasin. Ce qui évidemment, n’incite pas non plus à l’achat coup de cœur. 

Nos choix déjà faits pour la future cuisine

On sait déjà qu’on aimerait un plan de travail noir ou un plan de travail anthracite. Un bel évier noir ou blanc avec un seul bac et égouttoir. Quant au mobilier de cette future cuisine, on l’aurait aimé noir mat. Ou gris très foncé. Tout ça proche des finitions kungsbacka anthracite IKEA Metod ou  bien Lerhyttan. 

Mais voilà, pour le moment, on n’a pas encore trouvé ce qui fait l’unanimité, que ce soit niveau stocks disponibles, niveau prix. Niveau facilité de tout trouver en une seule fois. Alors rendez-vous je l’espère dans pas trop longtemps pour partager ce projet qui je l’espère, n’attendra pas l’année prochaine !

La  bonne nouvelle ?

Comme pour plein de sujets sur lesquels je me penche, je deviens plutôt douée dans la conception de cuisine en 3D ! Je commence aussi à connaître tout le vocabulaire du mobilier de cuisine ! Bon, pour le moment ça ne paie pas vraiment en termes de concrétisation de notre projet. Mais en attendant, ça me permet de savoir que mon chéri et moi aimons les mêmes choses. Avons les mêmes envies. Et ça l’air de rien, ça aide ! 

You may also like

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :