Blogging Humeurs

L’Envers Du Décor

pink-bench-bara-free-stock-photo

Ce n’est pas la première fois que je place cela dans un article. Mais avant d’être blogueuse, je suis une lectrice de Blog et une internaute. Alors quand je parcours le web et la Blogosphère, j’aime trouver de la qualité, du lourd, du solide, des infos qui me donnent l’impression d’apprendre quelque chose. Bref, j’aime trouver de la bonne lecture, de l’info à valeur ajoutée, mais aussi du sourire et du concret, de l’expérience, du vécu ou encore tout simplement de l’humour, léger, cynique ou noir. J’aime sentir la griffe du propriétaire du blog, percevoir des bribes de sa personnalité. J’aime la plupart du temps un blog non pas pour un seul aspect de celui-ci, mais le blog dans sa Globalité.

Parmi les Blogs que j’apprécie beaucoup, je suis lectrice de certains depuis presque 2 ans. De manière générale, quand j’aime, je suis fidèle. Je m’abonne. Et en toute logique, sauf en de rares exceptions, je m’arrange pour ne rien rater des publications ou actualités de ces blogs. En somme, quand j’apprécie, je n’apprécie pas à moitié. Je crois d’ailleurs être bon public. Cela fait-il de moi une bonne lectrice ? Bref, passons.

Jusqu’ici, je n’avais jamais été vraiment déçue par un blog que je suivais. Quand une publication ne m’intéressait pas ou qu’un article me parlait moins, alors j’attendais patiemment la suite. Bah oui, on peut aussi ne pas tout aimer tout le temps. Tout n’est pas blanc ou noir. Au contraire. Et vive la nuance.

Et si je rédige cet article aujourd’hui, c’est donc que récemment, j’ai déchanté. Pour dire la vérité, si je n’avais pas été assise sur mon canapé, alors je serai probablement tombée de ma chaise. J’ai tout simplement été choquée.

Ce Blog, je l’ai longtemps suivi, comme beaucoup l’ont suivi et le suivent encore. J’adhérais à l’ambiance générale et au contenu. Même si je n’adhérais pas toujours à la forme et à la façon d’amener le propos. Mais peu importe. Tant que je trouvais ce que je venais chercher, j’étais satisfaite. Faut dire que sur ce blog, je trouvais souvent des infos à l’époque. J’apprenais quelque fois et ça suffisait à me fidéliser.

Depuis, étant derrière YesWeBlog depuis plus d’un an et demi, j’ai pris du recul. J’ai observé sous un autre angle ce blog et d’autres. Et certains détails m’ont sauté aux yeux. Des détails auxquels je n’avais pas prêté attention alors. Ces détails étaient-ils moins visibles ? Ou alors je ne les voyais tout simplement pas ? Peu importe. Il s’avère que j’ai doucement mais sûrement abandonné les visites et lectures de ce blog, comme quelques autres. Jusqu’à me désabonner. Complètement. Jusqu’à ne plus m’y rendre du tout.

L’ambiance ne collait plus à ce que j’avais connu. Sensation tout à fait personnelle et subjective, bien entendu. Je suis la première à penser qu’une ligne édito évolue, qu’un blog évolue, avec son propriétaire. Aussi, en tant que lectrice, je trouvais que le contenu comme la forme de ce blog commençaient à ne plus correspondre à cet esprit du web auquel je suis très attachée.

Simplicité & Authenticité

Il y a en effet un état d’esprit dans le web auquel je suis très attachée. Je parle là de transparence, d’authenticité. De ce qui fait qu’en tant que lecteur, on sent de la sincérité, de la franchise. De ce qui fait qu’un blog sonne vrai, qu’un auteur ou propriétaire de blog inspire la confiance. De ce qui fait qu’un site vous retiendra plus qu’un autre, parce que le contenu est cohérent avec la ligne édito et que la ligne édito elle-même tient la route. Tout en étant transparente. J’ai envie de ce web là, en tant qu’internaute autant qu’en tant que fidèle lectrice de Blogs. J’ai envie de sentir que je ne suis pas prise pour une truffe. Et j’ai aussi envie de sentir qu’aucun des lecteurs qui comme moi suit un blog, ne sera pris pour une truffe et notamment pour une cible potentielle.

pantin-mannequin-strawberries-fr

La Cible

Parce que c’est souvent là que le bât blesse et c’est là que j’ai déchanté. Je n’ai aucun mal avec tout système de monétisation ou tout système qui serait même en cours de test. Au contraire, je suis toujours ravie de découvrir et de tester. Pour apprendre, pour du Feedback qui est toujours bon à prendre. Mais quand je découvre que tout une partie d’un lectorat ou qu’une grande partie d’un lectorat est depuis le Début considéré comme une cible potentielle, sans aucune annonce préalable, sans aucun signe avant-coureur de la suite. J’ai l’impression d’être prise pour une truffe, a posteriori. J’ai l’impression d’un gros mensonge tenu sur des mois ou plus, avant que la vérité commence à se pointer. Sans que je relève plus que ça.

Du Marketing qui Suinte

Le fait est qu’hier, je suis tombée sur un contenu. Un contenu que j’ai cherché, comme pour me confirmer que définitivement, je n’adhérais plus à ce type de blog ni ce type de web. Ce contenu, je l’ai visionné calmement. En me disant que le contexte allait de toutes façons m’apprendre d’autres choses au passage. Mais j’ai tout simplement été choquée. Choquée par les propos tenus, sur une réalité que je soupçonnais, que je connaissais, mais que je n’avais encore jamais pris en frontal.

Peut-être fallait-il que je prenne tout ça en vidéo et en frontal justement. Pour bien réaliser à 100% combien un blog peut-être tenu sur des mois et des mois avec un smile du proprio et des politesses qui passent comme de la crème dessert, alors que derrière dans les coulisses, le discours est purement marketing. En mode coucou mes gentils lecteurs, alors que derrière le rideau, c’est : ‘alors, bientôt suffisamment chaud pour sortir la carte bleue ou je dois en rajouter une couche pour te convaincre ?’.

A vrai dire, le Marketing, j’ai rien contre. D’ailleurs si les marques ne se cachent pas de faire du Marketing. Alors pourquoi le cacher ? Pourquoi ne pas annoncer la couleur dès le départ ? Cela n’a jamais empêché quiconque d’adhérer à une mécanique web, qu’elle soit consumériste ou non, qu’une monétisation soit enclenchée ou non.

Le fait est que là, le discours que j’ai vu et entendu, il tient du sectarisme de bas étage. De la manipulation. C’est de mon point de vue, prendre les lecteurs pour des vaches à lait. Je suis choquée. Et cela me démotiverait presque à faire partie du web.

Mais je ne laisserai pas un espace vide pour que des marketeux bidons, qui n’assument pas d’en faire, continuent leur danse du ventre, pour mieux attirer l’internaute et le blogueur en mode je t’appâte pour mieux te plumer ensuite.

Je vais donc désormais et encore plus qu’avant, bosser et bosser à rendre le web plus vrai, plus sain et moins mensonger. Promouvoir oui, partager surtout, mais en complète transparence.


Article rédigé en écoutant :

 

You Might Also Like

19 Comments

  • Reply
    L'espérance au quotidien
    8 décembre 2015 at 11:15

    Voyant ta désillusion je me suis dit « Non au contraire on a besoin de toi ! Justement pour le développement de cette vérité et authenticité! ».
    Mais finalement tu finis par dire exactement ce que je voulais dire :D
    Donc je t’encourage pour bosser à rendre ce web plus vrai et je te suis totalement dans cette voie !

    • Reply
      GG
      8 décembre 2015 at 2:15

      j’admets que par moments, il y a du découragement et une désillusion telle que, arrêter ou faire une pause pour prendre du recul me traverse l’esprit. Mais à froid, après réflexion, je me dis que justement, quand on veut un web + clean, moins empli de ce qui est pour moi de l’hypocrisie, alors il faut travailler à inverser la tendance. Merci pour ton commentaire que je prends pour en très chouette encouragement en ce sens !

  • Reply
    Manon
    8 décembre 2015 at 11:21

    Tu as bien raison de ne pas te laisser démotivée par cela ! Ce que j’apprécie sur ton blog, c’est ta sincérité, je te trouve très vraie dans tes articles.
    Bonne journée !

    • Reply
      GG
      8 décembre 2015 at 2:18

      merci Beaucoup Manon, ça me va droit au coeur. Je sais heureusement que beaucoup oeuvrent pour un web transparent (ou à la rendre en tout cas un peu + clean). Et ça, ça donne envie de jouer encore plus à chercher et chercher à proposer de la qualité, en toute transparence. Sans tenir un discours A à ses lecteurs ou lectrices, pour pensant et en appliquant derrière le rideau, le discours B. Bon après-midi ! :)

  • Reply
    Lou
    8 décembre 2015 at 2:07

    Eh bien dis donc, je ne sais pas ce qui a causé une déception pareille… mais je comprends, cette impression d’être « flouée »… Je l’ai un peu ressenti avec une blogueuse à mes débuts dans la blogosphère, j’avais eu droit à des mails en mode « ma chééériiiiiiie », je lui ai consacré beaucoup de temps, elle était adorable, sympa… et le jour où elle n’a plus eu besoin de moi, elle a disparu de la circulation.

    • Reply
      GG
      8 décembre 2015 at 2:25

      C’est triste je trouve, ce genre de pratiques. Triste et désolant de constater une hypocrisie qui n’en serait pas une si toute la mécanique marketing et la monétisation en question étaient assumées dès le départ. Ou en tout cas, si c’était amené de manière transparente. Le dénominateur commun que je constate sur ce blog là ainsi que sur d’autres à différentes mesures, c’est de jouer un double jeu : de faire plus que brosser le lecteur dans le sens du poil pour encore mieux l’amener à consommer. C’est réducteur pour le lecteur. Aucun pb avec ceux qui vendent et le font franco, qui ont un discours ISO qu’ils soient devant (sur leur blog) ou derrière (en échangeant par exemple avec d’autres experts ou pro). Et ce double jeu a souvent hélas deux fins : l’égo et l’argent, en bref : de l’intérêt personnel. Ou quand la fin justifier les moyens. Je n’adhère pas aux moyens utilisés. Idem s’agissant de personnes comme la blogueuse à qui tu as consacré du temps…

  • Reply
    Sweet Judas
    8 décembre 2015 at 3:00

    Mon côté putassier se débat pour savoir qui est à l’origine d’un tel article. Probablement des restes de mon adolescence passée devant Les Frères Scott, paie ta violence (j’ai l’impression d’être dans le revival de Mean Girl, à traquer la Regina George du jour)(j’ai de grandes références culturelles, comme tu peux le constater).

    Je comprends un peu rien à toutes les histoires de monétisation et les blogueuses mode/beauté/lifestaïlemachérie qui se bagarrent pour savoir si c’est mieux de prendre les photos de produit sur un fond blanc ou sur une couverture en poils de mouton me font sourire (oui, ce commentaire est réducteur, parfaitement). Mais bon.

    Si l’article m’intéresse pas, je ferme.
    Si le discours me donne l’impression de sortir d’un télé-achat sans la présence de Pierre Bellemare, je ferme (non, parce que merde, quoi, un peu de tenue)(on marche pas sur les platebandes de Pierre comme ça, flûte).
    Si l’article commence par dire « Han, mais vous avez zéro visiteurs alors que vous écrivez tous les jours ? Ben c’est ptêtre que vous êtes une sous-merde mais on va le nier et j’vais vous donner 4 étapes pour devenir la Kim Kardashian de l’année (mais je garantis pas les résultats et je rembourse pas non plus)(bande de pigeons) », je ferme aussi.

    En fait, j’aime bien les gens drôles, les gens légers, les gens avec des idées qui partent dans tous les sens, les gens communicatifs, les gens positifs, les gens funkys, les gens simples, quoi.

    Un peu comme toi.
    Même si je comprendrai jamais ton amour pour les chats.

    Et j’insiste sur le « jamais ».

    P.S. : J’ai toujours pas appris à faire un commentaire constructif, sobre, simple et clair. Mais c’est dans mes projets, hein. Voilà, voilà. Le bisou.

    • Reply
      GG
      8 décembre 2015 at 4:06

      à chacun de tes commentaires, j’ai un sourire qui pousse jusqu’aux oreilles. Et donc du coup, si tu pouvais arrêter de prévoir de faire des commentaires construits, ça me va aussi. J’adore les actuels. Quand ça part dans tous les sens.

      En fait, en rédigeant cet article, je pense à un cas précis, mais aussi à plusieurs autres cas qui gravitent bizarrement tous les uns autour des autres. Bien loin pour le coup de l’univers glam/beauté/mode etc qui a déjà son lot de putasseries justifiées ou pas. Là je parle d’un petit monde dans le monde du blogging, de personnes qui annoncent blanc et qui en OFF disent avec fierté qu’ils pensent noir. Ou quand tu découvres l’envers du décor au détour d’une vidéo.
      Je me doute bien qu’on ne perçoit pas tout d’un blogueur via son blog. Notamment sa démarche, qui peut évoluer. Mais quand tu découvres la vision réelle du proprio du blog, de comment son blog est mené, du pourquoi il est mené comme ça et de comment son lectorat est vu et considéré : depuis le début. Et pas forcément d’une manière que je trouve avantageuse (c’est justement l’inverse), alors tu tombes de haut. Je m’en doutais. Je savais. Mais là ça a été un peu la confirmation ultime.
      Pour le coup, j’aimerai me planter et me dire que je ne perçois pas les choses correctement. J’aimerai me dire que j’interprète mal. Mais les propos sont clairs. Y’a pas de doutes sur la teneur des propos. Et c’est super moyen. Vraiment moyen.

      Au fait, je kiffe la culture série hein, alors tes références aux séries, je les aime. Peut-être pas autant que les chats/mes chats. Et ça ne changera jamais non plus :D
      Biz Sweet !

    • Reply
      La fille de l'encre
      11 décembre 2015 at 10:37

      J’adore ton commentaire :)

  • Reply
    Cathy / My Name Is Georges
    8 décembre 2015 at 6:21

    Comme je suis d’accord avec toi! Si ça se trouve ce blog dont tu parles je le suis aussi et je me suis laissée bernée ^^
    Quoi que, j’ai quand même un regard bien critique, notamment sur les placements produits et les partenariats à la pelle. Il y a des blogs comme ça que j’ai du mal à suivre, parce que chaque article est un moyen de vendre un produit. Et le pire ce sont les blogueuses qui vont t’expliquer par A+B que faire la promo d’une voiture sur un blog mode ou DIY c’est parfaitement en accord avec la ligne éditoriale et que surtout elles veulent être honnête! Là je trouve qu’on me prend pour une vraie truffe et j’ai du mal ^^
    Des bisous (honnêtes)

    • Reply
      GG
      8 décembre 2015 at 9:33

      Je prends les bisous avec plaisir :) ! Concernant le regard critique dont tu parles ici, je pense que je ne l’avais pas eu pendant un long moment lorsque j’ai découvert le blog en question. J’étais en mode découverte, pendant des mois. Le regard critique, il est arrivé plus tard et pas forcément de manière négative dès le début. ça a été progressif, jusqu’à une envie de déconnecter du style, du contenu et de la démarche globale. Je ne devais plus tout correspondre à la cible. Et c’est ça que je trouve dommage, entre autres choses. C’est de n’avoir été, comme le reste du lectorat, qu’une fichue cible, depuis le départ. Je trouve ça réducteur. Comme je trouve dommage de n’envisager la démarche Blogging que sous un angle markétoproutprout avec des bonnes grosses notions de Chiffres d’affaires… Bien loin de l’image puncky qu’on perçoit, il y a toute une mécanique en tâche de fond qui s’éloigne de ce blogging passion et animé par le plaisir (qui n’est pas incompatible avec une monétisation) auquel je crois. Un blogging que tu pratiques par exemple, comme plein d’autres et que j’aime suivre.
      Et heureusement qu’il y a un blogging + transparent en parallèle :) ça file une bonne bouffée d’air frais qui fait du bien !! :D

  • Reply
    Margarida
    8 décembre 2015 at 10:04

    Coucou Griséldis,

    J’ai bien aimé ton article même si à vrai dire je suis très loin de ce langage blogging marketing blablaplipli… j’ai bien compris que quelque chose te dérangeait chez quelqu’un et je pense avoir saisi (même si je ne suis pas sûre) que tu n’aimes pas être prise pour une quiche, genre on ne te le dit pas mais ils te « font » lire un article sponsorisé…

    D’ailleurs, qu’est-ce que cela veut dire, par exemple, être blogueur professionnel ? Gagner des sous via le blog ? Avoir un blog qui parle du métier que l’on exerce ? Je ne sais pas, les deux peut-être… des manières différentes d’entendre cette notion mais là, je crois que je m’égare :-)

    J’ai relevé aussi le fait que tu parles de ligne éditoriale. En ce qui me concerne, je crois ne pas avoir trop de ligne éditoriale mais c’est bien ma non-ligne éditoriale qui me convient très bien. Bon, à vrai dire, je traite presque tout le temps, 3 sujets… on peut alors dire, peut-être que j’ai une petite ligne éditoriale.

    Et en vrai en vrai en vrai, je crois que le plus important est : il faut que bloguer, en lecteur ou en tenant de blog, soit en accord avec nous-mêmes car sinon, on aura du mal à faire et à se faire plaisir ! Ce n’est que mon tout petit point de vue !

    Bon, allez hop, je te laisse ce commentaire bien décousu et sans trop de sens mais voilà, il est sorti comme ça :-) (il est tard, mes neurones s’arrêtent dès qu’il fait noir, autant te dire qu’en hiver, elles marchent pas longtemps !)

    Bisous,

    • Reply
      GG
      9 décembre 2015 at 9:50

      Hello Margarida :) J’aime toujours autant tes commentaires :) ! Pour moi, blogueur pro, c’est vaste comme qualificatif. Globalement, je pense que ça désigne toute personne qui vivrait de son blog, quel que soit le boulot derrière (articles rémunérés, tests de produits…). Mais je pense qu’avant de dire Blogueur Pro, on devrait indiquer quel est le coeur du travail : si c’est du design web, alors dire webdesigner, si c’est rédac web alors le dire aussi, si c’est du webmastering pur ou du développement web, le dire aussi. Sachant que pour le coup, ce sont des activités reconnues, celles-ci parmi d’autres. Le blog est finalement un support de communication auquel on peut accoster un point d’entrée pour être contacté à des fins pros. Et tout ça je valide, je le pratique d’ailleurs, j’ose espérer avec transparence. En fait avec cet article, je désigne et déplore toute une population web issue d’une ou plusieurs formations qui consistent à vendre avant tout, sans penser au reste. Sauf que ce n’est pas assumé, pas assumé sur le blog en frontal alors que ça pourrait tout à fait être fait : et amener de la transparence. Et si j’ai bondi hier et ces derniers temps, c’est parce que j’ai découvert l’envers d’un décor au demeurant très joli et attrayant, qui ne correspond pas du tout à ce qui est prévu et fait derrière. Quand on va sur le blog, celui-ci et d’autres, on croit tomber sur un univers axé sur la connaissance et le partage, on a l’impression d’être un visiteur ou lecteur vu comme tel, dans le grand sens du terme. Sauf que dès de départ, le proprio de cet espace considère que tout visiteur est une cible potentielle, à éduquer, à élever, à orienter vers l’appel à l’action : l’achat. Ce que je trouve dommage, c’est de Delta entre la comm en frontal sur ces blogs et ce qu’il y a réellement derrière. Il n’y a aucune considération pour le lecteur qui est vu uniquement comme une vache à lait juste bonne à sortir sa CB et à passer à l’achat.

  • Reply
    Et si le blogging était mort ? - Blog du Dimanche
    9 décembre 2015 at 6:35

    […] lire aussi : L'Envers du Décor – […]

  • Reply
    Quand les blogueuses partent en vrille: gourou, experte, rock star, Jedi ... Et toi, quel est ton titre?
    10 décembre 2015 at 5:35

    […] en parle dans son billet « l’envers du décor », certaines blogueuses décident – préméditent si j’osais – de manipuler les […]

  • Reply
    Mymy Cracra
    10 décembre 2015 at 7:51

    Résistance !

  • Reply
    Le K
    10 décembre 2015 at 10:46

    Bienvenue dans la matrice !

    Je connais bien peu de « gens » dans l’univers de la « formation blogging » qui n’aient pas baissé leur froc pour un billet ou deux.

    Oui, ça pue ! Et ce n’est pas d’hier… Des années, qu’avec d’autres, nous avons dénoncé le truc, mis tout le système au jour. On est passé pour des rageux, des jaloux.

    Mais jaloux de quoi ? De qui ? De portes-monnaies sur pattes ? Tu leur enlèves leur fric, il reste quoi d’humain ? Rien… Ni respect de soi même, ni empathie. Tout est faux, tout sonne creux. Mais ! Faut dire, c’est beau, c’est frais, c’est souriant, c’est easy, ou c’est girly… Le marketing du caniveau.

    Positivons un instant ! Depuis quelques mois, j’ai cette sensation que le public prend conscience de la chose. Toutefois, il restera toujours des gens pour croire au père Noël, que veux-tu, l’appât du gain, l’argent facile…
    Ces gens qui se pensent supérieurs parce qu’ils dépensent 2K€ dans une formation et ne gagnent pas un cent. Le jour où ils n’auront plus le sou pour payer leur dîme au système, là, on va se marrer. Et ça fait des années que je me marre en voyant ces « intelligents entrepreneurs libres et rebelles » se vautrer les uns après les autres et retourner bosser, comme avant, mais avec le poids des désillusions en plus. Respect.

    À un moment, je voulais aider ces gens-là, leur faire comprendre. Mais je n’avais pas compris que c’était peine perdue. Et tu sais quoi ? Depuis que je me suis recentré sur moi, sur mes clients, bah je vis bien mieux ! Finalement, s’il existe des benêts pour tomber dans l’panneau, grand bien leur en fasse, car au fond, je n’aurais rien pu faire pour eux.

    Alors, trace ta route, regarde ça de loin, et puis, pour le fun, un peu de cynisme ne fait pas de mal. Compter les échecs comme autant de mouches qui tombent, ça rassure sur ses propres choix de vie. Oui, c’est moche, oui, c’est sombre. Mais la lumière jaillit parfois là où on ne l’attend pas.
    Stef’
    Ps : excellent choix que Tellier, un beau morceau, pas le plus connu, mais une bombe ! ;)

  • Reply
    Internaute et Lectrice de Blog, Avant d'être Blogueuse - Strawberries
    14 décembre 2015 at 8:57

    […] En tant qu’internaute avertie, j’aime reconnaître le soin pris pour un design de blog ou de site comme j’aime découvrir que certains délivrent leur connaissances sans contrepartie. Bien entendu, que le savoir ne soit pas toujours gratuit me semble tout à fait logique, cependant, quand certains coins de web proposent de vendre du savoir bidon et creux au prix fort, là, je ne suis pas fan. Au contraire, je trouve ça révoltant. […]

  • Reply
    Julie lit au lit
    5 mars 2016 at 4:37

    Je suis ultra d’accord avec toi! Je me sens moins seule! Merci!

  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :